[petits moments] pause déjeuner à Peyrus

Quand la journée de télétravail a déjà un peu trop duré à l’approche de l’heure du déjeuner (j’ai tendance à commencer à travailler très tôt quand je le fais depuis chez moi), et que j’ai besoin d’une vraie pause, il est fréquent que je me rende à Peyrus.

En effet, ce n’est pas très loin de chez moi, le stationnement y est facile (au niveau du cimetière, il y a un très grand parking) et plusieurs chemins de randonnée partent de là pour des balades qui n’ont pas nécessairement à être très longues.

Ce jour-là, le ciel était plutôt couvert et les sentiers boueux mais la température était clémente. Alors après avoir mangé mon sandwich, j’ai marché un bon moment avec la vue sur les montagnes…. De quoi recharger les batteries et revenir en pleine forme pour un après-midi de travail !

Peyrus – Drôme – décembre 2021

[projet 52-2022] semaine 2 – hiver

Hors de question de me laisser prendre par le temps deux semaines de suite dès le début du projet 52 ! Alors pour ce thème Hiver, j’ai profité d’une sortie dans la nature sur les contreforts du Vercors samedi dernier pour prendre ma photo (j’aurai l’occasion de revenir en détail sur cette jolie randonnée un peu sportive).

En effet, la neige était tombée dans la matinée sur les hauteurs et avait déposé un petit voilà blanc sur les rochers. Cumulé avec les branches nues des arbres, j’avais de quoi illustrer la saison hivernale !

Dans les ruines du château de Rochefort-Samson (Drôme)

**********************

Pour voir à quoi ressemble l’hiver chez les autres participants, il suffit de suivre les liens dans les commentaires.

NB : Parfois, certains commentaires sont envoyés dans la pile de modération par la plateforme du blog. Je ne suis pas connectée non stop sur celle-ci, mais je vais passer plusieurs fois dessus dans la journée pour vérifier et valider les commentaires concernés. Aussi il peut se passer un petit délai avant que votre commentaire n’apparaisse.

[petits moments] automne/hiver au pied du Vercors

Une pause déjeuner un jour de télétravail, la nécessité de déplacer la voiture, et la décision de partir avec un pique-nique léger quelques kilomètres plus loin pour profiter d’une balade en pleine nature… C’était jeudi midi. Il restait encore un peu de la neige tombée le week-end précédent. Depuis mon précédent passage, les feuilles étaient quasiment toutes tombées des arbres. Seuls les fruits éclos des fusains apportaient une petite touche colorée.

Les arbres sont maintenant dégarnis et la neige a fait son apparition au pied du Vercors
Traces de neige au pied de la Vierge du Voeu
La couleur rose éclatante des fruits du fusain
Automne/hiver
Sur les troncs, les mousses sont gorgées de l’eau issue de la fonte de la neige des jours précédents
Vue sur la plaine de Valence, le massif de Crussol et la montagne ardéchoise
Automne/hiver (bis)
Automne/hiver (ter)

Peyrus – Drôme – décembre 2021

**********************

Bonus : un aperçu de la neige dimanche 29 novembre au matin par la fenêtre

[Drôme] couleurs d’automne au pied du Vercors

Chaque saison apporte son lot de petits plaisirs. Parmi ceux de l’automne, il y a les couleurs que revêt la nature. Cette année, je trouve d’ailleurs que l’automne a été particulièrement lumineux, et à l’approche de l’hiver, je suis allée encore une fois profiter des teintes orangées au pied du Vercors, à l’occasion d’une pause déjeuner où j’avais besoin de prendre un peu l’air.

Je suis partie sur les chemins autour de Peyrus (en partant du cimetière, comme je le fais souvent… surtout lorsque je dispose de peu de temps). Les couleurs des arbres étaient assorties à celle des champs fraichement labourés.

Je me suis beaucoup retournée sur le début du chemin, afin de regarder la petite chapelle Saint Pierre qui trône au milieu du cimetière, et d’admirer la vue sur la plaine de Valence. Un champ planté de thym m’offre d’ailleurs de jolies perspectives sur l’ensemble.

