[Drôme] fleurs et feuilles au Jardin des Sables

Une semaine après ma précédente visite au Jardin des Sables, j’y suis retournée. En effet, la météo annonçait de la pluie en milieu d’après-midi et je cherchais donc une petite sortie proche de chez moi afin de simplement prendre l’air avec les enfants.

Je ne pensais pas prendre énormément de photos lors de ce passage, en ayant déjà pris beaucoup la semaine précédente. Mais, c’était sans compter sur le printemps et les changements rapides qu’il induit. En effet, la physionomie du jardin avait complètement changé !

De nombreuses espèces avaient commencé à fleurir et les arbustes arboraient de jeunes feuilles aux jolie couleurs…

Je vous propose donc un petit tour photographique entre fleurs et feuilles…

Les fuchsias me rappellent le jardin de ma grand-mère où il y en avait plusieurs variétés.
Les fleurs délicates des cerisiers du Japon
Je suis tombée sous le charme de la forme des fleurs de cornouiller, toute en simplicité.
J’aime le charme champêtre des prairies de pâquerettes.

Jardin des Sables – Montvendre – avril 2021

(*) Le Jardin des Sables est situé chemin des Sables, à Montvendre. Il s’agit d’un jardin privé dont les propriétaires ont la gentillesse de l’accès libre. Il convient donc de s’y comporter correctement (et de ne pas y pique-niquer ! ) afin de respecter leur travail…

[Drôme] le printemps au pied du Vercors

Un soir, après le travail, j’ai eu envie de profiter du ciel bleu et de l’ambiance quasi-estivale qui m’avaient narguée les quelques jours précédents. J’ai donc pris la direction de Peyrus, qui combine l’avantage d’être un joli point de départ pour se balader avec celui (non négligeable) d’être proche de chez moi.

Comme souvent, je me suis stationnée à côté du cimetière (où se trouve la jolie chapelle Saint Pierre du XIIe siècle, vestige d’un ancien prieuré). J’ai ensuite traversé le cimetière pour rejoindre le sentier qui passe de l’autre côté.

Là, un tapis de pâquerettes invitait à s’asseoir et contempler la montagne. Tout autour, le printemps étalait ses couleurs : vert lumineux de l’herbe, vert tendre des premières feuilles… Le ciel était d’un bleu éclatant, tandis que le soleil bien chaud donnait un petit air d’été à l’ensemble.

J’ai passé tellement de temps à contempler qu’il ne m’en est finalement pas resté beaucoup pour marcher ! J’ai quand même pris le chemin en direction du village. Il suit le trajet de l’ancien chemin de croix, duquel il reste quelques stations.

Après un petit aller-retour jusqu’aux portes du village, j’ai jeté un coup d’oeil aux montagnes, j’ai humé encore une fois le printemps… et j’ai pris le chemin du retour (histoire de m’assurer d’être à destination avant l’heure du couvre-feu !). Cette petite parenthèse bucolique m’a permis une belle respiration dans le rush d’une semaine de travail bien remplie.

Vert lumineux de l’herbe printanière au pied des montagnes
Au loin, la montagne ardéchoise
La chapelle Saint Pierre se dresse au cœur du cimetière
A la croisée des chemins, une station de l’ancien chemin de croix
Tapis de pâquerettes

Peyrus – Drôme – avril 2021

[Drôme] une fin d’après-midi au Jardin des Sables

La semaine dernière, après une grosse journée de travail, j’ai eu envie de profiter du ciel bleu et du soleil de la fin d’après-midi. Je suis allée au Jardin des Sables à Montvendre où je ne m’étais pas rendue depuis plusieurs années.

J’avais découvert ce jardin alors que j’habitais à Montvendre, lors de la fête des jardins (un week-end où des animations et visites sont proposées dans des jardins publics et privés remarquables ou intéressants). Le Jardin des Sables a été installé dans un ancien champ. Il n’est adjacent à aucune habitation. Ses propriétaires ont planté de nombreuses espèces de plantes, dont beaucoup sont exotiques et originales. Il en résulte un petit havre de paix, où se promener est un véritable plaisir.

