[Drôme] balade printanière sur les bords du Rhône

200304_BLV_1

Ma première sortie orchidée de l’année a eu lieu à Bourg-lès-Valence, sur les bords du Rhône. Cela a aussi été l’occasion d’une jolie promenade le long du fleuve.

Au départ du barrage, j’ai longé la rive en direction de la Roche de Glun. Si, sur les pelouses de très nombreuses orchidées poussaient, on remarquait aussi l’arrivée du printemps dans les arbustes. Quelques-uns étaient en fleurs tandis que les chatons des autres commençaient à s’épanouir.

J’ai également aperçu quelques pieds de jonquilles dont la couleur jaune se détachait bien… Quant aux petits muscaris, ils pointaient leurs clochettes bleues par petits groupes épars.

Sur le fleuve, quelques péniches attendaient le passage de l’écluse… Et de l’autre côté, le massif de Crussol imposait sa silhouette dans le paysage.

Cette petite promenade tranquille m’a permis de profiter d’une belle matinée de fin d’hiver / début de printemps. Une jolie petite parenthèse dans la course du quotidien….

200304_BLV_14
Futurs chatons

200304_BLV_12

200304_BLV_13
Groupe de muscaris

200304_BLV_2

200304_BLV_8
La silhouette de Crussol

Bourg-lès-Valence – Drôme – mars 2020

[fourre-tout de la semaine] 15 mars 2020

Suite aux annonces faites hier soir par le Premier Ministre, je me suis demandée s’il était pertinent d’évoquer un café, une exposition, une balade en ville….
Puis, je me suis dit qu’il reviendrait un jour où nous pourrons de nouveau sortir dans les restaurants, les musées et les cinémas… Et que ce jour-là, finalement, les idées que j’aurai pu déposer par ici seront toujours valables !
J’ai toutefois repris un peu l’ordre des publications (qui suivait un ordre plus ou moins chronologique initialement) : j’ai plus envie de vous parler de balades en pleine nature et d’activités à faire à la maison (lecture, cuisine..) dans les prochains jours. Mais tous les billets déjà écrits sortiront dans les semaines qui viennent….

*****************

Pendant les vacances, je suis allée prendre un goûter au Tamper & Yummy, un nouveau salon de café qui a ouvert à Valence.

200304_tamper_yummy
Golden latte, cookie et lunettes à la framboise

(*) Tamper & Yummy, 16 rue Dauphine, 26000 Valence

********************

Le printemps commence à pointer le bout de son nez….

[exposition] Philolaos, dans l’atelier du sculpteur

200216_expo_Philolaos_0

L’exposition temporaire de cet hiver au Musée de Valence est consacrée au sculpteur Philolaos. Ce dernier est en effet connu ici pour être le concepteur des deux châteaux d’eaux qui dressent leurs silhouettes courbes et élancées dans le ciel valentinois et dont on célèbrera bientôt les 50 ans.

Philolaos est un sculpteur grec, formé à l’école classique des Beaux-Arts d’Athènes juste après la deuxième guerre mondiale et qui s’est installé à Paris au début des années 1950. Il poursuit alors son apprentissage de la sculpture et s’affranchit progressivement des lignes classiques pour aller vers une abstraction de plus en plus nette.

Au début des années 1960, il rencontre l’architecte André Gomis avec qui il collaborera à de nombreuses reprises, en particulier donc sur les châteaux d’eaux de Valence réalisés dans le cadre de l’aménagement de la ZUP de Fontbarlettes. Il travaille à partir de là avec de nombreux architectes et paysagistes, intégrant ses sculptures monumentales dans les espaces nouvellement créés : villes nouvelles, quartiers à urbanisation massive, ou encore quartiers d’affaires. Il crée ainsi trois oeuvres pour le quartier de la Défense dont la fontaine des Nymphéas et l’Oiseau Mécanique.

L’exposition présentée à Valence s’attache à nous présenter un côté moins monumental et plus intime de l’artiste. Quelques croquis issus de ses années de formation athéniennes donnent à voir la rigueur de l’apprentissage classique. Quelques bustes, plus ou moins abstraits, permettent d’appréhender le travail sur la matière (céramique, plomb, bronze..), et la façon pour Philolaos de l’utiliser, d’en tirer parti.

L’exposition présente aussi de nombreux « bois-reliefs », tableaux en trois dimensions de bois tournés et de bois flottés, réalisés lorsque Philolaos retourne en vacances en Grèce et utile ce dont il dispose sur place pour exprimer sa créativité : le bois déposé par la mer sur plage, les outils de menuiserie et de tournage sur bois de son père…. Ses petits tableaux, tellement éloignés de l’image que l’on peut se faire des oeuvres de Philolaos, ont été un véritable coup de coeur. Qu’ils soient figuratifs ou abstraits, ils dégagent une jolie poésie, une invitation au voyage, à la contemplation, à la méditation.

