[Bretagne] promenade hivernale à Cancale

191224_Cancale_1

Nous allons chaque 24 décembre faire un tour à Cancale…. ce qui pourrait ressembler à une tradition trouve sa justification dans le fait que nous prenons la bûche du 24 dans une pâtisserie cancalaise….

Quoi qu’il en soit, nous en profitons (lorsque la météo le permet) pour une petite randonnée en famille. Cette année encore, nous avons pu faire une jolie petite randonnée sur la grève. En effet, comme la marée était basse, c’était plus sympa de descendre entre les rochers de schiste…. (mais en cas de marée haute, il reste l’option Chemin des Douaniers).

Après avoir laissé la voiture derrière l’église, nous sommes partis vers le point de vue du Hock qui domine les parcs à huîtres. De là, nous avons pris le sentier en nous éloignant des parcs afin de rejoindre la descente vers la grève au niveau de l’Abri des Flots.

Nous jetons un petit coup d’oeil aux annexes colorées sagement alignées au bord de la plage, puis nous descendons vers la piscine d’eau de mer. Nous sommes à cet endroit protégés du vent et profitons de la vue sur l’ilôt des Rimains.

Nous retournons vers le port, en faisant attention où nous mettons les pieds : les rochers rendus humides par la mer peuvent être glissants. Nous cherchons les coquillages et les jolis cailloux.

Au détour d’une pointe, le vent se fait plus présent. Les parcs à huîtres sont de nouveau en vue. Le soleil perce à travers les nuages et baigne la scène d’une lumière hivernale.

Nous contournons les parcs, remontons le long du marché aux huîtres puis longeons le port de la Houle.

Notre promenade s’achève….

191224_Cancale_2

191224_Cancale_3

191224_Cancale_4

191224_Cancale_5

191224_Cancale_6

191224_Cancale_7

191224_Cancale_8

191224_Cancale_9

Cancale – Ille-et-Vilaine – décembre 2019

 

(*) L’accès à la gréve est possible à marée basse mais aussi à marée haute si le coefficient n’est pas trop important. Attention toutefois, le contournement des petites pointes n’est pas toujours possible par la plage. Il suffit parfois de passer par les rochers mais il se peut aussi qu’il faille remonter sur le sentier des douaniers (GR34). Dans ce cas, il faut revenir en arrière afin de trouver un accès en remontant.

 

 

[fourre-tout de la semaine] 19 janvier 2020

La saison de la galette des Rois continue….

200111_galette_Versailles_Guillet
galette Royale parfumée au cédrat, orange et citron

 

(*) Maison Guillet, place du Champ de Mars à Valence / place Jean Jaurès à Romans

******************

[projet 52-2020] semaine 3 – motif

J’avoue avoir hésité pas mal sur la façon de traiter le thème « motif » de cette 3e semaine du projet 52-2020….

Au départ, j’ai pensé à un joli sol, avec par exemple des carreaux de ciment. J’ai en effet la manie de les prendre en photo lorsque j’en croise des jolis… Puis, j’ai repensé à ces superbes sol en marbres de différentes couleurs au Musée du Louvre.

Mais en allant chercher mes photos du Louvre, je suis retombée sur celles de la Cité de l’Architecture et du Patrimoine. En particulier, il y a celle d’un moulage d’une chapelle dont le vitrail en grisaille présente un motif à croisillons et le mur un motif à hermines….

52-2020_S3_motif

******************

Pour voir les motifs des autres participants, il suffit de suivre les liens dans les commentaires.

[les états d’esprit du vendredi] 17 janvier 2020

Les états d’esprit du vendredi sont un exercice de style lancé par Zenopia et The Postman. La règle est simple : on répond aux questions dans l’ordre et le vendredi.

[Vendredi 17 janvier 2020] – [début xx.xx] [rédigé jeudi 16 janvier tard… et programmé]

Fatigue : rien d’anormal…

Humeur : excellente

Estomac : vivent les légumes !

Condition physique : convenable

Esprit : vagabond

Boulot : Ce n’est pas tout de suite que je vais m’ennuyer ! Chaque jour apporte un nouveau sujet, un nouveau projet ou presque….