La météo est agréable. Le soleil fait ressortir le jaune vif et l’ocre des feuilles. Je profite de chaque instant car ma pause déjeuner touche bientôt à sa fin…. tout comme l’automne qui va doucement céder sa place à l’hiver !

La chapelle Saint Pierre, au cœur du cimetière
Sur les chemins…
Admirer la vue sur la plaine de Valence
Jaune vif des feuilles aux couleurs d’automne
Petite feuille esseulée !
Depuis les lignes dessinées par les cultures de thym
Un dernier regard avant de repartir…

En repartant, je suis passée par la route de Saint Apollinaire, et, pour une fois, j’ai eu la chance que les daims ne soient pas cachés. Je n’ai donc pas pu résister à les photographier !

Peyrus – Drôme – novembre 2021

*****************

Quelques jours plus tard, du côté de Combovin, l’ambiance était bien différente ! Si les couleurs automnales étaient encore là, un brouillard a persisté tout au long de la journée, créant une ambiance beaucoup plus hivernale… et mystérieuse.

Partant du parking du cimetière (décidément, je me rends compte que j’ai souvent des départs de balades depuis les cimetières ! ), j’ai commencé par aller jeter un œil à la Véore. Alors que je pensais monter à la chapelle Sainte Marguerite ou à la Tour de Barcelonne, l’absence ou presque de visibilité m’a dissuadée. Je suis donc partie de l’autre côté du village, sur des chemins que je ne connaissais pas.

J’ai suivi une toute petite route jusqu’au panneau indiquant le Relais à quelques centaines de mètres. La visibilité très faible ne m’a pas permis de trouver le sentier à suivre à cet endroit. C’est donc là que j’ai rebroussé chemin. En effet, la fin d’après-midi approchait et le brouillard se densifiait encore.

J’ai toutefois apprécié cette petite balade aux allures d’automne-hiver, particulièrement le contraste entre les feuilles encore bien présentes sur les arbres et le brouillard très hivernal. Ce n’était clairement pas un temps à rechercher de grands paysages, mais cette petite route m’a offert une jolie promenade tranquille et revigorante.

Dans le brouillard…
Au bord de la Véore
Encore en automne mais déjà un peu en hiver..
Silhouettes d’arbres…
Lumières automnales
Sur la route…
Il y a quand même eu un bref coin de ciel bleu dans la journée…
Alors que le brouillard se densifie en fin d’après-midi…

Combovin – Drôme – novembre 2021

[Drôme] du col de la Bataille aux rochers de la Sausse

Alors que l’été cédait doucement sa place à l’automne, nous sommes partis avec Mr 2e pour une randonnée dans le secteur du col de la Bataille. En approchant, il y avait foule. Aussi, nous avons laissé la voiture sur un petit parking d’exploitation forestière à environ 500 mètres du col. De là, nous avons choisi d’aller du côté des Rochers de la Sausse, moins fréquentés que les chemins vers Ambel de l’autre côté du col.

Avant l’entrée du tunnel, nous avons commencé à grimper afin d’accéder au col naturel et à la vue, splendide, que l’on a de cet endroit. Face à nous, la montée vers le plateau d’Ambel se dresse, majestueuse. Nous pouvions également apercevoir à la lisière du bois, le chemin où nous étions allés l’an dernier profiter de couleurs automnales.

Nous nous sommes engagés sur le sentier en direction des Rochers de la Sausse. Situé en bordure de la ligne de crête, il offre un panorama somptueux sur Omblèze et la haute-vallée de la Gervanne. Doucement, nous sommes montés tout en admirant le paysage. Les arbres commencaient à prendre des teintes dorées. Nous avons repéré quelques curiosités géologiques : des grottes bien sûr, mais également une petite arche en contrebas.

