[en cuisine] le gâteau chocolat-coco qui n’utilise que le blanc des oeufs

Après avoir fait la crème pâtissière de la tarte aux fraises, il me restait 4 blancs d’oeufs. En fouillant un peu sur internet, j’ai trouvé pas mal de recettes : financiers, langues de chats, gâteaux « neige », et gâteaux au chocolat essentiellement.

Comme je n’avais pas anticipé, j’ai bricolé un gâteau au chocolat en m’inspirant de celles que j’avais pu voir et surtout en l’adaptant au contenu de mon placard.

Ingrédients :

  • 140 g de sucre
  • 1 sachet de sucré vanillé
  • 50 g de farine
  • 30 g de noix de coco râpée
  • 1/2 sachet de levure
  • 4 blancs d’oeufs
  • 150 g de chocolat noir à pâtisser
  • 80 g de beurre demi-sel (si vous n’avez que du beurre doux, ajoutez une pincée de sel aux ingrédients)
Tout juste sorti du four…

Et après ?

Mélanger les ingrédients secs ensemble : sucre, sucre vanillé, farine, levure, noix de coco.
Y ajouter les blancs d’oeufs.
Faire fondre le beurre et le chocolat avant de les incorporer au mélange précédent.
Mettre la pâte dans un plat et enfourner à 180°C pour environ 30 minutes (la cuisson est à vérifier avec une pointe de couteau).

[journal de confinement] semaine 8

Tant que le confinement continue, ce journal de confinement fait de même.
Vous pouvez retrouver les semaines précédentes en suivant les liens ci-dessous :
Semaine 1
Semaine 2

Semaine 3
Semaine 4
Semaine 5
Semaine 6
Semaine 7

****************

SAMEDI 2 MAI. C’est le retour de la saison des burgers ! Un peu plus d’un mois après leur réouverture annuelle avortée pour cause de confinement (elle aurait dû avoir lieu fin mars), l’Improviste s’est organisé pour la vente à emporter…. Quel bonheur de retrouver leurs excellents burgers à base de produits frais et leurs délicieuses frites maison ! Couplé au plaisir de ne pas avoir à se poser la question de la préparation du repas (un luxe rare depuis le début du confinement), c’était vraiment agréable…

DIMANCHE 3 MAI. Je me suis finalement lancée dans une tarte aux fraises avec une crème pâtissière puisque je n’en trouve pas dans les boulangeries proches de chez moi. Et comme après avoir fait la crème pâtissière, il me restait 4 blancs d’oeufs, j’ai fait un gâteau au chocolat pour le début de la semaine.
La météo est redevenue moins capricieuse et on a pu diner dehors pour la première fois de l’année….

Tarte aux fraises – crème pâtissière rhum/vanille

LUNDI 4 MAI. Retour au télétravail… J’aurais bien pris quelques jours supplémentaires sans réveil qui sonne, mais c’est sympa aussi de retrouver les collègues !
La SNCF continue à m’envoyer mail sur mail pour soit annuler les trains, soit dire qu’ils sont incertains, soit rappeler que je dois avoir une bonne raison de le prendre…

MARDI 5 MAI. On a programmé une pause café avec les filles de mon bureau… et on s’est aperçues qu’il y en a une que je n’avais pas vue depuis avant le confinement (on n’est pas toutes dans la même équipe). On a donc prévu de reprogrammer de tels moments ensemble !
Comme il restait un quart de barquette de fraises après la tarte de dimanche, j’ai fait rapidement un clafoutis. C’est un des avantages à télétravailler : cela me donne plus de temps pour préparer des extras pour les repas quotidiens.

Clafoutis aux fraises

MERCREDI 6 MAI. La semaine passe vite. Il faut dire que je suis en réunion non stop, donc ça aide à ne pas voir le temps passer !
On profite du beau temps pour déjeuner dans la cour, et c’est hyper agréable.

