[projet 52-2022] semaine 24 – se mettre au vert

Pour cette 24e semaine du projet 52 (nous approchons bientôt de la moitié de l’année..), je vous propose d’aller vous mettre au vert.

J’ai immédiatement pensé à la campagne autour de chez moi avec ce thème. Mais force est de constater qu’à cette saison, le vert n’est plus la couleur dominante : les champs de céréales sont passés au doré, voire même ont déjà été moissonnés (avec une nette avance par rapport aux autres années), les lavandes sont en fleurs (je vous en montre un peu plus rapidement) et la sécheresse jaunit l’herbe…

Alors, j’ai replongé quelques semaines en arrière, un dimanche après-midi du mois de mai, déjà bien chaud où j’étais allée chercher de la fraicheur à l’ombre des arbres bordant un ruisseau dans la campagne de la vallée de la Drôme.

******************

Pour voir comment les autres participants se mettent au vert, il suffit de suivre les liens dans les commentaires.

NB : je serai avec des amis ce week-end, et je n’aurai pas beaucoup l’occasion de me connecter. Aussi, si votre commentaire ne s’affichait pas et partait en modération, je ferai en sorte de le valider le plus rapidement possible, mais je ne peux pas m’engager sur un délai ! Profitez bien de votre week-end, et restez au frais !

[projet 52-2022] semaine 23 – point météo

Vu l’heure où ce billet sera publié, le point météo pour cette 23e semaine du projet 52 ne sera pas en direct ! Vous aurez donc droit à une photo prise il y a quelques jours, un matin en partant pour prendre le train, où la journée s’annonçait chaude avec des risques de petites averses (qui ont d’ailleurs eu lieu, mais en bien trop faible quantité pour parvenir à réduire le déficit en eau dont nous souffrons actuellement. La zone où je vis est en alerte sécheresse depuis le mois d’avril et le niveau de restriction a encore été augmenté de façon récente).

Je ne fais pas trop attention à la météo les jours où je travaille. Je m’en tiens généralement au temps qu’il fait au moment où je pars de chez moi en prenant en compte celui de la veille pour décider si je prends ou non un manteau ou une écharpe (ce qui n’est pas forcément malin quand on travaille à plus de 100 km de son domicile… ). J’essaie d’y faire un peu plus attention quand je pars en déplacement professionnel, mais j’ai régulièrement des loupés, surtout au printemps et en automne, où je me suis déjà plusieurs fois retrouvée en robe légère à Paris alors qu’il y pleuvait des cordes et que les températures étaient bien fraîches !

Par contre, les jours où je ne travaille pas, j’y suis nettement plus attentive. En effet, je suis souvent dehors, et il est important de savoir à quoi m’attendre (et prévoir le matériel adéquat le cas échéant ou adapter, voire reporter, ma sortie). De plus, certains phénomènes météo peuvent être dangereux. Je n’ai, par exemple, aucune envie de me retrouver au milieu de nulle part en montagne sous un orage. Donc, tout comme je vérifie systématiquement les horaires des marées quand je suis en bord de mer (à grandir à proximité de la baie du Mont Saint Michel, on prend des réflexes !), je vérifie également la météo avant de partir en randonnée ou de prévoir une activité en pleine nature afin d’adapter ma pratique aux conditions extérieures.

**********************

Pour jeter un œil aux points météos des autres participants, il suffit de suivre les liens dans les commentaires.

[petits moments] avril 2022 en vrac

Après une fin du mois de mars aux allures de début d’été, l’hiver a décidé de revenir un peu sur le devant de la scène au tout début du mois d’avril. Une drôle de surprise qui fait que plus jamais je ne croirais ceux qui me disent « il a neigé » en guise de poisson d’avril (cela a longtemps été la blague préférée de ma mère lorsqu’elle venait me réveiller enfant le matin du 1er avril…).

*********************

Il y a encore eu des concours d’équitation depuis l’article des petits moments de mars 2022. Il y a d’abord eu un CSO au pied du synclinal de Saoû, sous le soleil.

Melle 3e montait exceptionnellement la jument d’une amie
Depuis le bord de la carrière du Poney Club du Val de Drôme – Aouste-sur-Sye – Drôme

Il y a ensuite eu un concours de dressage (une première pour Melle 3e qui montait son poney favori). Là aussi, le soleil était de la partie pour cette journée dans la campagne d’Allex.