Au point culminant des Rochers de la Sausse, nous avons fait une pause au soleil. Le vent soufflait mais le soleil bien présent nous réchauffait. Puis, il a fallu envisager de rentrer. Nous avons fait demi-tour mais n’avons pas manqué de prendre encore le temps de profiter du paysage tout au long de la descente…

Face à Ambel…
Voir le chemin à parcourir
Vue sur la combe de Bouvante
C’est parti ! (regardez bien, on aperçoit Mr 2e !)
Vue sur la vallée d’Omblèze
Sur la crête…
On approche du but !
Couleurs d’automne et arche naturelle
Découvrir des grottes à flanc de falaise
Admirer encore une fois le paysage

Col de la Bataille – Vercors – Drôme – octobre 2021

[Drôme] monter à la Croix du Vellan

Le rocher du Vellan, surmonté de sa croix, depuis l’entrée de Plan de Baix

Cela faisait longtemps que je n’étais pas montée jusqu’à la Croix du Vellan. Aussi quand il fallu illustrer le thème Métallique du projet 52, je me suis dit qu’elle ferait un bon sujet et que ce serait une belle occasion d’y retourner.

Je suis donc partie un samedi matin en direction de Plan de Baix. Le soleil brillait et en approchant du village, on distinguait la croix sur le sommet du rocher du Vellan. Une fois la voiture stationnée, j’ai commencé l’ascension à pied. J’avais choisi de laisser la voiture sur le parking de randonnée situé sur la route du col de Bacchus. Là, quelques vaches étaient au pré et leurs cloches rythmaient mes premiers pas.

Progressivement, au cours de la montée, le ciel a commencé à se couvrir. Des orages étaient annoncés pour l’après-midi et le vent poussait les nuages à s’agglutiner sur les sommets.

Alors que j’avançais sur le plateau, ce sont des chevaux qui paissaient l’herbe rase entre les pierriers, vestiges de la période glaciaire. La croix se détachait sur le gris du ciel, s’y fondant par moments dans un camaïeu de gris.

Je me suis approchée du bord du plateau. Le paysage se déployait, grandiose, à mes pieds. De là, la vue embrasse le synclinal de Saoû, les gorges d’Omblèze et le plateau d’Ambel, le Diois, et porte même jusqu’au Dévoluy. Le banc au pied de la croix invite à la contemplation. Alors, je me suis assise. J’ai sorti ma thermos de café. Et tout en me réchauffant du vent glacé, j’ai admiré les silhouettes des montagnes.

Il était temps de redescendre. Je ne voulais pas trop tarder car j’avais aussi envie de faire un arrêt à Beaufort sur Gervanne en redescendant (et d’y être avant la fermeture de la boulangerie pour m’assurer d’avoir du pain pour mon pique-nique !). J’ai jeté un dernier coup d’œil à la croix, puis je suis retournée retrouver les tintements des cloches des vaches, un peu plus bas…

Vaches à cloche
Quand les nuages commencent à s’accumuler
pâture à chevaux sur le plateau du Vellan
Ambiance mystique
Invitation à la contemplation
Dominer les environs
Silhouettes de montagnes
Se retourner une dernière fois avant de redescendre

Croix du Vellan – Vercors – Drôme – septembre 2021

(*) L’accès à la Croix du Vellan peut se faire directement depuis le village de Plan de Baix (en suivant le GR9 par exemple) ou bien depuis un parking pour randonneurs situé à proximité de la route du col de Bacchus (direction Léoncel/La Vacherie depuis Plan de Baix). L’accès depuis le parking présente un peu moins de dénivelé que celui depuis le village, et se fait essentiellement sur route. Il offre cependant des vues très dégagées sur les alentours.

[petits moments] dans les ruelles de Beaufort sur Gervanne

Alors que j’étais en vadrouille dans le Vercors, c’est la nécessité d’acheter du pain qui m’a fait m’arrêter à Beaufort-sur-Gervanne. J’en ai profité pour refaire un petit tour dans le vieux village… et quelques photos !

Le village a été construit sur un éperon rocheux qui domine la vallée de la Gervanne. La construction des remparts, dont une partie est toujours visible, remonte au XIVe siècle. Majoritairement protestant, le village sera ruiné par les guerres de religion qui conduiront au démantèlement du château, puis retrouvera la prospérité au cours des XVIIIe et XIXe siècle. Lors de la 2e guerre mondiale, de nombreux habitants ayant rallié le maquis, le village sera pillé et bombardé.

