[projet 52-2021] semaine 15 – géographie

Quand j’ai ajouté ce thème Géographie au projet 52, j’avais clairement en tête de vieilles cartes murales comme celles que l’on avait à l’école ou au collège, des atlas aux pages usées, des couleurs un peu passées dessinant des pays qui n’existent plus. Mais je n’avais rien de tout cela sous la main cette semaine (et rien de tel dans mes archives).

Alors, j’ai eu envie de vous proposer une lecture de paysage. C’est un exercice que nous réalisons assez régulièrement lorsque nos randonnées ou balades nous amènent sur un point haut, permettant une vue d’ensemble d’un paysage qu’il soit naturel, agricole ou plus urbain. C’est une façon assez amusante de comprendre un territoire.

J’étais donc partie pour aller sur une petite butte et vous faire un jolie photo de paysage… quand je suis passée sous une allée d’arbres aux branches tortueuses, que de jeunes feuilles commençaient à peine à habiller. Et j’y ai vu les cours d’eau d’une géographie imaginaire !

**********************

Si vous voulez découvrir ce que la géographie a inspiré aux autres participants, il suffit de suivre les liens dans les commentaires.

[projet 52-2021] semaine 14 – poésie

J’ai eu un peu de mal au cours de cette semaine extrêmement chargée (côté boulot surtout !) à réfléchir à comment illustrer ce thème. J’ai clairement manqué d’idées… Comment mettre en photo la notion de poésie ?

J’ai relu pas mal de poésie, en particulier le si hétéroclite Alcools d’Apollinaire dont plusieurs vers m’ont marquée, mais aussi Lamartine, Musset, Vigny, Chateaubriand, Baudelaire… C’était une expérience assez sympa de se replonger dans tous ces poèmes, mais ça n’a pas

Finalement, en allant faire quelques courses, je suis passée sous les arbres qui bordent quelques places de stationnement…. Et ceux-ci étaient en fleurs. Ils m’ont fait penser au Japon et au hanami….

Je suis alors souvenue de quelques haïkus, petites pépites poétiques en peu de mots.

Mon préféré est sans doute celui-ci, de Bashō :

Un vieil étang
une grenouille plonge
bruit de l’eau

Mais celui-ci, de Kito Akiyoshi, va mieux avec la photo :

Regarder en l’air
les fleurs voler
pour être heureux

**********************

Pour voir comment les autres participants ont choisi d’illustrer leur poésie, il suffit de suivre les liens dans les commentaires.

PS : avec les occupations du week-end, je ne sais pas quand j’aurai un moment pour venir valider les commentaires qui iraient en modération. Donc, si vous ne voyez pas votre commentaire immédiatement, ne paniquez pas : je le validerai dès que possible !

[projet 52-2021] semaine 13 – oeuf

Vous avez, je suppose, tous compris que si le thème Oeuf tombe cette semaine dans le projet 52, c’est parce que nous sommes le week-end de Pâques.

J’avais envisagé de trouver des oeufs de caille et de faire une jolie composition avec de branchages ramassés au cours de mes balades, mais il n’y avait pas d’oeufs de caille à l’épicerie et je manquais de temps pour courir les magasins afin d’en trouver. J’ai bien essayé d’utiliser des oeufs de poule, mais ils sont trop unis pour ce que j’avais en tête…

J’ai un temps pensé prendre en photo des oeufs cassés, soit les blancs avec le jaune en suspension, soit les coquilles brisées, mais je n’ai pas trouvé comment avoir un joli rendu… J’ai donc mis cette idée aussi de côté pour une autre fois.

Je me suis donc rabattue sur les classiques oeufs en chocolat…. avec un petit shooting rapide ce vendredi midi !

*********************

Pour voir les oeufs des autres participants, il suffit de suivre les liens dans les commentaires.

PS : Je risque de ne pas avoir beaucoup de temps au cours de ce week-end pascal, et je ne sais pas quand j’aurai un moment pour venir valider les commentaires qui iraient en modération. Donc, si vous ne voyez pas votre commentaire immédiatement, ne paniquez pas : je le validerai dès que possible !