Puis, il est question de la découverte de l’acier inoxydable : un matériau rigide qui vrille pourtant naturellement, un matériau à dompter, un formidable terrain d’expression pour l’artiste. Il en fera son matériau de prédilection, multipliant les usages, tant en oeuvres monumentales qu’en mobilier et objets pour sa maison.

En effet, Philolaos concevra sa maison, la construira et fabriquera lui-même une grande partie du mobilier et des aménagements de celle-ci. On peut ainsi qualifier la maison de l’artiste d’oeuvre totale où tout devient prétexte à création : les meubles, la vaisselle, les objets…. On découvre ainsi les meubles de la salle à manger, des couverts, des fauteuils, le coffre pour cacher la télévision, des bouteilles, … Leurs lignes sont à la fois d’une sobriété très moderne et d’une esthétique futuriste très marquée dans les années 70.

Enfin, on découvre de nombreuses maquettes pour des réalisations monumentales : les châteaux d’eau de Valence (forcément !), des fontaines, des sculptures pour des parcs, des statues magistrales…. Parfois, plusieurs versions sont présentées, témoins du cheminement de la pensée créative de Philolaos.

Je suis ressortie de l’exposition sous le charme des bois-reliefs et des créations en arts décoratifs, en particulier la vaisselle et les bouteilles en inox. J’ai pu découvrir la facette plus intime de cet artiste dont je connaissais déjà quelques oeuvres monumentales et c’est cette facette qui m’a le plus touchée.

200216_expo_Philolaos_1
Oeuvres de Philolaos en béton avec ruban d’acier (au 1er plan) et en acier (au 2nd plan) dans la cour du musée

200216_expo_Philolaos_2
Les Jumelles, sculpures en plomb

200216_expo_Philolaos_3
Buste en bronze

200216_expo_Philolaos_4
Vers l’abstration…

200216_expo_Philolaos_5
Les « bois-reliefs »

200216_expo_Philolaos_6
Les « bois-reliefs » – détail

200216_expo_Philolaos_7
Les « bois-reliefs » – détail

200216_expo_Philolaos_8
La découverte de l’inox

200216_expo_Philolaos_9
Etude pour un portail pour le Technocentre Renault de Guyancourt (78) / maquettes de statues : Christophe Colomb, Georges Pompidou, Pierre de Coubertin, Antoine de Saint-Exupéry

200216_expo_Philolaos_10
La salle à manger, mobilier et vaisselle de la maison de Philolaos

200216_expo_Philolaos_11
Etude pour un animal imaginaire en béton et ruban d’acier

Exposition « Philolaos, dans l’atelier du sculpteur » – Musée de Valence – Drôme – février 2020

 

(*) L’exposition se tient au Musée de Valence jusqu’au 8 mars 2020. Il s’agit de la première exposition retraçant l’ensemble de la carrière de Philolaos présentée dans un musée français.

 

[fourre-tout de la semaine] 16 février 2020

Cela faisait un moment que nos samedis matins ne nous avaient pas conduits à Crest (à cause d’obligations variées en ville j’avais du coup fait mon marché à Valence ces samedis-là). Samedi dernier, tout était réuni pour se diriger vers Crest : du temps, pas de contrainte (en dehors de déposer Melle 3e en début d’après-midi au centre équestre… mais sans avoir un timing trop serré : elle montait à 17.00 !), et du soleil ! Nous en avons donc profité pour également retourner déjeuner chez Soie… qui nous plait toujours autant : accueil sympathique, lieu agréable, assiettes délicieuses et généreuses….

200208_Soie_2
Velouté de chou-fleur et croûtons à l’ail – réconfortant et délicieux !

200208_Soie_1
Brioche végé à la crème de lentilles corail, carottes et betteraves rapées, pousses d’épinard et graines de tournesol, accompagnée de sa salade de saison (et d’un bol de potatoes)

200208_Soie_3
Le meilleur bannofee que j’ai goûté (et en arrière plan le bol de yaourt/granola de Mr 1er)

(*) Soie, 17 rue Archinard, 26400 Crest

******************

Au détour d’une rue de village, faire une jolie rencontre !

200208_montvendre_chat_1

200208_montvendre_chat_2

******************

On a partagé (avec une semaine de décalage sur la vraie date) un magnifique millefeuilles de la Maison Guillet pour mon anniversaire.