JEUDI 7 MAI. Mon département sera finalement en vert après être resté en orange depuis les premières cartes. Je reste toutefois en télétravail encore un moment car les trains ne reprennent pas vraiment leur trafic normal et pour le moment ne seront pas compatibles avec des journées de travail. Et si c’est pour monter à Lyon mais ne voir mes collègues qu’en visio, cela n’a guère d’intérêt !

J’ai reçu les masques commandés chez Mme Carré d’As.

VENDREDI 8 MAI. Pour une raison mystérieuse, j’ai terminé ma semaine de travail sur les rotules. Cette journée off est donc plus que bienvenue.

Détail d’une feuille de lierre… ou comment continuer à s’occuper un peu photographiquement parlant !

[en cuisine] le flan aux oeufs

Je suis quelques cuisiniers/pâtissiers sur les réseaux sociaux… et en ces temps de confinement, beaucoup publient des recettes qui ne nécessitent que des ingrédients courants, du matériel basique et aucun tour de main trop complexe.

J’avais ainsi noté la recette de flan proposée par Christophe Michalak. (Et j’ai par exemple déjà fait du pain perdu en suivant une recette proposée par Anne-Sophie Pic)

Ingrédients :
250 g d’eau
250 g de crème fleurette
1 gousse de vanille (je n’en avais pas : je l’ai remplacée par du sucre vanillé en réduisant la quantité de sucre)
3 œufs
80 g de sucre semoule
30 g de maïzena

Et après ?
Dans une casserole, faire bouillir l’eau, la crème et la vanille.
Laisser infuser 15 min.
Peser le reste des ingrédients dans un bol et bien blanchir 1 min au fouet.
Ajouter le mélange dans la casserole.
Faire bouillir le tout une bonne minute en remuant vivement avec le fouet.
Hors du feu, mixer et couler dans le moule préalablement beurré et saupoudré de maïzena.
Laisser reposer une heure, puis cuire environ 40 min dans un four à 190 degrés.
Réserver hors du four 30 min, puis encore une heure au réfrigérateur avant de déguster.

A la sortie du four

Le fait de mixer l’appareil permet de lisser davantage la texture. C’est une astuce que j’avais déjà vue chez Frédéric Bau lors d’une masterclass pour la réalisation d’une crème anglaise.

Mon flan manquait un peu de cuisson, surtout que je l’ai fait dans un plat en céramique (et non dans un moule métallique..). Le démoulage et le découpage ne sont donc pas très nets.

Côté dégustation, aucun doute sur le fait que ce soit un flan aux oeufs. La saveur de ceux-ci est vraiment celle qui domine l’ensemble.J’aurais pu ajouter un peu de rhum pour apporter un peu plus de goût. Mon résultat est donc perfectible mais il a été fortement apprécié !

[les états d’esprit du vendredi] 24 avril 2020

Les états d’esprit du vendredi sont un exercice de style lancé par Zenopia et The Postman (qui ne bloguent plus maintenant). La règle est simple : on complète les différentes rubriques le vendredi.

[Vendredi 24 avril 2020] – [début xx.xx] [rédigé jeudi 23 avril tard… et programmé]

Fatigue : ce soir, ce sont les vacances, et cela va vraiment être appréciable !

Humeur : toujours très bonne

Estomac : je note les repas sur un papier sur le frigo pour ne pas me mélanger les pinceaux (rappel : je n’ai pas l’habitude de faire toutes mes courses en une seule fois par semaine, j’y vais normalement au moins 2 ou 3 fois pour le frais.. et encore moins pour 14 repas dans la semaine puisque habituellement, nous ne déjeunons pas à la maison..) Et même ainsi, j’ai réussi à « oublier » le menu que j’avais prévu pour samedi soir….

Condition physique : convenable compte-tenu des circonstances….

