[projet 52-2020] semaine 9 – couleur froide

En cherchant à traiter ce thème, je me suis aperçue que la notion de couleur froide / couleur chaude n’était pas aussi nette que je le pensais. En effet, elle comporte une certaine part de subjectivité. De plus, le violet se trouvant entre le bleu, couleur froide, et le rouge, couleur chaude, voit ses nuances éclatées entre froid et chaud !

La deuxième difficulté, c’était de trouver une photo dont les tons ne comportent que des couleurs froides (étrangement, j’ai eu l’impression que c’était plus simple avec les couleurs chaudes… ceci dit, on en reparlera en semaine 31 !).

J’ai bien en tête des photos de failles de glacier avec cette couleur bleu glacier si caractéristique mais elles datent de l’ère pré-numérique et je n’ai jamais pris la peine encore de les numériser. Ce n’était donc pas aisé de s’en servir.

Puis, je me suis souvenue que l’été dernier, au Puy-du-Fou, certaines scénographies d’attractions nous entrainaient sous les eaux… et que l’impression était renforcée par une lumière très bleue… Alors, voilà, plongeons ensemble dans cet univers sous-marin fantasmé, aux allures d’Atlandide….

52-2020_S09_couleur_froide

**************

Pour voir les couleurs froides des autres participants, je vous invite à suivre les liens dans les commentaires…

 

NB : comme je n’aurai pas beaucoup de temps disponible ce week-end, je ne sais pas quand je pourrai venir valider les commentaires qui passeraient en modération. Je vous remercie donc par avance pour votre patience si votre commentaire n’apparaissait pas rapidement….

 

 

97 réflexions sur « [projet 52-2020] semaine 9 – couleur froide »

    1. C’est traitre les tournois 🙂 je donne dans les concours d’équitation certains dimanches… ça occupe largement toute la journée ! Mais cette fois, c’est parce que je ramenais mon ainé à sa vie d’étudiant sur Grenoble et pour éviter les bouchons, je devais arriver tôt à Grenoble et ne pas repartir avant le milieu d’après-midi….

      1. Très beau sport que l’équitation 🙂
        L’avantage du sport de nos garçons (et d’Oth), c’est que c’est forcément en intérieur, c’est pratique 🙂
        Mais on ne sait jamais trop quand ça se termine… le plus tard est le mieux pour les joueurs. C’est que la victoire est au bout !
        Par exemple, le prochain WE, ils partent tous les deux du samedi matin 7h au dimanche soir…

      2. L’inconvénient avec l’équitation, c’est que tu sais que tu vas passer la journée dehors quelle que soit la météo : tu vas donc chercher à te réchauffer en hiver en buvant des litres de café (et donc en faisant la queue à l’unique toilette ensuite), tu vas renoncer à chercher à t’abriter du vent ou de la pluie (testé pour vous : c’est pas possible ! ), et tu vas tourner autour du camion pour chercher un peu d’ombre si le soleil brille fort (et tu vas maudire les heures où le soleil est trop haut pour faire de l’ombre… )… tout ça en étant parti à 5.30 des écuries avec l’espoir d’y revenir au mieux pour 18.00 si tu as la chance d’être dans le 1er retour (sinon, compte plutôt 20.00)… Par contre, ton enfant lui aura terminé ses tours avant 10.00 bien sûr (sinon, c’est qu’il termine en fin de journée mais n’aura rien fait avant 14.00 mais tu seras quand même parti avant l’aube). C’est vrai que c’est un beau sport 🙂

    1. Je n’arrive pas à commenter sur ton article, Mamylor, j’ai une page Or$ng% qui s’ouvre de façon intempestive…
      Je disais donc que ta poche de glaçons ressemble à celle que mon aîné a dû poser sur son nez qui saignait abondamment pendant un match le WE dernier… pourtant il n’avait pas reçu le volant dessus ou un coup de raquette… faut dire qu’il faisait super chaud dans cette salle…

    1. Non, c’est que certains commentaires passent en modération… je n’ai pas la main sur lesquels vont en modération ou pas… mais c’est indiqué au moment où tu as posté ton commentaire normalement que celui-ci sera affiché après modération. Et comme je l’ai indiqué, je n’étais pas chez moi aujourd’hui et n’avait donc pas moyen de venir valider les commentaires passés en modération plus tôt… Maintenant, tous les commentaires en attente sont visibles.

    1. Ce qui est amusant, c’est que les souvenirs qui sont liés à ma photo ne sont pas spécialement froids… en plein été, nous peinions un peu à trouver le frais !

  1. Bien vu ! Et très joli cliché 😉

    Pour ma part, je récidive en livre, c’est Antiblues qui m’a donné l’idée

    View this post on Instagram

    📚Samedi lecture. La couleur du lait, Nell Leyshon. Ce livre faisait partie de ceux qui avaient un petit laïus tromboné sur la couverture chez mon libraire, il m’a fait envie… Une histoire assez courte, au fil des 4 saisons narrées par Mary, jeune fille de 15 ans, dont la vie à la ferme est rude et sans plaisirs : sa mère ne fait preuve d’aucune tendresse, son père est rude car déçu d’avoir 4 filles qui ne valent pas la force des garçons, selon lui, dans cette campagne anglaise du Dorset en 1830, les sœurs ne semblent pas avoir une grande complicité, elles n’ont pas le temps pour cela… Heureusement, il y a le grand-père qui, suite à un accident, ne peut presque pas bouger et sert donc d’oreille lorsque Mary vient le voir… Un jour, son père décide de l’envoyer chez le pasteur dont la femme malade a besoin d’aide, c’est le père qui récupère l’argent, mais Mary découvre un intérieur propre, chauffé, de la bienveillance, des livres… On pourrait penser que sa condition s’est nettement améliorée, mais rien n’est si simple… Elle narre cette année qui vient de s’écouler et nous permet de comprendre la fin du roman, c’est écrit « comme elle parle » et sans majuscules, ce qui peut dérouter au départ, mais nous permet également d’être plus proche de son dépouillement… On est à l’opposé des romans de Jane Austen, c’est la vie rude de la campagne de l’époque, mais Mary, bien qu’ayant grandi sans amour ni instruction, est intelligente et fort pertinente, j’ai vraiment apprécié cette lecture originale et sans fards. Une belle découverte. #instalecture #instabook #instalivre #livrestagram #bookstagram #bibliophile #livraddict #lecture #nellleyshon #1018 #jachetemeslivresenlibrairiepasenamazonie

    A post shared by Sophie Bonheur (@sophie_de_bonheur) on

    1. Cécile : je ne peux pas commenter sur ton billet.. snif !
      Je voulais te dire que j’aime beaucoup le contraste entre le bleu couleur froide et le « chaud bouillant »…

      1. C’est curieux, j’ai cherché d’où cela pouvait venir et je ne vois pas. Je n’ai pas l’impression qu’il y ait d’autres personnes bloquées ainsi. C’est à creuser ! Bizzz et bon lundi

    2. Tes commentaires sont fermées, Cécile 😦
      L’année dernière, mon aîné (rhoooo…) avait aussi maths et dessin à la suite 😀 😀
      On est toutes les deux en cuisine, effectivement !

      1. J’ai résolu le problème, je crois 🙂 Rhoooo, m’enfin 😉 🙂
        Ah tu as vu comment nos esprits se rencontrent 🙂
        Bon mercredi

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s