[projet 52-2021] semaine 12 – il était une fois…

Avec ce thème « Il était une fois.. » pour le projet 52, j’ai eu envie de vous emmener au pays des contes, au royaume des histoires….

J’avais dans l’idée de vous montrer un paysage de contes de fées. Il faut dire que tout autour de chez moi, cela s’y prête bien. Je vous ai déjà emmenés en Terre du Milieu par exemple. Mais il y a aussi des chapelles isolées au sommet de la montagne, des tours qui gardent des passages escarpés, des cascades magiques, des forêts enchantées….

Alors, j’ai longuement hésité entre des petits chemins mystérieux, des rivières cristallines, des plateaux montagneux…

Et finalement, j’ai choisi un grand château fort… ou plutôt un (très) haut donjon, que je verrais bien comme décor d’un récit d’heroic fantasy….

(*) La Tour de Crest est le plus haut donjon de France.

***************************

Pour savoir dans quelle histoire les autres participants nous emmènent, il suffit de suivre les liens dans les commentaires…

PS : Encore un week-end bien rempli qui s’annonce, où je ne sais pas du tout quand je pourrai grappiller un moment pour venir valider les commentaires qui iraient en modération. Si vous ne voyez pas votre commentaire immédiatement, ne paniquez pas : je le validerai dès que possible !

[projet 52-2021] semaine 11 – printemps

Je pense que vous aurez déjà tous compris la raison pour laquelle j’ai mis le thème Printemps cette semaine dans la liste pour le projet 52…. Nous changeons en effet de saison aujourd’hui.

Pour illustrer ce thème, je n’ai pas vraiment cherché : c’était pour moi une évidence qu’il fallait que je mette des fleurs.

En voici donc, photographiées de façon récente dans un arbre décoratif dans un parc urbain.

************************

Pour voir ce que le printemps inspire aux autres participants, il suffit de suivre les liens dans les commentaires.

PS : et comme chaque semaine, pour ceux dont les commentaires ne s’afficheraient pas, ne vous inquiétez pas, ils sont partis en modération, et je les validerai dès que je pourrai me connecter… mais je ne passe pas mes samedis devant mon ordinateur, aussi il est possible que cela prenne parfois un peu de temps.

[projet 52-2021] semaine 10 – en musique

Il est possible que lorsque j’ai ajouté ce thème « en musique » sur la liste, j’avais encore en tête ma visite au Mu’Pop, le Musée de la Musique Populaire de Montluçon. Ou alors, j’imaginais avoir eu l’occasion de croiser quelque fanfare ou des musiciens de rue….

Quoi qu’il en soit, je n’ai pas croisé de musicien ces derniers jours et je vous avais déjà montré les photos prises à Montluçon.

Je n’ai pas de partitions chez moi (elles sont restées chez mes parents), ce qui est dommage car j’avais déjà quelques idées pour prendre les portées en photo. Alors je me suis rabattue sur un instrument de musique qui m’a accompagnée de nombreuses années… Je l’ai d’abord utilisé pour jouer, puis lors de mes leçons de solfège, et enfin en cours de musique au collège, puisqu’à cette époque nous apprenions encore à en jouer (et que déjà je me demandais bien quelle pouvait en être l’utilité : le contenu actuel des cours de musique me semble infiniment plus pertinent et plus propice à la découverte culturelle).

Voici donc, ma flûte à bec (qui est bien vert pomme… de quoi jouer les originales lors des cours de musique !)….

*********************

Pour voir les autres participations en musique, il suffit de suivre les liens dans les commentaires.

NB : Certains commentaires partent en modération, et je dois les valider manuellement pour qu’ils soient visibles. Je ne vais pas disposer de beaucoup de temps ce samedi, donc ne paniquez pas si vos commentaires mettent un moment avant d’apparaître : ce sera que je n’ai pas eu le temps d’aller les valider encore. Mais je le ferai dès que possible

[projet 52-2021] semaine 9 – un petit peu de…

Quand j’ai ajouté ce thème à la liste pour le projet 52-2021, je n’avais pas vraiment d’idée de comment l’illustrer, mais j’aimais bien cette phrase en suspens : « un petit peu de…. »

Cela laissait la place à beaucoup d’interprétation : quelques éléments d’un ensemble, un petit bout d’un tout,…

J’avais d’abord pensé à une pincée de poudre, thé ou épices mais la lumière un peu terne cette semaine ne s’y prêtait guère. J’avais aussi pensé à un soupçon de liquide au fond d’une tasse mais je n’ai pas trouvé comment rendre cela joli.