Esprit : vagabond

Boulot : ce moment où en pleine réunion avec des membres du comité de direction et alors que tu animes, tu lances un « excusez-moi, mon chat est en train de faire une bêtise.. il faut que je l’empêche de continuer à disperser ses crottes dans la maison »…. Et bien, je l’ai vécu pour vous ! (et donc si Vador a fait ça, c’est parce qu’il trouvait que puisque j’étais là, j’aurais pu venir nettoyer sa litière plus vite quand même…)

Culture : on continue à rentabiliser Disney+ : séries, grands classiques, films….

Penser à : déconnecter !

Avis perso : les trains au moment du déconfinement, c’est pas gagné !

Message perso : prenez soin de vous !

Loulous : on profite des vacances pour regarder des séries le soir…

Amitiés : si ça se trouve, ça va me manquer le « bonjour du matin » la semaine prochaine (ceci dit, je peux toujours me connecter pour dire bonjour si j’en ai envie….)

Sorties :  pour faire les courses uniquement…

Divers : la pluie du début de semaine a fait du bien à la nature, mais le soleil est plus agréable à vivre….

Courses : à faire : boulangerie / épicerie / boucherie…. et on sera parés pour la semaine à venir !

Envie de :  grand air !

Pic : je cuisine tous les repas mais aussi une bonne partie des desserts et goûters depuis le début du confinement…

Tarte pomme / kiwi

[fin xx.xx ]

[en cuisine] hop ! hop ! hop ! gâteau aux pommes !

Cela faisait bien des années que je n’avais pas préparé ce gâteau aux pommes. Pourtant, à l’époque où j’étais à la fac, c’était sans doute le gâteau que je faisais le plus souvent. J’avais récupéré la recette d’une de mes grands-mères et j’en faisais au moins un par semaine. Je le mangeais au petit déjeuner les jours suivants. C’est également ce gâteau que je faisais quasiment chaque fois que l’on me demandait d’en apporter un.

Sa simplicité est à indéniable : il n’y a pas besoin d’ingrédient compliqué ni de matériel spécifique. Quant à son moelleux, il est juste fabuleux associé au fondant des pommes cuites.

Ingrédients :

  • 6 cuillères à soupe de farine
  • 6 cuillères à soupe de sucre
  • 6 cuillères à soupe d’huile
  • 6 cuillères à soupe de lait
  • 3 oeufs
  • 1 sachet de levure
  • 1 sachet de sucre vanillé
  • 2 cuillères à soupe de rhum
  • 1 pincée de sel
  • 4 pommes

Et après ?

Mélanger tous les ingrédients sauf les pommes.
Graisser un moule et y verser la pâte.
Ajouter les 4 pommes coupées en dés dans la pâte.
Cuire au four à 180°C pendant 35 minutes (et comme pour tous les gâteaux, ne pas hésiter à vérifier la cuisson avant de le sortir du four)

***************

On peut tout à fait préparer des variantes de ce gâteau en utilisant d’autres fruits et/ou en ajoutant des morceaux de chocolat….

Ainsi la semaine dernière, j’en ai réalisé un avec des bananes (que j’ai mises entières au fond du moule pour un effet plus visuel à la découpe), et des pistoles de chocolat Dulcey.

[journal de confinement] semaine 5

Tant que le confinement continue, ce journal de confinement fait de même.
Vous pouvez retrouver les semaines précédentes en suivant les liens :
Semaine 1
Semaine 2

Semaine 3
Semaine 4

*****************

SAMEDI 11 AVRIL. Le soleil brille et c’est un plaisir que d’avoir les fenêtres ouvertes toute la journée. Ce samedi s’écoule doucement entre repos et cuisine.

Séance photo spéciale Pâques….

DIMANCHE 12 AVRIL. Jour de Pâques. J’ai trouvé il y a quelques jours des moulages de Pâques à la boulangerie. Ils feront l’affaire compte-tenu des circonstances actuelles, et nous irons chez le super chocolatier « en ville » une autre fois.

