[Normandie] à la pointe du Grouin du Sud, après la pluie

Si nous avons pu aller nous promener dehors quasiment chaque jour durant nos vacances entre Bretagne et Normandie, il y a eu des jours où la pluie s’est invitée. Et les jours un peu gris, une des sorties que nous apprécions, c’est aller profiter de la lumière de la Baie du Mont Saint Michel et de la vue sur celui-ci depuis la pointe du Grouin du Sud !

Nous sommes arrivés en début d’après-midi alors qu’il avait plu une partie de la matinée et que le ciel était toujours couvert. Le vent était assez présent, aussi après avoir fait un tour sur la petite plage adjacente à la pointe, nous sommes partis marcher de l’autre côté.

En longeant le chenal de la Séé-Sélune, nous étions en effet abrités du vent par la pointe rocheuse. Là, nous avons emprunté un bout du GR223 qui nous a emmené au bord d’un pré occupé par des taureaux (La ferme des Cara-meuh est toute proche, peut-être en étaient-ils pensionnaires…). Nous avons continué à avancer sur le sentier tracé dans les herbes hautes un moment avant de faire demi-tour.

L’occasion était trop belle pour ne pas tenter quelques ricochets dans la tangue gorgée d’eau. Nous avons encore profité un moment de la vue sur la baie et sur le Mont Saint Michel. Puis nous avons rejoint la voiture, direction la ferme des Cara-meuh pour quelques achats caramélisés !

A la pointe du Grouin du Sud..
Arriver au « bout du monde »
Passage sur la plage…
Sur le GR223, longer le chenal de la Séé-Sélune
Au repos…
En pleine nature…
Vue sur le Mont Saint Michel
La mer grignote les prés…
Un dernier regard à la pointe du Grouin du Sud et au Mont Saint Michel..

Pointe du Grouin du Sud – Vains – Manche – juillet 2021

(*) L’accès à la pointe du Grouin du Sud se fait depuis la route d’Avranches à Carolles / Jullouville. Un grand parking est disponible sur le site, ainsi qu’un espace où pique-niquer.

[Normandie] dominer la baie du Mont Saint Michel depuis les falaises de Carolles

Cela faisait très longtemps que je n’étais pas allée sur les falaises de Carolles. Le point de vue sur la Baie du Mont Saint Michel y est pourtant fabuleux.

S’il est possible de partir depuis la grande plage de Carolles, nous avons fait un autre choix. En effet, la journée était belle, et la marée idéale pour la pêche à pied, aussi le parking de la plage risquait d’être complet. Nous sommes donc allés nous stationner sur le parking de la cabane Vauban, sur le haut des falaises.

De là, un sentier se faufile dans le bocage pour rejoindre le GR223 qui longe les côtes de la Manche (le département…. car si le sentier se prolonge sur les côtes de la Manche, la mer, il change de numérotation à son arrivée en Bretagne). Les foins ont été coupés peu de temps avant et les ballots apportent du relief dans les champs bordant la mer.

Assez vite, nous arrivons au niveau de la cabane Vauban. Ce petit corps de garde tout en pierre a été construit au XVIIe siècle et faisait partie d’un réseau de surveillance maritime conçu par Vauban. (D’autres cabanes Vauban sont d’ailleurs visibles à Champeaux et Saint Jean le Thomas également). Il faut dire que d’ici la vue est dégagée et permet de surveiller la côte de Cancale à Granville, en passant par le Mont Saint Michel.

Autour de nous, c’est un paysage de lande qui se déploie sur les falaises avec de nombreuses bruyères en fleurs. En contrebas, la mer basse prend des teintes magiques sous le soleil, et donne au lieu un air de paradis.

Nous passons un long moment contemplatif assis sur les rochers au pied de la cabane Vauban. Puis, après avoir hésité à partir sur le chemin qui longe la côte, nous choisissons finalement de reprendre la voiture pour nous rendre à Saint Jean le Thomas où nous ferons une pause sur la cale pour prendre un goûter avec vue sur le Mont Saint Michel !

Dans le bocage
Allée de contes de fées
Depuis la cabane Vauban vers Champeaux par le GR223
Point de vue de la cabane Vauban
Un abri conçu pour résister aux aléas météorologiques !
Tâches violettes de bruyères sur la falaise
Des airs de mers du Sud…
Le Mont Saint Michel depuis Saint Jean le Thomas et sa grève
L’endroit parfait pour le pêche à pied !

