[projet 52-2021] semaine 7 – fleurs séchées

Les fleurs séchées reviennent à la mode et on en trouve chez presque tous les fleuristes, que ce soit pour composer des bouquets ou créer des décorations. C’est après avoir vu plein de jolies photos sur les réseaux sociaux en fin d’année dernière que j’ai ajouté ce thème à la liste du projet 52.

Je pense que je me demandais à quel moment je craquerais moi aussi pour une composition de fleurs séchées à suspendre. Quoi qu’il en soit, je n’ai toujours pas craqué. Je ne peux donc pas vous montrer cela en photo !

Mais ce n’est pas très grave car des histoires de fleurs séchées, j’en ai en stock (et pas uniquement sous forme de sachets de lavande dans mes tiroirs..). Quand j’étais enfant, ma grand-mère faisait cultiver à mon grand-père des fleurs qu’elle appelait Immortelles (leur nom complet est immortelles à bractées). Rien que le nom évoquait pour moi un monde extrêmement romantique (au sens littéral) et me fascinait. A la fin de l’été, nous ne faisions des bouquets que nous faisions sécher et que l’on gardait ensuite toute l’année.

Il y avait aussi ces Lavandes de mer (des limoniums qui font partie de la famille des statices) que j’allais ramasser sur la grève de Saint Briac avec une amie. Plus tard, j’ai plusieurs fois fait sécher des fleurs d’hortensias, des branches d’eucalyptus ou des statices.

Bref, j’aime les bouquets secs depuis bien avant qu’ils soient (reviennent) à la mode…. D’ailleurs, depuis que je vis dans la Drôme, un de mes plaisirs estivaux est d’acheter un bouquet de lavande fraîche que je laisse ensuite sécher et qui décore au moins jusqu’à l’été suivant. C’est celui de l’été 2020 que j’ai donc pris en photo pour illustrer le thème de la semaine.

******************

Pour découvrir les fleurs séchées des autres participants, il suffit de suivre les liens dans les commentaires.

[les états d’esprit du vendredi] 19 février 2021

Les états d’esprit du vendredi sont un exercice de style lancé par Zenopia et The Postman (qui ne bloguent plus maintenant). La règle est simple : on complète les différentes rubriques le vendredi.

[Vendredi 19 février 2021] – [début xx.xx] [rédigé jeudi 18 février tard… et programmé]

Fatigue : Il aurait sans doute fallu un peu plus de jours de vacances pour venir à bout du cumul de fatigue, mais ça a quand même fait du bien !

Humeur : reste excellente

Estomac : Mardi Gras = bugnes & crêpes !

Condition physique :

Esprit : vagabond

Boulot : J’ai enchaîné les réunions toute la semaine… pas vraiment vu le temps passer !

Culture : Je continue à regarder Wandavision à raison d’un épisode chaque semaine. L’intrigue s’est développée et est intéressante. Les clins d’oeil aux archétypes des séries télé de chaque décennie sont vraiment bien trouvés !
Suite à un billet de Oth, j’ai regardé L’Agence et je l’ai trouvé pas mal du tout.
On a également regardé JFK d’Oliver Stone, qui propose une enquête assez intéressante dans les pas du procureur de La Nouvelle Orléans Jim Garrisson.
Et on a aussi re-..-re-gardé des Star Wars… Par contre, niveau lecture, c’est toujours un peu le point mort.

Penser à : acheter des croquettes pour Vador… Le contenu du paquet diminue !

Avis perso : Restons soudés et on réussira à passer la tempête !

Message perso : cher Vador, inutile de demander à ouvrir la porte-fenêtre de la chambre au petit matin car contrairement à ce que tu sembles penser (tant que tu es à l’intérieur), il fait encore trop froid pour que je te la laisse ouverte !

Loulous : en vacances.

Amitiés : J’ai un collègue qui m’a parlé d’une appli pour scanner proprement depuis son téléphone. Il va donc falloir que je fasse un essai pour voir ce que cela donne avec de vieilles photos.