Un curieux s’est glissé sur cette photo….

LUNDI 13 AVRIL. Pour la première fois depuis quatre semaines, j’ai pris la voiture (certaines choses ne peuvent pas être faites à pied… c’était le cas). J’ai pu voir que plein de choses sont en fleurs : les arbres de judée, les premiers lilas, les coquelicots…. C’est qu’en limitant mes sorties à aller faire mes courses dans un périmètre très restreint, je n’avais pas vraiment eu l’occasion de voir de la « diversité florale » !
Nous avons déjeuné dehors pour la première fois de l’année. C’est toujours un plaisir que de pouvoir profiter de la cour…

Café en terrasse

MARDI 14 AVRIL. Le petit bonheur du jour, c’est qu’on a réussi à complètement installer mon nouvel ordinateur du bureau à distance. Cela devrait améliorer un peu mes conditions de travail, avec un peu moins de plantages ! L’ancien commence à être vraiment en bout de course. Il faut dire que je m’en sers beaucoup et surtout qu’il bouge énormément entre les aller/retours à la maison et les déplacements. Il n’a donc pas été ménagé ces dernières années !

Premier repas non préparé à la maison depuis le début du confinement : je suis allée chercher des pizzas à la pizzeria voisine….

MERCREDI 15 AVRIL. Je ne travaille que le matin… l’occasion de profiter du soleil dans la cour et de pâtisser l’après-midi. J’ai aussi tenté de me reposer car je suis très fatiguée en ce moment, sans que je parvienne à en identifier la cause (même si je pense que l’absence de grandes randos/balades joue…) .
Melle 3e a fêté son anniversaire. Et le gâteau préparé selon ses désirs était vraiment bon !

Avec les bougies, comme il se doit !

JEUDI 16 AVRIL. C’est la journée des livraisons. Le matin, c’est le lapin de Pâques un peu aidé par Sev et le livreur qui a sonné à la porte ! Encore merci !
Et le soir, c’était ma livraison de produits frais et locaux : viande, fromages, yaourts et légumes.

La livraison du lapin de Pâques qui n’est vraiment pas raisonnable… mais a très bon goût !

VENDREDI 15 AVRIL. Le vendredi, depuis le début du confinement, c’est le jour de mes courses hebdomadaires. J’essaie de me tenir à une sortie d’approvisionnement par semaine, et comme me le faisait remarquer ce matin l’épicière, je m’y tiens plutôt bien ! Le challenge reste de réussir à les faire en moins d’une heure en passant par les cases boulangerie, épicerie, boucherie (et pharmacie ce matin, pour racheter du bon savon).

La fatigue de chacun commence à se faire nettement sentir. J’avais déjà remarqué que le week-end, si je ne bouge pas assez, je ne me repose pas vraiment… alors là au bout de 5 semaines, cela devient un peu compliqué. Il va falloir trouver des substituts !

[les états d’esprit du vendredi] 10 avril 2020

Les états d’esprit du vendredi sont un exercice de style lancé par Zenopia et The Postman (qui ne bloguent plus maintenant). La règle est simple : on complète les différentes rubriques le vendredi.

[Vendredi 10 avril 2020] – [début xx.xx] [rédigé jeudi 9 avril tard… et programmé]

Fatigue : moins présente, nettement moins…

Humeur : toujours très bonne !

Estomac : j’ai trouvé des fraises.. En plus, elles sont françaises et goûteuses.

Condition physique : l’avantage d’une maison sur plusieurs niveaux, c’est que je monte et descend les escaliers de nombreuses fois par jour !

Esprit : vagabond

Boulot : Vu le taux de remplissage de mon agenda jusqu’en juin, l’ennui n’est pas pour tout de suite !