Carolles & Saint Jean le Thomas – Manche – juillet 2021

(*) L’accès au parking de la cabane Vauban est fléché depuis la route d’Avranches à Carolles. L’accès à la cabane ne peut se faire qu’à pied et est bien indiqué depuis le parking.

[Normandie] on dirait la plage… randonnée en baie du Mont Saint Michel

Comme à chaque fois que nous retournons entre Bretagne et Normandie, nous sommes allés marcher dans la Baie du Mont Saint Michel. Une nouvelle fois, nous avons choisi de randonner dans les environs de la Roche Torin.

Après avoir laissé la voiture dans un renfoncement en bordure de route, nous avons longé les champs pour accéder à l’herbu. Là, nous avons très vite aperçu les moutons qui peinaient à trouver un peu d’ombre sur le tertre rocheux.

Continuant en direction du bord du fleuve, nous sommes rapidement arrivés sur la tangue, ce sable si particulier de la baie. Par endroits, avec le soleil, le sol a séché et s’est transformé littéralement en bancs de sable qui nous font penser à une plage lointaine.

Nous avons continué à progresser en faisant attention aux signes qui pourraient nous indiquer un sable mouvant. Nous sommes restés un moment à observer les oiseaux et regardé le courant dans le lit du fleuve. Puis, nous sommes repartis en direction de la pointe de la Roche Torin, regagnant ainsi l’herbu.

Chercher un peu d’ombre !
Fleurs de l’herbu
Comme une plage lointaine…
Pas à pas….
A l’approche du fleuve…

Baie du Mont Saint Michel – Courtils – Manche – juillet 2021

(*) La Baie du Mont Saint Michel recèle de nombreux dangers. Y allant depuis l’enfance, j’ai appris à reconnaître les signes de ceux-ci et je sais où et quand je peux m’y aventurer sans risque. La Baie ne peut pas être cartographiée car les marées font bouger les lits des fleuves et se déplacer les points de repère. Quand on ne connait pas la Baie, il faut absolument prendre un guide pour aller l’explorer.

[Normandie] Les chroniques du Mont – La Merveille

Chaque année, nous essayons d’aller faire un tour dans l’abbaye du Mont Saint Michel à la faveur d’une visite semi-nocturne. Cet été, c’est le quatrième volet des Chroniques du Mont qui est présenté. Celui-ci est sous-titré Merveille.

Le sens de parcours et les pièces traversées varient d’une année à l’autre. Cette fois, nous débutons la visite par le parvis de l’abbatiale. Le soleil commence à baisser sur l’horizon, les ombres s’allongent et la baie se dévoile à marée encore basse. Nous nous laissons hypnotiser un temps par le ballet des goélands.

Puis, nous entrons dans l’église qui résonne d’une musique d’orgue. Le soleil joue dans les vitraux. L’endroit invite au calme. Nous gagnons ensuite un passage secret qui s’enfonce vers les entrailles du Mont. J’ai l’impression de jouer avec la carte du maraudeur dans Harry Potter !

Les salles se succèdent. Les murs servent d’écran pour des projections monumentales. Des bougies créent des ambiances mystérieuses. Des projecteurs colorés donnent des ambiances étranges.

Dans la salle des gros piliers, la lumière s’anime le long des arcades. Cette salle reste décidément une des mes préférées dans l’abbaye. Sa simplicité met en valeur sa raison d’être : porter le chœur de l’abbaye !

Cette année encore, nous avons le cloître quasiment pour nous seuls, et c’est une nouvelle fois, un véritable privilège de pouvoir contempler les fines et élégantes colonnettes bordant le jardin et celles sculptées dans les murs en face pour apporter de la symétrie.

Un passage par le réfectoire désert puis par le scriptorium qui abrite une jolie projection, et il est temps de quitter les lieux par un escalier dérobé.

Nous serons restés un peu plus d’une heure à déambuler à notre rythme dans les salles sonorisées et illuminées. Il est temps de quitter ce monde onirique pour revenir dans notre siècle !