Sorties :  cela dépendra pas mal de la météo du week-end…

Divers : C’est reparti pour une saison de Top Chef !

Courses : peut-être un saut au marché durant le week-end… je n’ai pas pu y aller mardi !

Envie de :  nature…

Pic : les jonquilles sont fleuries dans la cour

[fin xx.xx ]

[petits moments] instants fleuris, instants gourmands

Vous l’avez sans doute déjà compris : j’aime avoir un bouquet de fleurs à la maison….

Ces dernières semaines, il y a eu des tulipes, mais aussi des petites roses qui me rappellent celles du rosier pompon de ma grand-mère, ….

Tulipes et ???

Roses Eden, gypsophile et freesias

Il y a aussi eu le superbe bouquet que j’ai reçu pour mon anniversaire…

*********************

Avec la pluie, nous avons eu envie de goûters gourmands à la maison…

L’heure du thé avec les gourmandises de chez Tamper & Yummy (rue Dauphine, 26000 Valence)

Et puis, nous ne pouvions pas manquer de faire quelques crêpes pour la Chandeleur…

[les états d’esprit du vendredi] 8 janvier 2021

Les états d’esprit du vendredi sont un exercice de style lancé par Zenopia et The Postman (qui ne bloguent plus maintenant). La règle est simple : on complète les différentes rubriques le vendredi.

[Vendredi 8 janvier 2021] – [début xx.xx] [rédigé jeudi 7 janvier tard… et programmé]

Fatigue : à peu près normale….

Humeur : excellente !

Estomac : après des fêtes très gourmandes, il a plutôt envie de légèreté !

Condition physique : les vacances ont été marquées par plus de rando et à un rythme plus soutenu…. Mon genou gauche a parfois signifié son mécontentement !

Esprit : vagabond

Boulot : Je n’avais pas vraiment envie de remettre le réveil à sonner pour lundi matin…. ni pour les matins suivants !

Culture : On a regardé pas mal de films des années 80/90 durant les vacances. On a aussi vu Soul, la dernière pépite des studios Pixar.
Je me suis laissée happer par la série Little fires everywhere… et ça fait bizarre de voir Joshua Jackson, le Pacey de la série Dawson, dans un rôle adulte !
J’ai lu le tome 6 des Vieux Fourneaux que j’ai eu pour Noël. J’aime toujours autant cette série, à la fois drôle et pertinente….

Penser à : finir de ranger les décos de Noël

Avis perso : J’ai lu un bout d’ interview de Christophe André dans le JDD, et je suis vraiment en phase avec cet extrait : « En psychologie, l’acceptation est une démarche active dans laquelle on reconnaît le réel. On ne se dit pas « c’est bien » mais « c’est là », et on décide de composer avec le réel. On n’est ni dans le déni ni dans l’indignation. Que je l’approuve ou non, le phénomène existe, quel qu’il soit – le réchauffement climatique, le sexisme, le racisme, le Covid –, et la question est : qu’est-ce que je fais avec ça? L’acceptation est une démarche qui ne nous pousse pas à renoncer à l’action mais à une action économique pour éviter les gesticulations liées à la colère ou à la peur. Accepter, ce n’est pas subir sans rien dire, mais mettre son énergie dans l’adaptation à ce qui est là, puis dans le combat. L’acceptation suppose un calme relatif et une stratégie pour changer la situation, sinon on est juste dans la colère. Et la colère, ça s’épuise, ça crispe les autres et ça finit par m’épuiser moi-même. »

Message perso : Bonne année !

Loulous : Mr 2e est officiellement inscrit pour passer le bac, et il reprendra les cours à 100% en présentiel à compter de la semaine prochaine. Melle 3e est quant à elle inscrite pour passer le brevet.

Amitiés : Merci pour vos cartes et messages pour la nouvelle année !

Sorties :  cela sera essentiellement en fonction de la météo…

Divers : Il a neigé ! Il a neigé ! Certes pas beaucoup mais assez pour que ce soit tout blanc un matin… et c’est drôlement sympa de pouvoir faire une bonne balade au lever du jour pour en profiter….