Culture : j’ai regardé la saison 2 de Il revient quand Bertrand sur arte.tv. Ca reste sympa mais je l’ai trouvée moins drôle que la première saison. On a (re-)regardé Percy Jackson et non seulement le scénario n’était déjà pas à la hauteur du roman il y a une dizaine d’années, mais en plus, les effets spéciaux ont carrément mal vieilli !
J’ai lu un roman qui n’avait pas grand intérêt (je me suis même demandé plusieurs fois si je n’allais pas juste le poser sans le terminer).

Penser à : racheter des fraises !

Avis perso : C’est chouette d’avoir de chouettes collègues !

Message perso : Joyeuses fêtes ! (c’est ce qui se dit par ici pour Pâques aussi..)

Loulous : C’est donc officiel, Mr 2e n’aura pas d’écrit du bac pour le français, ni pour les sciences du tronc commun, ni pour sa spécialité physique-chimie. J’ai reçu son bulletin ainsi que celui de Melle 3e par mail, et pour l’un comme pour l’autre, c’est tout bon !

Amitiés : C’était sympa de refaire un « apéro-visio » ensemble !

Sorties :  limitées…

Divers : j’ai craqué et je me suis inscrite sur Disney+… Bon, je n’ai pas été très difficile à convaincre : il y a plein de films Disney et Pixar que j’ai envie de (re)voir, on est fans de Star Wars et les enfants aiment bien Marvel… On devrait trouver de quoi occuper quelques soirées !

Courses : il semblerait qu’après la farine et les oeufs, ce soit sur la levure qu’il y ait des tensions d’approvisionnement dans mon épicerie !
J’ai trouvé un producteur qui regroupe les produits d’autres producteurs et propose des livraisons à domicile. J’ai donc été livrée en volaille, légumes, fromages, yaourts, jus de fruits et farine….

Envie de :  flemmarder au soleil !

Pic : entre deux gâteaux, je fais des tartes….

[fin xx.xx ]

[en cuisine] le Suisse de Valence

Le Suisse de Valence est un gâteau sablé (appelé Pantin quand on s’éloigne un peu de la plaine de Valence), parfumé aux agrumes. Il est traditionnellement dégusté le dimanche des Rameaux.

Habituellement, j’achète un Suisse dans une bonne boulangerie à l’occasion des Rameaux. Mais cette année, avec le confinement, je sors le moins possible et je ne vais pas en ville. C’était donc l’année adéquate pour me lancer dans la réalisation de mon tout premier Suisse maison !

Hier, j’ai donc suivi la recette postée sur les réseaux sociaux par Valence Romans Tourisme, en l’adaptant très légèrement car je n’avais pas d’oranges confites et la fleur d’oranger n’est pas très appréciée de tous à la maison. J’ai donc remplacé une partie de l’eau de fleur d’oranger par de l’extrait de citron et du rhum.

Avec les quantités de la recette, on obtient un grand Suisse (comme vous pouvez voir ci-dessous, il fait la taille de ma plaque à pâtisserie… et il me reste un peu de pâte à cuire).

En fait, la pâte à Suisse est facile à réaliser. Pour le façonnage, j’ai fait cela « au feeling », taillant grossièrement la forme du bonhomme dans la pâte étalée, puis j’ai ajouté les bras et les motifs de décoration. Je suis plutôt satisfaite du résultat que j’ai obtenu, tant visuellement que gustativement !

Le Suisse prêt à être cuit !

Ingrédients :

  • 500 g de farine
  • 150 g de beurre pommade
  • 200 g de sucre
  • 2 oeufs + 1 pour la dorure
  • 1/2 sachet de levure (ou 5 g de bicarbonate de soude alimentaire)
  • 50 g de morceaux d’oranges confites (je n’en ai pas mis)
  • 60 g d’eau de fleur d’oranger (j’ai adapté à nos goûts et en ai mis moins)

Et après ?