J’ai pris cette photo très rapidement pour capturer un petit moment de préparation de la cavalière… sur l’instant, je n’avais pas fait attention à mon ombre et je le regrette un peu !
A l’entrée de la carrière de dressage

*********************

Pour me remercier de les avoir autorisés à publier une de mes photos dans leur magazine municipal au printemps dernier, la mairie de Bourg-lès-Valence m’a invitée au spectacle. Parmi la liste des propositions, j’ai choisi That’s life, le one-man-show d’Arnaud Ducret. C’était un spectacle très drôle, et un peu émouvant aussi. La performance d’acteur d’Arnaud Ducret est vraiment impressionnante !

Arnaud Ducret – Théâtre Le Rhône de Bourg-lès-Valence – Drôme
5 avril 2022

*********************

A Valence, les traditions de Pâques débutent le Dimanche des Rameaux avec le partage du Suisse, un biscuit sablé et moelleux, parfumé à la fleur d’oranger.

*********************

Les champs de colza ont fleuri et parsèment les paysages de jaune vif. Que ce soit depuis le train lorsque je vais à Lyon, ou sur le bord des routes de campagne, ils apportent une touche de bonne humeur.

Montvendre – Drôme

*********************

Dans les vignes également, le printemps a fait son apparition.

Beaumont-Monteux – Drôme

[Drôme] la magie des couleurs de l’automne

L’automne, c’est la saison des couleurs flamboyantes, de feuillages mordorés, des ambiances magiques dans les sous-bois. Quel que soit le chemin emprunté, que ce soit en pleine campagne ou en ville, les variations sont multiples et les couleurs chatoyantes.

Il y a une quinzaine de jours, j’avais vu passer sur les réseaux sociaux des photos prises dans le secteur par des copains et sur lesquelles les couleurs de l’automne semblaient bien installées. Alors, après une journée de télétravail, j’ai fait un crochet par Peyrus en allant faire des courses. Les couleurs étaient effectivement au rendez-vous, magnifiées par la lumière dorée du soleil déclinant.

Autour de Peyrus
Vue sur le cirque de Peyrus

Plutôt que de rentrer directement, j’ai donc décidé d’aller faire un tour du côté du château de contes de fées. Quand j’y suis arrivée, le soleil était encore assez haut pour nimber les lieux d’une aura dorée et les reflets dans les eaux calmes des douves étaient fascinants. Le roux des feuilles était ainsi décuplé. L’ambiance était complètement hors du temps et la magie était totale.

Fin de journée
Le soleil de fin de journée rehausse l’or des feuilles
Magie des reflets autour du château de Monteynard
Effet miroir dans les douves du château
Comme dans un conte de fées
Jeux de reflets
Tapis de feuilles aux couleurs de l’automne

Quelques jours plus tard, lors d’un passage dans le parc de l’Epervière à Valence, le soleil faisait briller les feuilles, que ce soit sur les branches ou sur le sol. Le ciel était d’un bleu limpide qui contrastait si joliment avec les couleurs chaudes des feuilles. Tout incitait à la contemplation de ces petits bouts de nature.

L’or des feuilles et le bleu du ciel… les couleurs vives de l’automne !
Dans un rayon de soleil

Peyrus / Montélier / Valence – Drôme – octobre 2021

[projet 52-2021] semaine 43 – les yeux au sol

Pour cette 43e semaine du projet 52, je vous propose de jeter un oeil vers le sol. Finalement, la photo que j’avais choisie la semaine dernière pour illustrer le thème monochrome aurait très bien pu convenir à ce thème-ci !

Mais puisque que samedi dernier, j’avais initialement pensé à des feuilles d’automne sur le sol, c’est ce choix que j’ai retenu pour « Les yeux au sol »…

*****************

Pour découvrir ce que les autres participants ont vu sur le sol, il suffit de suivre les liens dans les commentaires.

NB : Cette semaine, je profite tout le week-end de moments en famille, et je ne suis pas certaine de disposer du temps ni de la connexion nécessaire pour passer par ici ! Je viendrai donc découvrir vos participations en début de semaine. Si vos commentaires partaient en modération, il est possible que je ne puisse pas les valider avant lundi. Quoi qu’il en soit, je ferai cela le plus vite possible.