Courses : maintenant que les restes des fêtes sont terminés, il va falloir songer à refaire quelques provisions !

Envie de :  calme…

Pic : retour en images sur les fêtes de fin d’année

Cadeaux sous bonne garde après le passage du Père Noël…

Préparatifs du réveillon du 31 avec une jolie composition de Fleurs d’Eucharis et le photophore « maison » du Terrarium que j’ai eu pour Noël

[fin xx.xx ]

[Drôme] derniers préparatifs avant Noël….

Très rapidement, et avant que Noël ne soit passé, je vous présente presque sans commentaires quelques photos prises rapidement lors des dernières courses en prévision de ce soir et demain….

Chabeuil – Drôme – décembre 2020

***************

Passez une soirée la plus douce possible, en ces circonstances particulières…. (et essayez d’appeler vos proches si vous ne pouvez pas les voir cette année ! Ce sera mon cas… )

[petits moments] début de (re)confinement

Confinement ou pas, j’ai sorti mes photophores d’Halloween, quelques bonbons et un film avec des sorcières samedi soir !

This is Halloween !

*****************

Comme je ne savais pas si mon fleuriste proposerait un système de click&collect (mais a priori ce sera bien le cas), je me suis offert quelques fleurs en sortant faire mes courses.

This image has an empty alt attribute; its file name is 201031_bouquet.jpg
Bouquet aux couleurs d’automne

******************

Mais j’ai aussi passé 3 commandes à ma librairie (3 parce que bien sûr, les enfants m’ont fait part de leurs besoins au compte-goutte) et j’ai recommencé à pâtisser en semaine (gâteau au yaourt et bread pudding se sont donc invités au petit déjeuner)….

[Drôme] début d’automne au Parc des Trinitaires

Lors d’un récent passage dans le quartier de la Comète, je m’étais dit qu’il faudrait que je retourne au Parc des Trinitaires. Courant octobre, après un saut aux locaux rock, j’ai profité d’un beau dimanche matin pour y aller.

Situé dans Valence, le Parc des Trinitaires s’étend sur 4 hectares aux portes de la ville. Autrefois propriété de l’ordre des Trinitaires, il a été racheté par la ville à l’aube des années 1980. Laissé sans entretien pendant plusieurs décennies, la nature a repris ses droits dans le parc et une petite forêt urbaine couvre maintenant une partie de l’emprise.

Bordé par le ruisseau de l’Epervière, qui prolonge le canal du même nom traversant le Parc Jouvet voisin, il est également traversé de multiples petits canaux ayant servi à l’irrigation lorsque les lieux étaient occupés par la congrégation religieuse. Les soeurs y faisaient en effet du maraîchage et vendaient leurs légumes.

Aujourd’hui, le parc est un lieu de promenade bucolique et agréable, un havre de paix à quelques pas du centre ville (et de l’autoroute…). Joggers, familles et promeneurs de chiens s’y croisent le dimanche matin.

Avec l’arrivée de l’automne, les arbres commencent à se parer de leurs couleurs mordorées…. Au sol, des cyclamens discrets jouent à cache cache entre ombre et lumières sous le couvert de branches basses.

Le temps s’écoule paisiblement. Soumis à une pression immobilière constante, il apparait que ce lieu doit continuer à être préservé et défendu pour le plaisir de tous, pour que même en ville il soit possible de trouver un bout de nature préservée.

Canal d’irrigation au coeur du parc
Les eaux claires du ruisseau de l’Epervière
Couleurs d’automne
Cache-cache sous les feuilles du lierre
Délicats cyclamens
Entre ombre et lumière
Le charme des petits canaux….

Parc des Trinitaires – Valence – Drôme – octobre 2020

(*) Plusieurs accès sont possibles pour le Parc des Trinitaires : depuis le quartier de la Comète via la 2e impasse de la Comète, depuis le parking de l’avenue Maurice Faure situé en surplomb du parc, depuis les locaux rock, depuis le quartier de Valensolles par l’allée de l’Epervière…
Le tour complet du parc fait environ 1.5 km