Mélanger le beurre pommade avec le sucre, la levure et l’orange confite.
Ajouter les 2 oeufs.
Quand le mélange est crémeux, ajouter l’eau de fleur d’oranger, puis incorporer la farine.
Pétrir jusqu’à obtenir une pâte homogène.
Laisser reposer 1h sous un torchon (à température ambiante).
Façonner le Suisse (ne pas oublier le chapeau, les moustaches, les boutons… ).
Dorer avec l’oeuf battu (éventuellement additionné d’un sucrant type miel ou sirop d’agave).
Cuire environ 30 minutes dans le four à 180°C. Le sortir dès qu’il est bien coloré.

[en cuisine] le banana bread réconfortant

Si vous avez quelques bananes en train de noircir, et que vous n’avez plus guère envie de les manger telles quelles, mais que vous ne souhaitez pas les jeter (c’est toujours préférable d’utiliser que de gaspiller !)… voici une recette idéale pour les utiliser : un banana bread ultra-moelleux qui en plus vous apportera une bonne dose de réconfort en cette période de confinement !

Je le trouve parfait avec une tasse de bon thé pour le goûter ou pour accompagner le café du matin… Mais je pense qu’il devrait aussi très bien s’accommoder d’un chocolat chaud !

Ingrédients :

  • 3 bananes trop mûres (toutes noires, elles seront vraiment parfaites ! )
  • 3 œufs
  • 125 g de beurre
  • 120 g de farine
  • 1 sachet de levure
  • 150 g de sucre en poudre
  • 1 sachet de sucre vanillé

Et après ? 
Débiter les bananes en petits morceaux dans un saladier. Ne pas hésiter à les écraser si elles sont encore un peu « dures », cela évitera qu’il n’y ait des morceaux dans la pâte.
Ajouter la farine, les sucres, la levure, les œufs et le beurre fondu. Bien mélanger.
Mettre dans un moule à cake et enfourner pour 45 minutes dans un four préchauffé à 180°C. (Vérifier la cuisson, comme pour n’importe quel autre gâteau ! )

[en cuisine] le shortbread millionnaire

200307_shortbread_millionnaire

Ce shortbread millionnaire est tout d’abord un travail scolaire (d’avant le confinement….) !

En effet, Melle 3e, dans le cadre de son cours d’anglais « européen », devait cuisiner un plat britannique, irlandais voire américain, canadien ou australien. Avec une camarade, elles ont choisi le shortbread millionnaire. Elles ont donc passé un samedi après-midi en cuisine pour préparer ce gâteau tout en prenant moult photos afin d’illustrer la recette pour la raconter en anglais.

J’ai été surprise de la simplicité de réalisation. Je ne sais pas pourquoi mais j’avais l’impression que c’était complexe et en fait, pas vraiment si on fait bien les étapes les unes après les autres avec un minimum d’organisation.

Voici la recette qu’elles ont suivi….

Ingrédients :

1 boîte de lait concentré sucré
100 g de chocolat noir
180 g de farine
125 g de beurre mou + 125 g pour le caramel
100 g de sucre
1 cuillerée à soupe de miel
un peu de crème liquide

Et après ?

– Préchauffer le four Th. 6/7 (200° C).
– Mélanger le beurre mou et le sucre jusqu’à obtenir une texture crémeuse.
– Ajouter petit à petit la farine.
– Déposer le fond du moule (préalablement tapissé de papier cuisson) cette pâte étalée en couche régulière.
– Faire cuire dans le four environ 20 minutes. Le biscuit doit être à peine doré.- – Préparation du caramel : Dans une casserole porter à ébullition environ 5 minutes le lait concentré sucré, le beurre, et le miel tout en mélangeant.
– Verser le caramel sur le biscuit dans le moule et laisser refroidir.
– Casser le chocolat en morceaux et le faire fondre au bain-marie ou au micro-ondes avec la crème liquide.
– Verser le chocolat fondu sur le caramel et laisser durcir le tout au réfrigérateur environ 2 heures.