[projet 52-2021] semaine 42 – monochrome

Pour cette 42e semaine (déjà ! ) du projet 52, le thème est monochrome.

Je n’ai pas l’habitude de photographier des couleurs uniques… Il a donc fallu que je réfléchisse un peu pour trouver quelque chose qui collerait au thème en ne présentant donc qu’une seule couleur mais avec un peu de nuances tout de même pour le relief.

J’avais pensé à un tapis de feuilles mortes mais je n’en ai pas trouvé de joli dans un premier temps. Et alors que je prenais l’air, c’est apparu comme une évidence. Si mon sujet était bien à mes pieds, il ne fallait pas que je cherche du côté de l’automne qui s’installe mais des couleurs de la belle saison qui durent… Le coin de pelouse auprès duquel je me trouvais allait faire un sujet répondant à tous mes critères !

**********************

Pour voir les couleurs des autres participants, il suffit de suivre les liens dans les commentaires.

NB : Cette semaine encore le weekend s’annonce bien rempli et j’ai très envie de profiter du soleil annoncé. Je ne serai donc pas très présente sur internet et je viendrai un peu plus tard jeter un oeil à vos participations. Quoi qu’il en soit, si vos commentaires partaient en modération, je vais essayer de passer plusieurs fois rapidement pour les valider au cours du weekend.

[Drôme] randonnée en forêt de Saoû

J’avais fait au printemps un rapide passage en forêt de Saoû, notant d’y retourner. En fin d’été, nous avions envie d’une petite randonnée en forêt. C’est donc vers Saoû que nous nous sommes dirigés.

Cette fois, je suis allée directement au parking du silo (où j’ai en plus eu la chance de trouver une place à l’ombre !). Nous avons ensuite longé l’allée bordée de sapins en direction de l’auberge des Dauphins. Les travaux ont avancé et le salon doré est maintenant accessible. Nous décidons de nous y arrêter au retour.

Nous continuons donc sur le chemin de la Grande Combe, et rapidement, nous arrivons au bout de l’allée carrossable. Nous commençons alors à avancer sur un chemin plus caillouteux. Une rivière (à sec à cette saison) le borde. Par endroits, les mousses dessinent des paysages fantasmagoriques. De l’autre côté, quelques prairies sont dominées par les crêtes du synclinal.

Le chemin progresse en grimpant, toujours dans la forêt. Peu à peu, la température se rafraichit : nous sommes bientôt entourés de falaises, au coeur de la combe. Les lumières filtrent doucement entre les arbres. L’ambiance se teinte d’une pointe de magie.

Nous croisons d’anciennes maisons à moitié blotties sous un creux de la falaise. Nous traversons la rivière sur un gué, pavé au XIXe siècle quand la forêt de Saoû était une destination de villégiature pour quelques privilégiés. La pente du chemin s’accentue, toujours sous le couvert des arbres.

Nous faisons finalement demi-tour. En effet, nous sommes arrivés tard et n’avons pas prévu de bivouaquer. Nous n’avons donc pas le temps de gagner le sommet et de rentrer avant que la luminosité ne soit trop faible dans la combe.

En redescendant, nous prenons le temps d’aller admirer la hauteur des pins Douglas (panneau à suivre depuis le poteau Douglas sur le chemin de la Grande Combe). Puis, nous faisons une brève halte à l’auberge des Dauphins, le temps d’admirer la rénovation du salon doré, et de prendre un rafraichissement.

Hors de la forêt, le vent s’est levé. Nous nous en rendons compte en quittant l’abri formé par les murailles du synclinal. Nous ne l’avions pas perçu durant notre balade.

Les prairies sont fleuries au pied des montagnes
Explorer les ruines sur le bord du chemin
Au cœur de la forêt
Longer le lit de la rivière
Ambiance mystérieuse….
Sous les pins Douglas
On retrouve régulièrement des aménagements mis en place au XIXe siècle pour les débuts du tourisme en forêt de Saoû.
Retour dans les prés
Le salon doré de l’Auberge des Dauphins
Le salon doré de l’Auberge des Dauphins
L’Auberge des Dauphins, maison de site en devenir

Forêt de Saoû – Drôme – août 2021

[projet 52-2021] à la campagne

Pour ce thème « à la campagne » du projet 52, j’ai eu de très nombreuses idées ! C’est vrai qu’en habitant à la campagne justement, c’est sans doute un peu plus facile qu’en habitant en ville.

