[petits moments] début de (re)confinement

Confinement ou pas, j’ai sorti mes photophores d’Halloween, quelques bonbons et un film avec des sorcières samedi soir !

This is Halloween !

*****************

Comme je ne savais pas si mon fleuriste proposerait un système de click&collect (mais a priori ce sera bien le cas), je me suis offert quelques fleurs en sortant faire mes courses.

This image has an empty alt attribute; its file name is 201031_bouquet.jpg
Bouquet aux couleurs d’automne

******************

Mais j’ai aussi passé 3 commandes à ma librairie (3 parce que bien sûr, les enfants m’ont fait part de leurs besoins au compte-goutte) et j’ai recommencé à pâtisser en semaine (gâteau au yaourt et bread pudding se sont donc invités au petit déjeuner)….

[petits moments] en rentrant du bureau

Vendredi, j’évoquais la possibilité d’une deuxième saison du Journal de Confinement, ce journal de bord que j’avais tenu durant 10 semaines au printemps.

Puis au moment de l’écrire (ou plutôt pendant que je l’écrivais), je me suis rendue compte que je n’avais pas grand chose à y raconter. Ou du moins, que je n’avais pas grand chose d’original à y raconter.

En effet, globalement, je vais retourner dans la routine qui avait rythmé le premier confinement : télétravail (normalement..), courses (il va bien falloir, même si ce ne sera certainement pas ma partie préférée), enfants en classe ou en cours à distance selon les niveaux, gâteaux maison, soirées bouquins et vidéos…. et quelques courtes sorties à moins d’1 km de la maison pour s’aérer en cas de besoin. Bref, rien qui ne soit pas aussi le quotidien de beaucoup, rien qui n’amènera des billets bien intéressants…

Alors au moins par ici, je vais essayer d’aborder autrement ce nouveau confinement, même si je ne sais pas encore vraiment comment… peut-être des « petits moments de confinement », tout simplement ?

*********************

Jeudi dernier, pour le dernier jour avant le confinement, alors que je rentrais de Lyon, le ciel m’a réservé de jolies surprises à la descente du train et sur le trajet de retour…

Dernier retour de Lyon avant ????

Flamboyant coucher de soleil sur la plaine valentinoise

Fin de journée dans la plaine de Valence

[journal de confinement] semaine 10

Le déconfinement suit son cours… et ce journal de confinement continue pourtant encore un peu sa route. Je sens toutefois qu’il glisse doucement vers quelque-chose qui ressemble au fourre-tout, mais je n’arrive pas à me décider à reprendre le fourre-tout tel qu’il était auparavant… Je réfléchis donc à une autre version.

Vous pouvez retrouver les semaines précédentes en suivant les liens ci-dessous :
Semaine 1
Semaine 2

Semaine 3
Semaine 4
Semaine 5
Semaine 6
Semaine 7
Semaine 8
– Semaine 9

*****************

SAMEDI 16 MAI. Pour ce premier week-end de déconfinement, nous avons fait un tour dans le Vercors malgré les nuages et le vent. L’idée de base était de partir sur la piste des orchidées et j’ai trouvé mon bonheur. Je suis ravie à l’idée de ne pas être totalement passée à côté de la floraison de cette année !

au détour d’une rue

DIMANCHE 17 MAI. Le soleil a fait son grand retour, et nous avons de nouveau pu déjeuner dans la cour. Après cela, direction le bois voisin (mais situé à plus d’un kilomètre…) pour une petite promenade digestive avant de s’installer à ne rien faire pour le reste de l’après-midi.

dans les bois

LUNDI 18 MAI / MARDI 19 MAI / MERCREDI 20 MAI. Jours de télétravail, et tant mieux parce qu’il y a eu beaucoup de retard sur certains de « mes » trains.

Je suis à la fois pressée et pas du tout de retourner au bureau, partagée entre le bonheur de ne pas avoir de trajets et la curiosité de savoir comment cela va se passer sur place….