J’ai passé une bonne heure, bercée par le son du mistral et le chant des oiseaux, à profiter du calme des lieux. J’ai aussi fait de nombreuses photos de plantes plus ou moins familières, plus ou moins étonnantes. J’ai consulté leurs noms (et n’en ai rien retenu quasiment ! ) sur les petites étiquettes qui sont présentes sur chacune des espèces et j’ai apprécié y lire également de quelle région du monde elles sont originaires.

Bien entendu, j’ai fait plein de photos… mais je me suis aussi souvenue que le jardin doit être beau en toutes saisons et qu’il pourrait être sympa de retourner y faire des photos à différentes saisons !

Jardin des Sables – Montvendre – Drôme – avril 2021

(*) Le Jardin des Sables est situé chemin des Sables, à Montvendre. Il s’agit d’un jardin privé dont les propriétaires ont la gentillesse de l’accès libre. Il convient donc de s’y comporter correctement (et de ne pas y pique-niquer ! ) afin de respecter leur travail…

[Drôme] admirer le printemps au Parc Jouvet

Profitant d’avoir un peu de temps à attendre en ville un matin ensoleillé, je suis allée faire un tour au Parc Jouvet. Y étant assez tôt, les allées et pelouses n’étaient pas encore remplies de monde, et j’ai pu prendre le temps de photographier le printemps.

Chaque saison apporte son lot de jolies images dans le parc. Au printemps, c’est tout d’abord la floraison des jonquilles qui marque la sortie de l’hiver. Fin mars, il était un peu tard pour la plupart qui avaient déjà fané. Mais les tulipes étaient en train de prendre le relais. Au hasard d’un coin d’herbe, j’ai aussi remarqué quelques jacinthes des bois.

Mais ce qui fait le plus le charme du parc au printemps, c’est la floraison des magnolias. Comme il avait plu la veille, certains pétales étaient un peu abimés mais les couleurs différentes de chaque arbre sont un vrai plaisir. Blanc, rose, jaune : il y en a pour tous les goûts. Si on trouve plusieurs arbres un peu partout dans le parc, c’est auprès de la maison du gardien qu’il y en a la plus forte concentration. Difficile de ne pas tomber sous le charme !

J’ai alors continué mon tour en direction de la mini-ferme où les moutons se reposaient à l’ombre, puis j’ai fait le tour de la mare aux canards. C’est en regagnant la grande pelouse que j’ai croisé une cane avec ses petits qui traversaient tranquillement en direction d’un des canaux qui traversent le parc.

Un dernier coup d’oeil aux massifs colorés et aux jets d’eau, il est temps de monter l’escalier qui me ramène au Champ de Mars.

Jacinthes des bois
Sans doute un de mes endroits préférés dans le parc… comme une salle de bal sous les platanes.
Les magnolias sont en fleurs
La famille Canard (il y avait bien une dizaine de canetons, mais c’était compliqué d’avoir tout le monde dans le champ !)
Les pavots aux pétales froissés
Jeux d’eau

Parc Jouvet – Valence – Drôme – mars 2021

[les états d’esprit du vendredi] 16 avril 2021

Les états d’esprit du vendredi sont un exercice de style lancé par Zenopia et The Postman (qui ne bloguent plus maintenant). La règle est simple : on complète les différentes rubriques le vendredi.

[Vendredi 16 avril 2021] – [début xx.xx] [rédigé jeudi 15 avril tard… et programmé]

Fatigue : la semaine a été intense, et ça se fait ressentir !

Humeur : reste excellente.

Estomac : J’ai envie de manger des glaces car il y a du soleil mais dès que je sors, les températures me donnent plutôt envie d’un bon thé bien chaud !

Condition physique : Ma cheville a globalement tenu le coup à la reprise de la randonnée en montagne, en faisant quand même attention à limiter les terrains trop pleins de cailloux qui roulent sous les pieds. Ceci dit, j’ai quand même eu besoin de ressortir la poche de glace le soir. Mais c’est encourageant !