Le tour du village est rapide mais il est vraiment difficile de ne pas tomber sous le charme de ses ruelles, et des maisons fleuries et décorées qui les bordent. Et, pour couronner le tout, deux belles fontaines coulent dans le village : l’une sur le mur de l’église et l’autre sur la place centrale.

Ce chat, c’est Blacky… et il était très affectueux. J’ai cru qu’il ne me laisserait pas repartir tant il était câlin ! Il a été trouvé avec sa sœur dans un arbre alors qu’il était tout jeune chaton et a été recueilli par une famille du village.
L’endroit parfait pour prendre le café !
Le long du mur de l’église
Sur la place du village
Vue sur la vallée de la Gervanne et l’entrée des gorges d’Omblèze

Beaufort sur Gervanne – Drôme – septembre 2021

[projet 52-2021] semaine 39 – métallique

Les objets métalliques ne manquent pas dans nos quotidiens : pièces de monnaie, casseroles, couverts, voitures, rambardes, poignées, clés…. La liste pourrait s’étirer à l’infini ou presque.

Mais, quand en fin de semaine dernière, j’ai vu le thème métallique pour le projet 52, j’ai tout de suite eu une idée bien précise en tête. J’allais monter photographier la Croix du Vellan dans le Vercors !

Je suis donc partie samedi matin sur les chemins, et si la météo était très ensoleillée au départ, le ciel s’est rapidement couvert au fil de la montée (de gros orages étaient annoncés pour la soirée, et les nuages commençaient à s’accumuler). Une fois en haut, l’ambiance était vraiment particulière, indescriptible… (mais cela ne m’a pas empêchée de m’asseoir et prendre un café face à la vue fabuleuse de là-haut. Je vous en reparlerai !)

Cette croix était au XIXe siècle en bois et symbolisait la réconciliation entre catholiques et protestants dans la région. Elle a été remplacée par celle-ci, métallique, en 1932.

*******************

Pour voir les choix métalliques des autres participants, il suffit de suivre les liens dans les commentaires…

[Drôme] admirer le panorama depuis le belvédère de Révoulat

La météo s’annonçait agréable pour ce samedi-là, aussi avec Mr 1er, nous avons décidé d’aller faire un tour dans le Vercors. Et plutôt que d’aller une nouvelle fois vers des secteurs déjà parcourus, il a lancé « et il y a quoi vers La Chapelle en Vercors ? ». Je n’en avais aucune idée mais comme c’est situé en plein milieu du Vercors, il y aurait forcément quelques jolis paysages… Et sur ce point, nous n’avons pas été déçus !

Déjà, nous sommes arrivés par Sainte Eulalie en Royans et la route des Grands Goulets. Même si la route vertigineuse historique a été remplacée par un tunnel nettement moins époustouflant, la montée au dessus de la vallée de la Vernaison offre des paysages assez grandioses. Nous n’avons d’ailleurs pas manqué de faire un arrêt photo avant de nous engager dans le tunnel en admirant les montagnes environnantes…

En arrivant à La Chapelle, c’est jour de marché et cela tombe bien car si nous avons prévu un pique nique, il nous manque tout de même du pain et des fruits. Après nos emplettes, nous avisons le bureau de l’office de tourisme. Notre requête est simple : nous cherchons « une petite balade sympa dans les environs à faire tout de suite ». La personne à l’accueil sort une petite fiche et nous propose d’aller voir le panorama au belvédère de Révoulat, nous promettant une vue grandiose sur… la vallée de la Vernaison et les Grand Goulets !

Nous reprenons donc la voiture pour nous rendre à la Croix de Châtelard d’où part la randonnée. Là, au niveau du col, nous stationnons la voiture sur un petit parking, et, compte-tenu de l’heure, profitons d’une zone en herbe pour pique-niquer. Après avoir reposé le sac de pique-nique dans le coffre et mis les gourdes d’eau dans le sac à dos, c’est le départ pour la petite boucle qui nous mènera au point de vue.