Rosier des rues…

Cela va faire 4 ans que j’ai récupéré les clés de ma maison. Quand je l’avais visitée pour la première fois, ça avait été un coup de coeur immédiat. Certes, elle validait tous les pré-requis que j’avais (localisation, présence d’un espace extérieur, nombre de chambres, surface…), mais il y avait autre chose, de complètement irrationnel : c’était MA maison, je le sentais. J’étais loin à l’époque de me douter que j’aurais si rapidement autant de temps à y passer. Finalement, au cours de ces semaines confinées, pas une seule fois, je n’ai regretté le choix rapide que j’avais fait il y a 4 ans. Aucun doute n’est plus possible, c’est réellement MA maison.

JEUDI 21 MAI. Nous avons profité du beau temps pour une petite promenade nous menant à une cascade. Et sur le retour, nous avons fait un arrêt sur un (tout) petit marché de producteurs où nous avons trouvé des fraises (les meilleures mangées cette saison), des radis, des jus de fruits (et du rosé…), ainsi qu’un savon au lait d’ânesse. Et autour du stand, en toute liberté, il y avait un ânon hyper calin (a priori il cherchait si quelqu’un n’aurait pas un biberon pour lui).

VENDREDI 22 MAI. Nous sommes allés à Grenoble pour récupérer les dernières affaires de Mr 1Er, celles qu’il avait laissé quand il pensait encore avoir quelques cours à Grenoble cette année, et rendre les clés de sa chambre. En effet, il est maintenant certain qu’il n’aura pas d’obligations sur Grenoble cette année universitaire.

************

Je crois que d’une certaine façon la boucle est bouclée. J’avais commencé le confinement par un aller/retour à Grenoble pour ramener Mr 1er à la maison et ce nouvel aller/retour le termine en quelque sorte. Même si le déconfinement n’est pas total, même s’il reste des limites kilométriques, ce journal de confinement arrive au bout de son cycle…. J’écrivais en début de semaine que je sentais qu’il se terminait. J’en suis maintenant convaincue.

[journal de confinement] semaine 9

Même si le déconfinement s’amorce, j’ai décidé de faire vivre encore un peu ce journal de confinement. En effet, ce déconfinement ne s’accompagne pas de gros changements dans mon quotidien pour le moment, et je n’avais pas encore envie de reprendre le fourre-tout. Ceci peut bien entendu être amené à changer selon mon ressenti !
Vous pouvez retrouver les semaines précédentes en suivant les liens ci-dessous :
Semaine 1
Semaine 2

Semaine 3
Semaine 4
Semaine 5
Semaine 6
Semaine 7
Semaine 8

***************

SAMEDI 9 MAI. J’ai croisé la fleuriste à la boulangerie. Elle s’apprêtait à préparer sa boutique pour la réouverture de lundi… et elle m’a proposé de passer dès ce jour si j’avais envie d’un bouquet (je suis une cliente régulière, et elle m’a dit avoir plusieurs fois pensé à moi au cours des semaines écoulées..). J’ai donc rapporté un bouquet de pivoines en plus des courses alimentaires.

Pivoines et gypsophile… le retour du bouquet de fleurs !

DIMANCHE 10 MAI. Mais que se passe-t-il donc avec le temps ? Où file-t-il si vite ? On ne fait rien et pouf, c’est déjà le soir….

Je crois que ce confinement m’aura fait découvrir une autre relation au temps…

LUNDI 11 MAI. Premier jour du début du déconfinement. Mais cela ne change pas grand chose pour moi : je reste en télétravail de toutes façons. Et comme le temps est pluvieux, je n’ai pas envie de sortir me balader en fin de journée.

MARDI 12 MAI / MERCREDI 13 MAI / JEUDI 14 MAI. Jours de (télé)travail. Jours de pluie…. aucune envie d’aller faire un tour en fin de journée dehors mais plutôt envie de se glisser sous un plaid dans le canapé ! On regarde donc un film en famille en fin de journée.

Je me rends vraiment compte du temps dont je dispose en plus quand je ne dois pas aller au bureau. Quand on enlève plus de 3 heures de trajets quotidiens, ça permet d’avoir de vraies soirées, et accessoirement de se coucher plus tôt en ayant fait plus de choses !