Esprit : vagabond

Boulot : en vacances ce soir… et je crois que j’en ai besoin !

Culture : Nous avons commencé à regarder Falcon et le soldat de l’hiver. Cette série Marvel est bien menée, et continue à explorer des personnages secondaires dans les films du MCU.

Penser à : aller chercher les colis qui sont arrivés

Avis perso : Aller faire un tour dans la nature après le travail, c’est hyper agréable.

Message perso : Happy birthday !

Loulous : en vacances

Amitiés : c’est chouette d’être solidaires…

Sorties :  dans un rayon de 10 km

Divers : je crois que je vais ressortir la carte IGN pour trouver des chemins de balade qui changent de ceux que l’on connait dans mon rayon de 10 km…

Courses : il va falloir que je songe à faire un drive.

Envie de :  pouvoir manger dehors (mais pour le moment, il fait vraiment trop frais…)

Pic : je ne me lasse pas de la vue sur les toits… et à cette saison, il y a une glycine en fleurs.

[fin xx.xx ]

[Drôme] sur les sentiers du Mont Miéry

C’est via Le Caillou aux Hiboux que j’ai découvert cette balade sur le Mont Miéry, via une story Instagram si j’ai bonne mémoire.

Situé au dessus du village d’Upie, le Mont Miéry est dominé par une statue de la Vierge. Le but de la balade est donc d’attendre le sommet du Mont, et de grimper dans la petite tour qui supporte la statue.

Ayant une cheville pas encore tout à fait remise d’une grosse entorse le jour où j’ai fait la balade, je ne suis pas partie du village d’Upie mais je me suis stationnée au bord de la route vers le hameau de Coucourdon. J’ai alors avisé un sentier qui s’enfonçait dans la forêt et l’ai emprunté.

Lorsque j’ai croisé le balisage jaune, je l’ai suivi…. Si le chemin était d’abord très agréable avec un léger dénivelé, assez vite il se met à grimper de façon plus sèche, jusqu’à devenir vraiment très abrupt. Je me suis même demandé si je n’avais pas manqué une bifurcation, mais non, des marquages m’ont confirmé que je suivais le bon tracé. Les derniers mètres pour accéder au sommet sont vraiment raides et la nature sableuse du sol ne facilite pas les choses (et je ne regrette pas d’avoir décidé de porter mon attelle cet après-midi là !). Heureusement que quelques racines et branches me permettent de m’aider de mes mains.

Mais une fois en haut, la récompense est une vue à 360° sur les environs. Un escalier permet de monter jusqu’au pied de la statue sur une petite plateforme. De là, je m’amuse à reconnaître les villages des environs et j’admire assez longuement le paysage.

Au moment de repartir, j’avise un chemin beaucoup plus large que celui que j’ai emprunté à l’aller et qui va globalement dans la direction où je souhaite aller. Je décide donc de le suivre, espérant qu’il sera plus commode que celui de la montée.

Et en effet, ce chemin s’avère être un choix judicieux : pente plus douce et régulière, jolis points de vue sur la Raye et les Trois Becs, … Je redescend doucement vers Coucourdon. De là, je récupère le sentier balisé en jaune pour retrouver mon point de départ.

Tout au long de la balade, j’ai profité du printemps qui s’éveille : chants des oiseaux, fleurs au bord du chemin et dans les pruneliers, bourgeons…. Et je me dis qu’en automne quand les arbres se parent de teintes mordorées, cela doit aussi être très beau.

Hellébore en fleurs
Fleurs de prunier sauvage
Notre Dame du Mont Miéry
Vue sur Upie et la plaine de Valence
Vue sur la montagne de la Raye

Mont Miéry – Upie – Drôme – mars 2021

(*) Le chemin qui monte doucement jusqu’à la Vierge du Mont Miéry part de Coucourdon, au niveau d’un poteau téléphonique et n’est pas balisé en jaune !
Pour le stationnement, il y a un petit parking au niveau d’une table de pique nique au bord de la route, sur la droite en venant d’Upie, avant d’arriver à Coucourdon. Il est possible de gagner le chemin « facile » en prenant le sentier qui file dans la forêt face à la table de pique-nique, puis en suivant le balisage jaune vers la gauche quand on le croise (« à plat »). Quand le sentier balisé rejoint la route, le chemin pour monter est le premier à droite.