Au début de la petite montée, je sens clairement que les alternances confinement/entorse des derniers mois ont laissé quelques traces mais cela ne m’empêche pas d’admirer le paysage ! Finalement, assez vite, je reprends un rythme un peu plus soutenu. Le chemin passe en sous-bois, entre les champs d’épicéas, offrant une ombre bienvenue. Nous ne manquons pas regarder les petites fleurs qui poussent en bordure.

Puis, le sentier s’enfonce dans la hêtraie. Le sol se fait plus souple, l’humus encore humide de l’eau des dernières pluies. Au bord de ce tapis de faînes, j’aperçois un pied de lys martagon. Cette fleur ne pousse pas partout et ce n’est finalement que la deuxième fois que j’ai le plaisir d’en croiser.

Encore un petit effort et nous débouchons sur le belvédère de Révoulat, au dessus de la vallée de la Vernaison. Nous nous frayons un chemin à travers les lapiaz et arrivons au bord de la falaise. Nous dominons toute la vallée, et pouvons apercevoir la route historique des Grands Goulets. Nous repérons également l’endroit d’où nous avons pris des photos le matin.

Après un bon moment à observer le paysage sous toutes ses coutures, nous prenons le chemin de la descente. Nous suivons un autre sentier que celui pris à la montée, que nous trouvons un peu moins agréable. Aussi, nous choisissons de bifurquer pour revenir sur le chemin de l’aller quand l’occasion se présente.

De retour à la voiture, nous profitons encore un peu du paysage avant de prendre le chemin du retour à la maison en nous offrant un supplément de jolis points de vue. Nous passons donc par Vassieux en Vercors puis Font d’Urle, où nous nous arrêterons afin de prendre un goûter…

Avant l’entrée du tunnel des Grands Goulets, vue sur les montagnes… et le belvédère de Révoulat !
Depuis le parking de la Croix de Châtelard
Au col de la Croix de Châtelard
Au départ de la randonnée vers le belvédère de Révoulat
Dans la forêt…
Fleurs des bords de chemins
Champ d’épicéas…
Lys martagon
Découvrir le panorama sur la vallée de la Vernaison
Les lacets montant aux Grands Goulets
Au bord de la falaise
La route historique des Grands Goulets, à flanc de montagne
Vue sur le plateau et la Grande Moucherolle au fond

La Chapelle en Vercors – Vercors – Drôme

(*) la boucle pour le belvédère de Révoulat depuis la Croix de Châtelard fait environ 5.6 km et est annoncée pour 2h15 de marche. C’est à peu près le temps que nous avons mis, avec les nombreuses pauses photos, y compris une très longue au sommet… mais nos temps sont toujours inférieurs à ceux annoncés : nous marchons plutôt vite.
L’itinéraire est bien balisé en jaune/vert sur l’ensemble du parcours.

**************

Terrasse avec vue !
Crêpe à la confiture de myrtilles

Font d’Urle – Vercors – Drôme

Juillet 2021

[projet 52-2021] semaine 29 – dehors

Je passe pas mal de temps dehors toute l’année, mais c’est évidement encore plus le cas en été… C’est sans doute pour cela que ce thème tombe au mois de juillet !

Vous l’avez sans doute remarqué mais je pars assez régulièrement en randonnée, ou en balade dans la nature. Habitant au pied du Vercors, c’est forcément un de mes terrains de jeux favoris.

Ce jour-là, j’étais montée au cœur du massif, au dessus de La Chapelle en Vercors pour une jolie randonnée (dont je vous reparlerai). Le parcours se faisait en grande partie en sous bois, ce qui en début d’après-midi avec le soleil qui tapait était vraiment agréable. Avant d’arriver dans la hêtraie avec son sol riche en humus, le chemin traversait de grands champs d’épicéas aux troncs rectilignes.

*************************

Pour découvrir où les autres participants ont décidé d’aller dehors, il suffit de suivre les liens dans les commentaires.

A noter : en cette période estivale, je vais préférer profiter de moments en famille à passer du temps devant mon ordinateur. Aussi, je ne garantis pas de délai de validation des commentaires qui passeraient en modération (mais je les validerai dès que possible, c’est certain ! ). Profitez bien vous aussi de votre week-end !