Coquelicots à Peyrus – Drôme

VENDREDI 14 MAI. Nous avons fait notre première vraie sortie post-déconfinement. Après la journée de travail/classe, nous sommes allées avec Melle 3e faire un tour en campagne pour voir iris, orchidées et coquelicots ! Une heure dehors dans la nature… un vrai luxe !
Et pour ajouter un peu de plaisir, nous avons pu aussi cueillir quelques cerises sur les arbres (à l’invitation du propriétaire du jardin) pour le dessert du soir.

Cerises fraichement cueillies….

[journal de confinement] semaine 8

Tant que le confinement continue, ce journal de confinement fait de même.
Vous pouvez retrouver les semaines précédentes en suivant les liens ci-dessous :
Semaine 1
Semaine 2

Semaine 3
Semaine 4
Semaine 5
Semaine 6
Semaine 7

****************

SAMEDI 2 MAI. C’est le retour de la saison des burgers ! Un peu plus d’un mois après leur réouverture annuelle avortée pour cause de confinement (elle aurait dû avoir lieu fin mars), l’Improviste s’est organisé pour la vente à emporter…. Quel bonheur de retrouver leurs excellents burgers à base de produits frais et leurs délicieuses frites maison ! Couplé au plaisir de ne pas avoir à se poser la question de la préparation du repas (un luxe rare depuis le début du confinement), c’était vraiment agréable…

DIMANCHE 3 MAI. Je me suis finalement lancée dans une tarte aux fraises avec une crème pâtissière puisque je n’en trouve pas dans les boulangeries proches de chez moi. Et comme après avoir fait la crème pâtissière, il me restait 4 blancs d’oeufs, j’ai fait un gâteau au chocolat pour le début de la semaine.
La météo est redevenue moins capricieuse et on a pu diner dehors pour la première fois de l’année….

Tarte aux fraises – crème pâtissière rhum/vanille

LUNDI 4 MAI. Retour au télétravail… J’aurais bien pris quelques jours supplémentaires sans réveil qui sonne, mais c’est sympa aussi de retrouver les collègues !
La SNCF continue à m’envoyer mail sur mail pour soit annuler les trains, soit dire qu’ils sont incertains, soit rappeler que je dois avoir une bonne raison de le prendre…

MARDI 5 MAI. On a programmé une pause café avec les filles de mon bureau… et on s’est aperçues qu’il y en a une que je n’avais pas vue depuis avant le confinement (on n’est pas toutes dans la même équipe). On a donc prévu de reprogrammer de tels moments ensemble !
Comme il restait un quart de barquette de fraises après la tarte de dimanche, j’ai fait rapidement un clafoutis. C’est un des avantages à télétravailler : cela me donne plus de temps pour préparer des extras pour les repas quotidiens.

Clafoutis aux fraises

MERCREDI 6 MAI. La semaine passe vite. Il faut dire que je suis en réunion non stop, donc ça aide à ne pas voir le temps passer !
On profite du beau temps pour déjeuner dans la cour, et c’est hyper agréable.

JEUDI 7 MAI. Mon département sera finalement en vert après être resté en orange depuis les premières cartes. Je reste toutefois en télétravail encore un moment car les trains ne reprennent pas vraiment leur trafic normal et pour le moment ne seront pas compatibles avec des journées de travail. Et si c’est pour monter à Lyon mais ne voir mes collègues qu’en visio, cela n’a guère d’intérêt !

J’ai reçu les masques commandés chez Mme Carré d’As.

VENDREDI 8 MAI. Pour une raison mystérieuse, j’ai terminé ma semaine de travail sur les rotules. Cette journée off est donc plus que bienvenue.

Détail d’une feuille de lierre… ou comment continuer à s’occuper un peu photographiquement parlant !

[les états d’esprit du vendredi] 8 mai 2020

Les états d’esprit du vendredi sont un exercice de style lancé par Zenopia et The Postman (qui ne bloguent plus maintenant). La règle est simple : on complète les différentes rubriques le vendredi.