[projet 52-2021] semaine 14 – poésie

J’ai eu un peu de mal au cours de cette semaine extrêmement chargée (côté boulot surtout !) à réfléchir à comment illustrer ce thème. J’ai clairement manqué d’idées… Comment mettre en photo la notion de poésie ?

J’ai relu pas mal de poésie, en particulier le si hétéroclite Alcools d’Apollinaire dont plusieurs vers m’ont marquée, mais aussi Lamartine, Musset, Vigny, Chateaubriand, Baudelaire… C’était une expérience assez sympa de se replonger dans tous ces poèmes, mais ça n’a pas

Finalement, en allant faire quelques courses, je suis passée sous les arbres qui bordent quelques places de stationnement…. Et ceux-ci étaient en fleurs. Ils m’ont fait penser au Japon et au hanami….

Je suis alors souvenue de quelques haïkus, petites pépites poétiques en peu de mots.

Mon préféré est sans doute celui-ci, de Bashō :

Un vieil étang
une grenouille plonge
bruit de l’eau

Mais celui-ci, de Kito Akiyoshi, va mieux avec la photo :

Regarder en l’air
les fleurs voler
pour être heureux

**********************

Pour voir comment les autres participants ont choisi d’illustrer leur poésie, il suffit de suivre les liens dans les commentaires.

PS : avec les occupations du week-end, je ne sais pas quand j’aurai un moment pour venir valider les commentaires qui iraient en modération. Donc, si vous ne voyez pas votre commentaire immédiatement, ne paniquez pas : je le validerai dès que possible !

[les états d’esprit du vendredi] 9 avril 2021

Les états d’esprit du vendredi sont un exercice de style lancé par Zenopia et The Postman (qui ne bloguent plus maintenant). La règle est simple : on complète les différentes rubriques le vendredi.

[Vendredi 9 avril 2021] – [début xx.xx] [rédigé jeudi 8 avril tard… et programmé]

Fatigue : normale

Humeur : reste excellente

Estomac : qui dit tout le monde tous les jours à la maison, dit retour des gâteaux et petits plats maison au quotidien !

Condition physique : RAS

Esprit : vagabond

Boulot : 100% en télétravail… (vu qu’on a – enfin – eu une communication claire et explicite à ce sujet !)

Culture : J’ai recommencé Esprits Criminels à partir de la 1ère saison, mais ce n’est pas certain que je regarde l’intégralité des quinze saisons…
Avec Mr 1er, on a commencé à regarder Pennyworth sur la vie d’Alfred avant qu’il ne soit le père de substitution de Bruce Wayne/Batman. On a bien accroché.
Avec les deux plus jeunes, on a regardé Un jour sans fin qui a mal vieilli… et Speed qui reste efficace.

Penser à : aller chercher les livres commandés à la librairie et ramener ceux empruntés à la bibliothèque

Avis perso : Le télétravail combiné à l’école à la maison permet de mettre le réveil à sonner plus tard… ce qui ne me déplait pas !

Message perso : Merci pour ton e-carte de Pâques… C’est toujours un si joli moment de poésie !

Loulous : Mr 1er avait quelques cours en présentiel cette semaine. Ce sera encore le cas la semaine prochaine. Mr 2e a confirmé ses vœux sur Parcoursup. Il était en lycée à distance, tout comme Melle 3e était en collège à distance. Les vacances débutent ce soir pour tous les deux.

Amitiés : prenez soin de vous !

Sorties :  dans un rayon de 10 km…

Divers : 27°C la semaine passée, 7°C cette semaine, et une nuit de fort gel…. ce serait chouette si on pouvait remettre les saisons dans l’ordre quand même !

