[Isère] autour de la Grande Chartreuse

Lors de mon séjour dans le massif de la Chartreuse, la première randonnée a été autour du monastère de la Grande Chartreuse.

Partant du parking du musée de la Grande Chartreuse, nous avons suivi la route privée qui monte jusqu’au monastère. Agréablement ombragée et assez facile, en dehors d’une montée un peu plus raide à la fin, c’est une balade tranquille. Elle permet de se rendre compte de l’ampleur du site de la Grande Chartreuse puisqu’elle longe une bonne partie du monastère. On découvre également plusieurs bâtiments annexes : l’hôtellerie, des granges, une ancienne retenue d’eau, la scierie….

Après la scierie, nous délaissons le chemin qui mène vers la chartreuse originelle, la chapelle Saint Bruno et le Grand Som, trop fréquentée. Et nous empruntons une route forestière qui monte à flanc de montagne et nous permet de surplomber assez rapidement le site que nous apercevons entre les arbres.

Un peu plus loin, nous passons sous un tunnel creusé dans le rocher. Juste après, un panneau indique que le bûcheronnage est en cours et que l’accès est donc interdit par mesure de sécurité. Dommage car nous aurions bien poussé jusqu’au Habert de Billon d’où la vue semble superbe…

Comme il est l’heure de pique-niquer, nous nous installons sur la zone de dépôt de bois au carrefour de la route de Chartrousette et de la route de Billon. Nous posons notre « table » sur de grosses grumes. Le bruit de la tronçonneuse cesse bientôt dans le lointain, et nous avons l’impression d’être seuls au monde, en plein milieu de la forêt de la Chartreuse.

Le retour s’effectue en rebroussant chemin. Nous remarquons un ancien petit moulin que nous n’avions pas vu en montant.

Arrivés au niveau du monastère, sous le Grand Som, nous entrons dans la prairie qui surplombe le site avec son calvaire, et nous nous dirigeons vers l’entrée de la chapelle. Bien entendu, celle-ci est fermée pour respecter le vœu de silence et de prière des moines, mais mon regard s’attarde sur les moulures de la porte.

Nous continuons à redescendre vers la Correrie où se situe le musée. Avant d’aller visiter celui-ci, nous nous arrêtons sur les bancs situés face à l’alpage où les vaches paissent tranquillement. Nous profitons du calme des lieux, tout simplement.

C’est parti !
Land art sur une grume dans un dépôt de bois aux abords du monastère
Le monastère sous les falaises du Grand Som
La prairie de Combe Bachais
Tunnel creusé dans le rocher
En redescendant vers le monastère
Campanule à larges feuilles
Détail de la porte de la chapelle, dédiée à Notre Dame
Sous le Grand Som
Vaches à l’alpage

autour de la Grande Chartreuse – Saint Pierre de Chartreuse – Isère – juillet 2020

(*) Toute la zone où nous avons randonné fait partie de la zone de silence du désert de Chartreuse. Il convient donc de la respecter afin de ne pas troubler la tranquillité des moines qui ont choisi un site isolé pour éviter d’être perturbés par le bruit.
Le monastère ne se visite pas. Le musée (dont je vous reparlerai) permet d’avoir une vision de la vie au sein de la chartreuse.

[petits moments] du 20 au 26 juin 2020

SAMEDI 20 JUIN. Arrêt à Moulins sur le retour de Bretagne. C’est l’occasion de découvrir la ville et ses jolis bâtiments. Au détour d’une rue, sur une boîte aux lettres, j’ai repéré un pochoir de Christian Guémy / C215.

place d’Allier – Moulins – Allier

La météo était parfaitement adaptée pour prendre la première glace de l’année à emporter…

Citron jaune / cassis noir

Le hasard a mis sur mon chemin une boutique des Bougies de Charroux… Impossible de ne pas craquer !

Myrtille, Cèdre du Liban, Herbe coupée

Et pour finir la journée, profiter des derniers rayons du soleil en terrasse, sur la place d’Allier…

Place d’Allier – Moulins – Allier

DIMANCHE 21 JUIN. Prendre le petit déjeuner au lit, voilà qui ne m’était pas arrivé depuis des années !

Toujours à Moulins, à côté du pont Régemortes, sur la rive gauche, il y avait une exposition de vaches décorées…. avec la vue sur les flèches de l’église du Sacré Coeur et de la cathédrale, au delà de la rivière Allier.

Moulins – Allier

[projet 52-2020] semaine 16 – animaux de la ferme

Ce thème des animaux de la ferme n’est pas forcément aisé à conjuguer avec le confinement en cours (sauf si on habite vraiment en pleine campagne, juste à côté de fermes ou de pâtures !… ce qui n’est pas mon cas ).

Je suis donc allée faire un tour dans mes archives car je ne manque pas de photos de chevaux, d’ânes, de chèvres, de cochons… Mais en allant voir mes anciennes photos, j’avais une idée bien particulière en tête, et je cherchais une série de photos bien précise.

Cette photo d’une vache et de son veau nouveau-né a été prise en 2007 en Belgique. Nous circulions sur une route de campagne quand l’attitude d’une vache dans un pré a attiré mon attention : elle venait tout juste de vêler ! Nous sommes restés un moment à la regarder inciter son veau à se mettre sur ses pattes et faire quelques pas hasardeux….

****************

Pour voir les animaux de la ferme des autres participants, il suffit de suivre les liens dans les commentaires.

[fourre-tout de la semaine] 15 septembre 2019

Après une semaine de travail, il est agréable de profiter d’une promenade au calme dans le Vercors, entre Léoncel, son abbaye et ses vaches

190907_Leoncel_1

190907_Leoncel_2
Abbatiale de Léoncel

… et La Vacherie où je n’avais encore jamais pris le temps d’entrer dans la charmante petite église.

190907_LaVacherie
La petite église du hameau de La Vacherie

 

**********************

De passage à Paris pour le travail, après une grosse journée de réunions, j’ai apprécié une boule de glace à la noisette chez Grom, à la gare de Lyon.

190912_glace_GROM

… avant de regarder le paysage défiler à grande vitesse par la fenêtre du TGV…

190912_paysage_TGV

************************

Le plaisir de traverser la plaine de Valence au coucher du soleil, et celui encore plus grand de s’arrêter au bord de la route, en pleine campagne pour en profiter !

190904_coucher_soleil_Montelier