[Vendredi 8 mai 2020] – [début xx.xx] [rédigé jeudi 7 mai tard… et programmé]

Fatigue : les journées de travail étant toujours à la fois longues et denses, je reste fatiguée alors que je dors pourtant bien…

Humeur : toujours excellente !

Estomac : je continue à faire des gâteaux par ci par là… (tous les 2 jours en réalité)

Condition physique : on a donc dit qu’on oubliait cette rubrique jusqu’à la fin du confinement, c’est ça ?

Esprit : vagabond

Boulot : c’est reparti… à fond comme il se doit !

Culture : On continue à avancer dans Agents of S.H.I.E.L.D. et en parallèle, on regarde des films issu du MCU (Marvel Cinematic Universe).

Penser à : préparer quelques billets pour le blog

Avis perso : la semaine a encore filé à toute vitesse !

Message perso : Il faudrait qu’on refasse un apéro-Teams….

Loulous : ont repris le chemin des classes virtuelles

Amitiés : Pom de Pin revisite l’histoire d’Angleterre sous forme de feuilleton, et sur un ton décalé. J’adore !

Sorties :  pour faire les courses uniquement

Divers : le retour au bureau n’est pas pour tout de suite : la SNCF annule TGV sur TGV….

Courses : à faire si on veut manger durant le week-end….

Envie de :  déconnecter…

Pic : j’ai eu mon burger la semaine dernière !

[fin xx.xx ]

[journal de confinement] semaine 7

Tant que le confinement continue, ce journal de confinement fait de même.
Vous pouvez retrouver les semaines précédentes en suivant les liens ci-dessous :
Semaine 1
Semaine 2

Semaine 3
Semaine 4
Semaine 5
Semaine 6

****************

SAMEDI 25 AVRIL. Le soleil brille et le printemps est bien présent. En ouvrant mes volets, j’en ai profité pour aller récupérer de quoi faire un micro-bouquet de l’autre côté de la rue : les campanules ont tendance à envahir l’espace… Et cela m’a donné le sourire pour au moins la journée !
Nous avons aussi profité du beau temps et du week-end pour faire un brunch dans la cour, avec en particulier un tzatziki maison dont je suis plutôt satisfaite.

Bouquet de campanules et porcelaine ancienne….

Il y a parfois de petits trésors qui se nichent là où on ne regarde pas vraiment habituellement… C’est ainsi que je me mets à repérer plein de petites fleurs un peu partout autour de chez moi !

DIMANCHE 26 AVRIL. Journée entre soleil et averses…. J’ai de nouveau préparé une tarte aux pommes (c’était déjà souvent le cas le dimanche avant le confinement…)

Tarte aux pommes

LUNDI 27 AVRIL. Quel bonheur que de ne pas avoir de réveil qui sonne ! La reprise des circulations des TGV se précise doucement et quelques trains sont confirmés sur la 2e quinzaine de mai. Après, cela risque malgré tout d’être chaotique. Donc en parallèle de la réservation de places dans les trains, j’ai fait une demande de prolongation du télétravail. (J’annulerai les réservations de trains dans ce cas).

MARDI 28 AVRIL / MERCREDI 29 AVRIL. Les journées ont tendance à se ressembler pas mal… Et les vacances accroissent le phénomène. En même temps, ne rien faire, c’est pas mal pour se reposer ! (même si je continue à faire des gâteaux en fait…)

JEUDI 30 AVRIL. La librairie a rouvert en mode click & collect. J’ai donc pu refaire un petit stock de lecture. Ma pile à lire est énormément descendue puisque cela fait un mois et demi que je n’avais pas pu racheter de livres.

celui qui a eu 7 ans…..

VENDREDI 1er MAI. Je n’ai pas trouvé de muguet hier en sortant pour faire les courses… Tant pis !
C’est l’anniversaire de Vador. Il aura un cadeau plus tard (chaque année, on lui offre un jouet..) Je ne pense pas qu’il soit très attaché au calendrier de toutes façons !