La traversée du village
L’arrivée au pied de l’abbatiale par le grand degré
La simplicité de la façade classique de l’abbatiale
Lumières de fin de journée sur la baie
Quelques rayons de soleil percent encore les vitraux
Calme et sérénité dans l’abbatiale
Passage secret
Dans la salle des gros piliers
Couloir mystérieux
Élégantes colonnettes du cloître
Colonnettes décoratives pour accentuer la symétrie
Dans le réfectoire
Quitter le scriptorium sur la pointe des pieds

Mont Saint Michel – Manche – juillet 2021

(*) Le volet Merveille des Chroniques du Mont est présenté à l’abbaye du Mont Saint Michel jusqu’au 28 août 2021. Vous trouverez les informations pratiques (horaires, conditions de visite, tarifs) sur le site internet des Chroniques.

[projet 52-2021] semaine 31 – jeu(x) d’enfants

J’ai choisi de rester dans l’ambiance des vacances pour cette 31e semaine du projet 52 et ses jeux d’enfants.

Si mes ados ont passé l’âge des châteaux de sable, et autres trous creusés dans le sable, ils ne manquent pas une occasion d’essayer de faire des ricochets, que ce soit au bord de la mer ou d’une rivière. Ce jour-là, au cœur de la Baie du Mont Saint Michel, ils ont essayé d’en faire sur la tangue gorgée d’eau, avec un succès assez mitigé !

******************

Pour découvrir les jeux d’enfants des autres participants, il suffit de suivre les liens dans les commentaires.

A noter : en cette période estivale, je vais préférer profiter de moments en famille plutôt que passer du temps devant mon ordinateur. Aussi, je ne garantis pas de délai de validation des commentaires qui iraient en modération (mais je les validerai dès que possible). Profitez bien vous aussi de votre week-end !

[petits moments] entre Bretagne et Normandie – juillet 2021

Je viens de passer deux semaines de vacances en Bretagne, à deux pas de la Normandie, dans la maison de mon enfance… Au programme : des randonnées, des moments en famille, de la culture, du soleil, et plein de jolis souvenirs…
Avant l’arrivée des articles détaillés (dont je vous mettrai la liste à la fin de ce billet), voici donc quelques instantanés.

*****************

METTRE LES PIEDS DANS L’EAU

Cancale – Ille-et-Vilaine

*******************

MANGER DES GLACES

Ananas & gingembre – sur le port de Cancale – Ille-et-Vilaine

********************

ADMIRER LES HORTENSIAS

**********************

PRENDRE UN GOUTER CHEZ PICORETTE

Coulant au chocolat et thé glacé

(*) Picorette, 24 rue Saint Sauveur, 50400 Granville

****************

DÉCOUVRIR DU STREET ART

Rodéomar – Granville – Manche

****************

DINER AU RESTAURANT

Tartare Huître & Bar / Saint Pierre cuit sur le dos

(*) Le Point G, route de Saint Malo, 35120 Saint Broladre

******************

CHERCHER LES PAPILLONS

Falaises de Carolles – Manche

*********************

OBSERVER LES DAIMS (et acheter des caramels à la ferme)

(*) Ferme des Cara-Meuh, 11 route de Saint Léonard, 50300 Vains

*********************

CUEILLIR UN BOUQUET DE LAVANDE DE MER (pour le faire sécher ensuite)

Pointe du Grouin du Sud – Manche

(*) ATTENTION : la lavande de mer est une espèce réglementée La cueillette n’est pas autorisée partout et nécessite de se renseigner au préalable.

********************

JOUER AVEC LES MOTS

Dinan – Côtes d’Armor

*******************

ALLER VOIR AILLEURS….

Magasin de souvenirs – Dinan – Côtes d’Armor

*******************

FAIRE LE Marché

*******************

REGARDER LE SOLEIL SE COUCHER

Mont Saint Michel – Manche

*******************

ÉCOUTER LA CONVERSATION DES GOÉLANDS

*******************

VISITER DES LIEUX DE Mémoire du débarquement

Sainte Mère Eglise – Manche
Simulateur de vol – D Day Experience
reconstitution d’une scène de rue photographiée en juin 1944 à Carentan – D Day Experience

(*) D Day Experience – Dead Man’s Corner Museum à Saint Côme du Mont (Manche) est un musée présentant une très grande collection d’objets allemands et américains autour de la bataille de Carentan et en particulier des évènements ayant eu lieu au Dead Man’s Corner, dans la ferme même où la musée a pris place. Il propose aussi une expérience de simulation de vol au dessus de la Manche dans un avion de transport de parachutistes le jour du débarquement. L’ancien musée du Dead Man’s Corner était déjà parmi les plus intéressants que j’avais visité. Cette nouvelle version est encore plus intéressante !