200209_millefeuilles

(*) Maison Guillet, place du Champ de Mars à Valence / place Jean Jaurès à Romans (26)

******************

 

 

[fourre-tout de la semaine] 26 janvier 2020

Le week-end dernier, j’ai fait un crochet par le Pont aux Étoiles pour chercher des fossiles. J’avais entendu parler de ce site chez Le Caillou aux Hiboux. Sur une cinquantaine de mètres, entre Rompon et La Voulte en Ardèche, la construction d’un pont a mis à jour un gisement fossilifère de grande importance. On y trouve en particulier des lys de mer (ce sont eux qui ont une forme d’étoile) et des rhynchonelles. On m’avait dit qu’il suffisait de se baisser pour trouver des fossiles et c’est entièrement vrai. Les marnes s’érodent en libèrant des fossiles en quantité impressionnante, juste au bord de la route !

200118_recolte_pont_aux_etoiles_rompon
Lys de mer et rhynchonelles

(*) – Le Pont aux Etoiles est situé sur la D365, entre La Voulte sur Rhône et le hameau Celle-les-Bains de Rompon. La falaise fossilifère se trouve au niveau… du pont ! Un petit parking est aménagé près du pont, côté Rompon. Des panneaux explicatifs (lecture de paysage, fossiles) sont disponibles à proximité du site.
– La récolte des fossiles est autorisée sur le site du Pont aux Etoiles à condition de se faire sans outil dans les marnes déjà érodées et de se limiter à de petites quantités.

****************

Samedi matin, jour de marché à Valence, jour de latte au Good Bean Coffee….

200118_latte

(*) Good Bean Coffee, Rue Emile Augier, 26000 Valence

****************

[fourre-tout de la semaine] 12 janvier 2020

Cette semaine a marqué l’entrée dans la saison de la Galette des Rois…

200103_galette_des_Rois
La toute première de la saison, achetée dans une boulangerie de village

200104_galette_Rois_Guillet
La délicieuse aux pommes de la Maison Guillet

 

(*) Maison Guillet, place du Champ de Mars, 26000 Valence / place Jean Jaurès, 26100 Romans

*****************

[Drôme] à la découverte du Théâtre de la Ville de Valence

191217_theatre_Valence_1

Fin décembre, j’avais rendez-vous avec un groupe d’instagrameurs drômois au Théâtre de la Ville de Valence.  Accompagnés par la secrétaire générale et une directrice de production du théâtre, nous avons pu découvrir les lieux et leur histoire.

Le bâtiment très classique lorsqu’on le regarde de l’extérieur abrite un petit théâtre à l’italienne, construit au début du XIXe siècle. Le projet a été initié en 1827 par cinq mécènes qui avaient pour but de distraire les habitants et les militaires en garnison dans la ville. Faute de financement suffisant, le projet a été repris par la ville et le théâtre a été inauguré en 1837. Ainsi, le théâtre de Valence est municipal depuis son inauguration, et a aussi servi de salle de conseil municipal avant la construction de l’hôtel de ville, de l’autre côté de la place.

Je n’avais encore jamais eu l’occasion de pénétrer dans cette salle de spectacle et en y entrant pour la première fois, j’ai découvert un décor réellement charmant. Celui-ci est d’origine et n’a subi que d’infimes modifications pour des mises aux normes ou de petites restaurations.

La couleur rose poudré des velours et peintures était là pour flatter le teint des dames venues se montrer au spectacle. De même la forme arrondie des rambardes du premier balcon leur permettait de s’installer confortablement avec leurs robes à crinolines. Parce qu’à cette époque on venait au spectacle essentiellement pour être vu, certaines des places les plus prisées, dans les baignoires, n’avaient qu’une vue très partielle voire quasi nulle sur la scène mais permettaient d’être vus de tous les spectateurs.

Quant au poulailler, le 3e balcon, aux places les moins onéreuses, il était ceint d’une grille afin d’éviter le jet d’objet sur les personnalités installées plus bas.

Au plafond, une coupole, insoupçonnable depuis l’extérieur, dévoile son ciel en trompe l’oeil, souvenir d’une époque où aller s’enfermer pour voir un spectacle n’était pas forcément naturel… Il est d’ailleurs intéressant de constater que plus on monte dans les balcons, plus on se rend compte qu’elle n’est pas si incurvée qu’elle en avait l’air quand on l’admirait depuis le parterre.

Aujourd’hui, la jauge permet d’accueillir plus de 300 personnes mais seules 240 places ont une visibilité correcte. Les autres sont mises en vente à très bas prix pour certains spectacles peu visuels lorsque les places avec vue ont toutes été vendues, car l’acoustique de la salle permet d’entendre parfaitement quel que soit l’endroit où l’on se trouve.