Culture : une expo au Centre du Patrimoine Arménien sur La guerre après la guerre : la France au Proche-Orient, 1918 – 1923 et dont je vous reparlerai. Le début de la saison 2 des Rivières Pourpres… un peu mieux que la saison 1, des mises en place intéressantes mais des dénouements trop hâtifs.

Penser à : acheter du café pour le bureau

Avis perso : il est vraiment pas mal mon nouveau bureau… et il sera encore mieux quand on aura des stores (note pour moi-même : dire au Chef qu’on a eu la confirmation qu’ils allaient être commandés)

Message perso : Vador, il faut que tu arrêtes de réveiller tout le monde (enfin, surtout moi..) à 5.00 du matin… Merci !

Loulous : ça valait le coup de passer pas mal d’heures de relecture sur le rapport à rendre !

Amitiés : j’ai reçu une jolie surprise dans ma boîte aux lettres…. Ces 2 cartes postales anciennes de la Drôme m’ont fait énormément plaisir. En plus, ce sont des lieux de « mon secteur »…. Merci Barbidouille ! (je vais essayer de les prendre en photo ce week-end à la lumière du jour pour vous les montrer la semaine prochaine…)

Sorties :  un tour au marché pendant que la voiture est au garage, et en fonction de la météo sinon

Divers : ça y est, les candidats aux municipales commencent à faire campagne…. pour l’instant, j’ai vu énormément de messages « contre » (ce qui existe, ce qui a été fait, l’équipe en place….) , mais je n’ai pas encore vraiment vu de propositions…

Courses : au marché samedi matin

Envie de : neige…

Pic : c’est la saison du mimosa. Ces petites boules jaunes me rappellent les grands mimosas qui fleurissaient chaque début d’année dans le jardin de mes grands parents !

200112_mimosa

[fin xx.xx ]

[Bretagne] quand le marais de Sougeal est plein…

191223_Marais_Sougeal_1

Quand nous rentrons du Mont Saint Michel, nous aimons bien passer par le marais de Sougeal. Cette réserve naturelle située le long du Couesnon offre des paysages changeants au fil des saisons et est un lieu réputé pour l’observation des oiseaux.

L’été, il s’agit d’une grande pâture communale où vivent en semi liberté des vaches, des chevaux et des oies. En hiver, le Couesnon déborde et envahit plus ou moins les prés.

Après les pluies de mi-décembre, le marais (ou plutôt les marais… car il y a aussi ceux de la Folie et du Mesnil, sur l’autre rive) était très plein à Noël… Nous l’avions aperçu depuis la grande route à l’aller, nous donnant encore plus envie d’aller voir cela de plus près.

A Pontorson, nous avons dû faire un détour pour y accéder car la route directe était coupée, inondée par le débordement du fleuve.

Mais une fois auprès, le spectacle était magique. Nous avons trouvé à nous arrêter sans souci au niveau des entrées de Vilormel et Allison. L’eau venait jusqu’au bord, emplissant tout le marais (ce que je n’avais pas vu depuis très longtemps). Difficile de croire que c’est là que nous allons parfois randonner en été !

Un peu plus loin, l’eau affleure au niveau de la route où nous circulons. Celle-ci a dû être inondée quelques jours plus tôt, et c’est encore le cas des voies secondaires là où le marais est cultivé.

En continuant notre chemin, nous devinons là où se situe normalement le lit du fleuve au courant important que nous pouvons observer. Et en remontant le Couesnon, nous constatons que de nombreuses prairies sont inondées, tant autour du fleuve qu’autour de la Loisance, un de ses affluents.

Un dernier arrêt pour prendre quelques photos des arbres des haies se reflétant dans les prés transformés en étangs, et nous rentrons nous mettre au chaud au coin de la cheminée !

191223_Marais_Sougeal_2

191223_Marais_Sougeal_3

191223_Marais_Sougeal_4

191223_Marais_Sougeal_5

Marais de Sougeal – Ille-et-Vilaine – décembre 2019

 

(*) L’accès au marais de Sougeal est libre au niveau de la grande prairie qui est un pré communal depuis le XVIIe siècle.