[projet 52-2020] semaine 18 – simplicité

Je sais que Simplicité, le thème de la semaine risque d’en laisser plus d’un perplexe… Pour ma part, j’ai eu plusieurs idées !

Voici donc quelques-unes des pistes abandonnées :

  • quelques fleurs de murets
  • les lattes de bois de la cour
  • le bleu du ciel
  • une mer calme sans bateau ni îlot
  • un verre d’eau

Finalement, j’ai choisi d’illustrer la simplicité d’un moment… Celui où on se retrouve en fin de journée à l’heure où le soleil dore les pierres du mur pour discuter tranquillement des heures qui viennent de s’écouler.

**************

Pour voir comme les autres participants illustrent la simplicité, il suffit de suivre les liens dans les commentaires…

[à la maison] un bouquet de campanules

De l’autre côté de ma rue, il y a une maison inoccupée dont les bordures sont envahies par les campanules… Alors, j’ai récupéré de quoi faire un petit bouquet champêtre… et quelques photos !

Et en prenant le bouquet en photo, un intrus est venu se glisser dans le champ !

En mode furtif
En mode « si je me cache derrière, on ne me verra pas »

A la maison – avril 2020

[journal de confinement] semaine 6

Tant que le confinement continue, ce journal de confinement fait de même.
Vous pouvez retrouver les semaines précédentes en suivant les liens ci-dessous :
Semaine 1
Semaine 2

Semaine 3
Semaine 4
Semaine 5

*****************

SAMEDI 18 AVRIL. Un samedi tranquille avec pas mal de temps de repos : j’en avais besoin. Mais aussi un samedi avec des visionnages de séries en famille….

Profiter de la terrasse en fin de journée…. Regarder le vol des martinets noirs qui sont de retour…

DIMANCHE 19 AVRIL. Il pleut… Cela va faire du bien à la nature qui commençait à souffrir, même si cela risque d’être insuffisant. Le temps était idéal pour passer une matinée à cuisiner : paupiettes de veau pour le midi et flan d’après une recette de Christophe Michalak (je vous en reparle très vite !) pour le goûter…

Les croissants du dimanche matin avec la complicité de Picard !

LUNDI 20 AVRIL. C’est reparti pour une semaine de télétravail ! Plusieurs réunions au programme de la journée, qui ont été productives ! Il a continué à pleuvoir, je continue donc à reporter la petite séance de rempotage que j’ai prévue…

MARDI 21 AVRIL. Avec les collègues, on a dorénavant nos rituels de télétravail et on commence la journée par une petite visio pour se dire bonjour…. Cela nous permet de garder un lien plus informel car ensuite, nous partons chacun dans nos tâches, rendez-vous et réunions respectifs.

MERCREDI 22 AVRIL. J’ai réussi à prendre 10 minutes à la pause déjeuner pour remporter mes plants de basilic… C’était ma pause jardinage en fait !

Fleurs du bout de la rue – en allant faire les courses

JEUDI 23 AVRIL. Les jours se suivent et se ressemblent : réunions non stop toute la journée, pauses café dans la cour et séries en fin de journée…. Ca a du bon aussi la routine !

VENDREDI 24 AVRIL. Fin de semaine de travail… et début des vacances pour moi. L’avantage de ne jamais vraiment prévoir les vacances à l’avance, c’est que je n’ai rien eu à annuler…. Et nul doute que nous trouverons à nous occuper à la maison !

Fleurs du bout de la rue – en allant faire les courses

Pom de Pin a lancé une réflexion intéressante sur notre attitude à la maison. Je fais un gâteau tous les 2 jours minimum…. Je prépare tous les repas maison… (et je fais le ménage comme jamais). J’ai pourtant peu de temps libre en semaine avec le boulot… Je me demande si ce n’est pas une façon inconsciente de compenser : en sachant ce que l’on fait à manger, en faisant le ménage, on reprend le contrôle et en (se) faisant plaisir avec les gâteaux et autres petits plats réconfortants, on tente d’adoucir le fait d’être contraints à ne pas pouvoir sortir…