*******************

SE RESSOURCER FACE à LA MER

Carteret – Manche

*******************

DÉGUSTER UNE PÂTISSERIE CHEZ GRAIN DE VANILLE

Pavlova & Café à la poudre Kawa

(*) Grain de Vanille, 12 place de la Victoire, 35 Cancale

****************

Liste des articles relatifs à ce séjour entre Bretagne et Normandie :

[projet 52-2020] semaine 41 – barrière

Quand j’ai mis « barrière » sur la liste du projet 52, j’étais bien loin d’imaginer qu’on entendrait parler à longueur de journées de gestes barrière durant cette année 2020 !

Malgré tout, j’ai choisi de ne pas vous montrer de masque, gel hydroalcoolique ou autre lavage de mains, mais de rester dans le concret d’une barrière au bord d’un pré.

Nous voici donc dans la baie du Mont Saint Michel, au bord de l’herbu. Nous allons entrer sur le pré salé, et il faut pour cela enjamber la barrière spécialement conçue en échelle. Bien entendu, une fois celle-ci passée, nous ne manquerons pas de faire attention à ne pas troubler la tranquillité des moutons !

*******************

Pour voir les barrières des autres participants, il suffit de suivre les liens dans les commentaires…

[Normandie] sur l’herbu du Mont Saint Michel

Alors que les vacances d’été touchaient à leur fin, notre dernière randonnée s’est déroulée au coeur de la baie du Mont Saint Michel : sur l’herbu, au milieu des moutons !

Comme souvent à cet endroit, nous ne restons pas sur le sentier de randonnée balisé et nous partons sur l’herbu en passant l’une des barrières qu’il suffit de refermer sur son passage (ou en escaladant l’un des passages aménagés pour les piétons). Nous suivons alors les sentes tracées dans l’herbe rase par les moutons, un peu au hasard : nous n’allons nulle part de précis ! Aussi peu nous importe de dévier d’un côté ou de l’autre et de ne pas marcher en ligne droite. Une rangée d’arbre marque le parking et nous servira de point de repère pour revenir jusqu’à la voiture.

Très vite, nous nous éloignons du bord de la digue, et des promeneurs qui suivent le sentier balisé. Nous retrouvons les moutons, massés au fond des mares asséchées afin de trouver un peu de fraîcheur. Nous ne les avions pas vu au départ !

En approchant doucement, sans faire trop de bruit, nous passons entre eux, sans les déranger. Et nous continuons à marcher en profitant du calme des lieux et de la vue imprenable sur le Mont Saint Michel.

Nous rebrousserons chemin une fois arrivés là où les agriculteurs ont fait des foins, dans les herbes plus hautes et moins souvent recouvertes par la marée. Comme chaque fois, il nous sera impossible de dire quelle distance nous avons parcouru (mais vu le temps passé, cela doit être de l’ordre de 7 km).

Baie du Mont Saint Michel – Huisnes – Manche – août 2020

(*) Il y a un parking le long de la route menant d’Avranches au Mont Saint Michel, au lieu-dit Le Rivage à Huisnes où il est facile de stationner pour soit partir sur la digue et le GR soit aller faire un tour sur l’herbu.

[Manche] sur le GR223 au Grouin du Sud

Situé à l’embouchure de la Sée-Sélune, la pointe du Grouin du Sud est une avancée rocheuse dans la baie du Mont Saint Michel. L’endroit, assez facile d’accès, est longé par le GR223.

Ce jour-là, la pluie menaçait et nous ne souhaitions donc pas trop nous éloigner de la voiture tout en prenant un bol d’air avec une jolie vue. Le Grouin du Sud est vite apparu comme une évidence : la situation en pointe permet de décrire un genre de cercle autour de la voiture tout en faisant une belle balade mais en restant à distance toujours convenable du point de repli (bien nous en a d’ailleurs pris, car… la pluie nous a rattrapé en cours de route et nous avons du écourter la sortie pour ne pas finir trempés !).