[Normandie] retour au Mont Saint Michel

191223_MSM_0

Cela faisait quelques années que je n’étais pas retournée dans le Mont Saint Michel en journée. En effet, lors de mes dernières visites, j’avais préféré y aller à la tombée de la nuit, en été, pour profiter d’une foule moins importante.

Durant les congés de Noël, j’ai eu l’occasion d’y aller en début d’après-midi… et j’ai trouvé qu’il y avait vraiment très peu de monde, nettement moins que lors de mes précédents passages à la même période de l’année. Je ne sais pas si c’est lié à la conjecture économique, au fait qu’il y avait des travaux en cours à l’intérieur du Mont Saint Michel, à l’horaire en tout début d’après-midi ou juste au hasard…

La cellule de parking ouverte était la plus proche de la place des navettes. Je n’ai pas du tout attendu avant de pouvoir monter dans l’une des navettes (et ça a été pareil pour le retour d’ailleurs… ce qui ne m’était quasiment jamais arrivé !). A l’arrivée au pied du Mont, j’ai pris le temps de regarder le ballet des goélands cherchant à qui ils pourraient bien chaparder un peu de nourriture.

Avec le peu de visiteurs, j’ai pu sans encombre monter la Grande Rue jusqu’au pied de l’abbaye… Les façades aux colombages colorés et les enseignes dorées répondaient aux guirlandes de Noël des boutiques de souvenirs et des restaurants.

De l’abbaye, je suis revenue en faisant le tour des remparts. La vue sur la baie est toujours aussi fascinante, et avoir les remparts pour soi tout seul est une expérience que je n’avais pas vécue depuis si longtemps que je ne sais même plus dire quand.

Une heure après être arrivée, j’ai repassé les grandes portes protégeant le village des envahisseurs et de la marée. Un dernier regard sur le Couesnon dans la lumière de l’hiver, et il était temps de rentrer.

191223_MSM_1
Le ballet des goélands
191223_MSM_2
Dans la Grande Rue
191223_MSM_3
Le logis Tiphaine
191223_MSM_4
Au pied de l’abbaye (qui vue ainsi a un petit côté Poudlard/Hogwarts, non ?)
191223_MSM_5
La baie depuis les remparts

191223_MSM_6

191223_MSM_7
Seule sur le rempart….
191223_MSM_8
Lumière hivernale sur le Couesnon

Mont Saint Michel – Manche – décembre 2019

[fourre-tout de la semaine] 12 janvier 2020

Cette semaine a marqué l’entrée dans la saison de la Galette des Rois…

200103_galette_des_Rois
La toute première de la saison, achetée dans une boulangerie de village
200104_galette_Rois_Guillet
La délicieuse aux pommes de la Maison Guillet

 

(*) Maison Guillet, place du Champ de Mars, 26000 Valence / place Jean Jaurès, 26100 Romans

*****************

[projet 52-2020] semaine 2 – début

Début pour une 2e semaine de projet 52…. et le début des difficultés pour moi : même pas un mois après avoir choisi les thèmes, je commence à me demander ce à quoi je pouvais bien penser.

Avec le recul, je pense que ce thème fait partie de ceux que j’ai ajouté sur la liste alors que j’étais fatiguée. En tous cas, je ne parviens pas à trouver d’autre explication !

Quoi qu’il en soit, il a fallu trouver une photo pour illustrer le thème. J’avais pensé à un lever de soleil, marquant le début d’une journée mais j’ai plus de photos de couchers de soleil que de petits matins.

Puis, j’ai pensé au début d’une vie… et à toutes les photos de bébés animaux que je peux avoir prises au fil du temps.

Voici donc un poulain, avec sa mère, que j’avais photographié il y a quelques temps au centre équestre.

52-2020_S02-debut

 

******************

Pour voir à quoi ressemblent les débuts des autres participants, il faut suivre les liens dans les commentaires…

[les états d’esprit du vendredi] 10 janvier 2020

Les états d’esprit du vendredi sont un exercice de style lancé par Zenopia et The Postman. La règle est simple : on répond aux questions dans l’ordre et le vendredi.