Courses : au marché samedi matin…

Envie de :  rechausser les chaussures de rando (ce que je n’ai pas vraiment fait depuis un mois et demi et mon entorse à la cheville) et aller en montagne

Pic : pâquerettes printanières et première tarte aux fraises de l’année…

(*) boulangerie-pâtisserie Bédouin, place Jean Jaurès, 26100 Romans

[fin xx.xx ]

[Drôme] faire un tour au bord du Rhône

Avec mon entorse à la cheville début mars, j’ai été contrainte à des sorties plus courtes et surtout plus plates que ce que j’ai coutume de faire. C’est ainsi que je suis retournée me promener sur les bords du Rhône en amont du barrage de Bourg-lès-Valence.

La météo était plutôt clémente et si le ciel était un peu couvert au début de ma balade, le soleil s’est montré généreusement assez rapidement. En partant du barrage, j’ai longé le fleuve vers l’amont, en direction de la Roche de Glun.

Le printemps commençait à prendre ses quartiers sur les berges du Rhône. Comme l’an dernier, j’y ai trouvé des orchidées, mais aussi des jonquilles, et des léontodons. Les arbustes au bord du chemin étaient pour la plupart en fleurs également.

De l’autre côté du fleuve, les vignobles de Cornas et Saint Joseph s’étalent sur le coteau. Tandis qu’un peu plus au sud, la silhouette du massif de Crussol se distingue nettement.

Je prends mon temps pour admirer les paysages, et regarder le fleuve s’écouler, paisible.

Arbre en fleurs….
Le jaune soleil des léontodons…
Orchis géant
Ophrys (de mars ?)
Face aux vignobles de Cornas
Vue sur la montagne de Crussol
Au bord du fleuve paisible

Bourg-lès-Valence – Drôme – mars 2021

(*) Au niveau du barrage de Bourg-lès-Valence, il y a un parking de la Via Rhôna. Il suffit ensuite de s’engager sur la Via Rhôna en remontant le cours du fleuve. Au moment où la Via Rhôna tourne sur la droite, il est possible de continuer tout droit en longeant le bassin du barrage. Le chemin le long du fleuve rejoint la Via Rhôna environ 1.5 km plus loin.

[Drôme] après le marché à Crest

Cela faisait très longtemps que je n’étais pas allée au marché à Crest. En effet, avec Mr 1er à régulièrement récupérer à Valence, je fais souvent d’une pierre deux coups en allant aussi au marché de Valence. Mais pendant les dernières vacances, j’en ai profité pour aller acheter fruits, légumes, fromages et autres denrées à Crest (avec en prime un petit arrêt dans la jolie petite brocante de la Grande Rue où je trouve régulièrement quelques « trésors »).

Après avoir fait mes achats, la météo vraiment printanière m’a incitée à faire une balade dans les petites ruelles de la ville. Alors je suis partie un peu au hasard, bien décidée tout de même à prendre de la hauteur.

Au fil des rues, je suis tombée sur de charmantes placettes mais aussi sur un lavoir alimenté par l’une des nombreuses sources jaillissant dans le coteau. J’ai emprunté de petits escaliers et des calades. J’ai fini par arriver au pied de la Tour.

Par endroits, la vue s’offrait par dessus les toits de tuile, découvrant le panorama sur les Trois Becs et Roche Colombe. J’ai pris la direction de la chapelle des Cordeliers pour redescendre, en admirant la vue au dessus de l’église au passage.

Il était temps de rentrer… après avoir jeté un oeil à la si jolie couleur qu’avait la rivière Drôme ce jour-là !

C’est parti pour un tour dans les ruelles anciennes
Ruelles colorées
Lavoir de la rue de la Nativité
Placette aux airs de printemps
Par dessus les toits, vue sur Roche Colombe
Les habitants annexent placettes et ruelles pour les beaux jours
Vue sur les Trois Becs
La couleur turquoise de la Drôme à la fin de l’hiver…

Crest – Drôme – février 2021

(*) Le marché de Crest a lieu le samedi matin dans le centre ancien. Il est possible de se stationner au Champ de Mars, de l’autre côté de la rivière : ce n’est vraiment pas loin à pied.