Lors de la visite, nous ferons également un passage dans le studio de danse, utilisé par plusieurs écoles valentinoises, et le studio de théâtre transformé en bureau et dont le balcon donne au-dessus de l’entrée principale. Nous admirerons les deux escaliers monumentaux en passant…

Puis, pour terminer notre soirée, nous irons faire un tour place des Ormeaux pour (re)voir les projections sur la cathédrale de Valence, avant de prendre un verre pour continuer nos discussions.

191217_theatre_Valence_2
vue générale des trois balcons

191217_theatre_Valence_3
Rose poudré des velours, dorures des décors, délicatesse des camées sur la rambarde du 1er balcon

191217_theatre_Valence_4
finesse des décors sculptés

191217_theatre_Valence_5
sur le 2e balcon, les noms de compositeurs et d’auteurs de théâtre s’alignent, avec une place de choix pour Emile Augier, le valentinois

191217_theatre_Valence_8
le ciel en trompe l’oeil du plafond de la coupole

191217_theatre_Valence_9
vue plongeante sur le parterre

191217_theatre_Valence_6
passion escaliers…

191217_theatre_Valence_10

Théâtre de la Ville – Valence – décembre 2019

 

(*) Un grand merci à IgersDrôme pour l’organisation de cette soirée et au théâtre de la Ville de Valence pour l’accueil qui nous a été réservé ! 

La prochaine fois, il faudra que je vienne pour voir un spectacle

[fourre-tout de la semaine] 5 janvier 2020

Petit tour dans les rues de Valence sous le soleil….

191122_Valence_1

191122_Valence_2
Le pendentif, monument funéraire Renaissance, tire son nom de la forme de sa voûte

*****************

Souvenir d’un passage express à Grenoble au début des vacances scolaires pour récupérer Mr 1er…

191221_Grenoble

*****************

Dans le fourre-tout des vacances, j’ai oublié le très sympathique goûter chez Picorette à Granville…. Le choix de thés est impressionnant et les pâtisseries maison !

191228_gouter_picorette_Granville

(*) Picorette, rue Saint Sauveur, 50 Granville

*****************

Matin d’hiver sur la plaine de Valence…

191230_montoison
Montoison – Drôme

*****************

Après avoir traversé la moitié de Paris à pied pour attraper notre TGV, la récompense a été d’avoir le temps d’acheter une boîte de macarons au Café Pierre Hermé de la gare de Lyon….

191229_macarons_Pierre_Herme

*****************

Un joli bouquet de fleurs pour passer à la nouvelle année…

191231_bouquet_tulipes

(*) Fleurs d’Eucharis, rue des Alpes, 26000 Valence

[fourre-tout de la semaine] 22 décembre 2019

Le week-end dernier hésitait entre pluie et soleil…

191214_arc_en_ciel

**************************

De passage au théâtre de la Ville, j’ai croisé Nounours !

191217_nounours_au_theatre

**************************

Cela faisait 1 an que mon train ne repartait plus de la gare de Lyon-Part Dieu et que donc je n’avais pas emprunté ces escaliers pour sortir du métro. Des messages invitant à prendre les escaliers ont fait leur apparition !

191216_Escaliers_TCL_Part_Dieu

[Drôme] féeries d’hiver valentinoises

191203_Valence

Comme chaque année en décembre, Valence s’est parée de ses habits féériques. Entre grande roue, marché de Noël, mapping sur la cathédrale et installations lumineuses, la magie semble flotter dans la ville, surtout après la tombée de la nuit.

Morceaux choisis en images :

191203_Valence2.JPG
Devant la mairie

191213_feeries_hiver_Valence_1
Devant la mairie

191213_feeries_hiver_Valence_5
L’entrée du village de Noël

191213_feeries_hiver_Valence_6
La grande roue

Et comme je suis retournée voir le spectacle projeté sur la cathédrale Saint Apollinaire, je ne peux pas m’empêcher de vous montrer quelques tableaux supplémentaires….

191213_feeries_hiver_Valence_2
Ça va bientôt commencer….

191213_feeries_hiver_Valence_3
Grandes orgues

191213_feeries_hiver_Valence_4
Mandrin, le bandit bien-aimé…

 

Valence – Drôme – décembre 2019

 

(*) La projection sur la façade de la cathédrale, place des Ormeaux, a lieu chaque soir de 18.00 à 20.30 jusqu’au 11 janvier 2020.
La grande roue est installée à l’angle des boulevards, à côté de la fontaine monumentale, jusqu’au 5 janvier 2020. Les billets sont en vente sur place ou à l’office de tourisme.
Les illuminations dans les rues sont en place jusqu’au 5 janvier également.