[Vendredi 10 janvier 2020] – [début xx.xx] [rédigé jeudi 9 janvier tard… et programmé]

Fatigue : ça irait mieux si je me couchais moins tardivement

Humeur : bonne

Estomac : la saison de la galette des Rois est complètement lancée…

Condition physique : RAS

Esprit : vagabond

Boulot : on a du pain sur la planche…. reste à savoir comment on va s’en occuper !

Culture : un roman, et quelques séries mais peu de choses vraiment intéressantes, sauf peut-être une adaptation du Vanity Fair de William Makepiece Thackeray en mini-série réalisée pour ITV (regardée en VO sur arte.tv)

Penser à : envoyer mes cartes de voeux…. (enfin, les écrire déjà…)

Avis perso : j’ai l’impression de tout faire au ralenti en ce moment…

Message perso : Merci pour les gentilles cartes reçues cette semaine ! (les miennes ne vont pas tarder… enfin normalement..)

Loulous : oublient parfois de se lever quand le réveil sonne et que je ne suis pas là, ont la chance que mon train ne circule finalement pas et que je rentre assez tôt pour les réveiller et les emmener à l’heure en classe !

Amitiés : ont trouvé que j’avais l’air moins fatiguée qu’avant Noël ! (pourvu que ça dure…)

Sorties :  un tour au marché, peut-être une balade ou une expo selon la météo… et la reprise de l’aller/retour hebdomadaire à Grenoble.

Divers : je devais aller à Paris mardi… enfin, avant que le train ne commence à avoir 1h30 de retard, puis que finalement il ne desserve pas Valence TGV….

Courses : au marché samedi matin et chez le pâtissier pour récupérer la galette des Rois du week-end.

Envie de : neige…

Pic : c’est toujours un peu spécial de voir une de ses photos dans un magazine !

200101_romans_mag
Romans Mag – janvier 2020

 

[fin xx.xx ]

[Drôme] dans la réserve naturelle des Ramières

191214_ramieres_Drome_1

Pour profiter d’un bel après-midi hivernal, je suis allée me promener dans la Réserve Naturelle des Ramières de la Drôme.

Au départ de la gare des Ramières, j’ai pris le sentier qui longe la rivière en la remontant. Avec les pluies des jours précédents, le débit est relativement important et le bruit de l’eau m’accompagnera tout au long de la balade. En dehors de quelques oiseaux, je n’entendrai d’ailleurs pas grand chose d’autre….

Au bord du chemin, quelques arbustes portent encore quelques fruits qui apportent une petite touche de couleur dans un paysage qui a largement subi les dégâts occasionnés par les chutes de neige de novembre. En effet, de nombreuses branches et quelques troncs fragiles ont cédé sous le poids de la neige. C’est surtout net dans le lit de la rivière, là où les arbres, soumis aux crues, ont rarement le temps de devenir robustes….

Un passage dans la végétation me permet de descendre dans le lit de la Drôme, sur une petite île de galets. C’est l’occasion pour moi d’avoir un autre point de vue sur le paysage, avec les Trois Becs en ligne de mire à l’horizon.

Je vais jusqu’au coude de la rivière, là où elle est bien large et où l’on voit nettement son dessin en tresses. Un rayon de soleil un peu plus vif fait son apparition, faisant ressortir les couleurs douces des jeunes branches. Je m’arrête là un long moment à contempler la nature tranquille. J’ai l’impression d’être ailleurs, dans un lointain paysage….

Puis, le jour commençant à décliner, il faut se résoudre à faire demi-tour. Quelques coups d’oeil encore au fil du trajet de retour avant de repartir… jusqu’à la prochaine fois !

191214_ramieres_Drome_2

191214_ramieres_Drome_3

191214_ramieres_Drome_4

191214_ramieres_Drome_5191214_ramieres_Drome_6

191214_ramieres_Drome_7

191214_ramieres_Drome_8

Réserve naturelle des Ramières – Drôme – décembre 2019

 

 

(*) Un parking est disponible au niveau de la gare des Ramières sur la commune d’Allex. De là, le départ du chemin longeant la rivière est bien indiqué. Il y a environ 2.5 km depuis la gare jusqu’au point de vue sur le coude de la rivière, sur un sentier nettement marqué et sans difficulté.