Depuis le parking, nous avons pris la direction de la pointe mais avons bifurqué un peu avant celle-ci pour prendre le GR en direction d’Avranches, le long du lit de la rivière. Le Mont Saint Michel joue alors à cache-cache avec l’extrémité du Grouin du Sud, au gré des courbes du chemin. C’était la première fois que nous partions dans cette direction (les autres fois, nous allions plutôt vers Saint Léonard, en passant par la jolie grève qui se trouve de ce côté). Assez vite, nous avons rejoint des pâtures de vaches (la ferme des cara-meuh est toute proche, mais nous n’avons pas pu nous y arrêter acheter quelques douceurs : il y avait foule sur le parking en raison des visites de la ferme et impossible de se stationner même « mal »). Le paysage est totalement différent de ce côté de la baie par rapport à l’herbu situé juste de l’autre côté des fleuves.

Nous n’avons pas fait une sortie très longue car le ciel se faisait de plus en plus menaçant et il a semblé sage de faire demi-tour au bout de 30 minutes environ. Les gouttes sont arrivées alors que nous finissions d’escalader les rochers pour accéder au bout de la pointe : nous ne voulions pas partir sans y passer !

Pointe du Grouin du Sud – Vains – Manche – août 2020

(*) L’accès à la pointe du Grouin du Sud se fait depuis la route d’Avranches à Carolles / Jullouville. Un grand parking est disponible sur le site, ainsi qu’un espace où pique-niquer. Le GR223 longe la côte, il suffit donc de s’approcher de la pointe pour trouver les balisages.

(**) A noter : la pointe du Grouin du Sud offre un superbe panorama pour admirer un coucher du soleil au dessus du Mont Saint Michel.

[Normandie] les chroniques du Mont

Arrivée au Mont Saint Michel en début de soirée

Chaque été depuis de nombreuses années (de mémoire, le premier parcours nocturne remonte à 1993 ou 1994 et il était alors animé par des musiciens en direct), l’abbaye du Mont Saint Michel s’anime en soirée pour des visites semi-nocturnes. Le spectacle change régulièrement et nous y retournons donc avec plaisir.

Pour la troisième année, ce sont les Chroniques du Mont qui se racontent à la tombée de la nuit. Pensées en trois volets, elles doivent décliner sur les trois années trois thématiques. Nous avions vu le premier volet il y a 2 ans (et pas pu voir celui de l’an dernier), et nous avons découvert le troisième volet cette année.

Si la magie a forcément opéré (comment pourrait-il en être autrement dans un tel lieu ?), nous avons été un peu déçu car le parcours reprenait vraiment beaucoup d’éléments vus il y a deux ans, et nous n’y avons pas trouvé la nouveauté annoncée. Nous ne savons pas si c’est parce qu’il a fallu « faire vite » pour monter un parcours répondant aux règles sanitaires actuelles ou si cela aurait été également le cas sans le coronavirus.

Malgré tout, nous avons passé un peu plus d’une heure dans l’abbaye… presque seuls ! Et rien que pour cela, cela valait la peine de revenir. Jamais encore je ne m’étais trouvée dans le cloître quasi désert (la foule s’y presse généralement, subjuguée par la beauté du cadre et la vue à couper le souffle), ni la salle des hôtes ou le réfectoire entièrement vides….

Nous avons donc longuement profité des lieux, arpentant doucement les passages bien fléchés. Nous nous sommes attardés devant les différentes projections. Nous avons pris notre temps, et sommes repartis avec de jolis souvenirs en tête.

Et puis, nous attendons l’an prochain pour savoir ce qui sera proposé et y retourner avec toujours autant de plaisir….

Salle des gros piliers
Vue sur le pont passerelle depuis l’abbaye
Passion escaliers
Le Scriptorium
Salle des hôtes
Réfectoire
Perspective des colonnettes du cloître
Dans l’abbatiale

Les Chroniques du Mont – Mont Saint Michel – août 2020

(*) Les Chroniques du Mont sont proposées jusqu’au 29 août 2020 à l’abbaye du Mont Saint Michel.
Il est recommandé de prendre ses billets en ligne, la jauge est en effet plus limitée que les autres années. Sur place, l’accès se fait par petits groupes afin de fluidifier les circulations dans l’abbaye. Le port du masque est obligatoire, et le parcours permet d’éviter aux visiteurs de se croiser.