J’ai donc pensé en vrac aux champs très graphiques à certaines saisons, aux chemins se faufilant entre les prés et les bois, aux petites routes et à leurs rencontres parfois inattendues, aux fruits et légumes sur les étals des producteurs au marché, aux randonnées, aux tracteurs, aux oeufs frais achetés en vrac, aux animaux de la ferme, ….

Le plus compliqué a finalement été de faire le tri dans tout cela. Puis, j’ai vu mon bouquet de fleurs des bords de chemin, cueilli sur les talus à côté du centre équestre. Et je me suis dit que c’est cela aussi que l’on peut faire à la campagne : ramasser quelques fleurs, quelques branches, quelques brindilles pour faire entrer un peu de nature dans la maison !

**********************

Si vous voulez savoir ce que font les autres participants à la campagne, il suffit de suivre les liens dans les commentaires.

[petits moments] dans le train

Avec le retour des trajets à Lyon plusieurs fois par semaine et la reprise des déplacements professionnels, juin a aussi été le mois du retour des photos prises depuis le train… Je dois avouer qu’il y a pas mal de loupés à cause de la vitesse mais de temps en temps, l’image me plait et je la garde.

Morceaux choisis….

Départ de Paris Gare de Lyon
Quelque part au nord de Lyon – plaine du Bugey
Quelque part en Bougogne
Quelque part entre Mâcon et Lyon
Quelque part au sud de Lyon

Et parce que parfois, je prends aussi le TER, je m’amuse également à photographier les gares où le train s’arrête….

Saint Rambert d’Albon

Depuis le train – juin 2021

[les états d’esprit du vendredi] 16 juillet 2021

Les états d’esprit du vendredi sont un exercice de style lancé par Zenopia et The Postman (qui ne bloguent plus maintenant). La règle est simple : on complète les différentes rubriques le vendredi.

[Vendredi 16 juillet 2021] – [début xx.xx] [rédigé jeudi 15 juillet tard… et programmé]

Fatigue : toujours un peu présente

Humeur : toujours excellente

Estomac : Avec du retard, nous sommes allés fêter l’anniversaire de Mr 1er de l’an dernier au Carré d’Alethius. C’était beau, et délicieux. Les goûts étaient francs et justes, les vins choisis par le sommelier parfaits, l’ambiance très agréable. Et Mr 1er a même eu droit à un petit gâteau d’anniversaire surprise !

Condition physique : samedi dernier, je suis partie en rando avec Mr 1er dans le Vercors. Je craignais un peu cette (nouvelle) reprise, après un cumul confinement/entorse… Et si le début de la montée a été un peu difficile (clairement, niveau cardio, ça tirait ! ), très vite, j’ai pris le rythme et on a commencé à dépasser les autres randonneurs !

Esprit : vagabond

Boulot : Ce soir, ce sont les vacances !

Culture : On a terminé de regarder le cycle Hunger Games, et c’est finalement le premier film qui est le moins bon…

Penser à : Charger la batterie de l’appareil photo…

Avis perso : Je n’aime pas les grandes chaleurs, mais cette semaine, les températures sont quand même un peu trop basses pour un mois de juillet.

Message perso : profitez bien de votre été !

Loulous : Les deux plus jeunes ont eu leur première injection de vaccin anti-covid. L’ainé a un rendez vous pour la semaine prochaine (ils n’ont pas tous les mêmes contraintes horaires et géographiques ! )

Amitiés : c’était sympa de discuter un peu l’autre matin…

Sorties :  aucun programme pré-défini pour ces vacances, mais plein d’idées de balades et visites possibles.

Divers : j’ai l’impression de beaucoup me répéter dans les Etats d’Esprit du Vendredi d’une semaine à l’autre. Je crois donc que je vais faire une pause estivale, et j’aviserai à la rentrée à continuer selon ce format ou pas….

Courses : il faut que je passe acheter une pogne ce soir

Envie de :  profiter des vacances !

Pic : avant les moissons, profiter des champs de céréales dorés par le soleil du petit matin…

En partant pour le travail….

[fin xx.xx ]