Alors je me suis rabattue sur un petit morceau de quelque chose de plus grand. J’avais envisagé un petit peu de Vador. J’avais d’ailleurs une chouette série sous le coude (je vous la montrerai bientôt). Mais j’ai changé d’avis en regardant le bouquet de tulipes achetées samedi dernier. Les petits bords dentelés/chiffonnés de leurs pétales ne cessaient d’attirer mon regard. Alors j’ai profité d’une pause déjeuner pour les prendre en photo (et là aussi, j’ai prévu de vous montrer une partie plus conséquente de la série réalisée ce jour-là).

Voici donc un petit peu de… tulipe !

**********************

Pour découvrir quel petit peu les autres participants nous proposent, il suffit de suivre les liens dans les commentaires.

NB : Certains commentaires partent en modération, et je dois les valider manuellement pour qu’ils soient visibles. Je ne suis pas certaine de disposer de beaucoup de temps ce samedi, donc ne paniquez pas si vos commentaires mettent un peu de temps à apparaître : ce sera que je n’ai pas eu le temps d’aller les valider encore. Mais je le ferai dès que possible

[projet 52-2021] semaine 8 – boisson chaude

Autant le dire tout de suite, je n’ai pas eu le temps de faire une photo cette semaine pour le thème boisson chaude, entre le travail et une entorse assez conséquente.

Pourtant, ce thème se prêtait bien à une jolie photo : du latte art sur une écume de lait, de la chantilly fondant doucement sur le bord d’une tasse, le café qui se mélange au lait dans un verre, une fleur de thé qui s’épanouit, un reflet dans une tasse de café, des mini-marshmallows sur un chocolat chaud…. Ce ne sont vraiment pas les idées que me faisaient défaut !

Quand j’ai dû me résoudre à utiliser une photo de mes archives, j’ai immédiatement su laquelle j’allais utiliser. On m’a servi ce café sur une terrasse de Lübeck en Allemagne en 2008 et j’avais été marquée par la façon dont il était servi avec sa petite cafetière. (Quelques jours avant, c’était un litre de café à partager qui nous avait été servi à Odense au Danemark, c’était pittoresque aussi mais je n’avais pas pris le temps de prendre une photo…)

****************

Pour voir les boissons chaudes des autres participants, il suffit de suivre les liens dans les commentaires.

NB : Certains commentaires partent en modération, et je dois les valider manuellement pour qu’ils soient visibles. Je ne suis pas certaine de disposer de beaucoup de temps ce samedi, donc ne paniquez pas si vos commentaires mettent un peu de temps à apparaître : ce sera que je n’ai pas eu le temps d’aller les valider encore. Mais je le ferai dès que possible.

[projet 52-2021] semaine 7 – fleurs séchées

Les fleurs séchées reviennent à la mode et on en trouve chez presque tous les fleuristes, que ce soit pour composer des bouquets ou créer des décorations. C’est après avoir vu plein de jolies photos sur les réseaux sociaux en fin d’année dernière que j’ai ajouté ce thème à la liste du projet 52.

Je pense que je me demandais à quel moment je craquerais moi aussi pour une composition de fleurs séchées à suspendre. Quoi qu’il en soit, je n’ai toujours pas craqué. Je ne peux donc pas vous montrer cela en photo !

Mais ce n’est pas très grave car des histoires de fleurs séchées, j’en ai en stock (et pas uniquement sous forme de sachets de lavande dans mes tiroirs..). Quand j’étais enfant, ma grand-mère faisait cultiver à mon grand-père des fleurs qu’elle appelait Immortelles (leur nom complet est immortelles à bractées). Rien que le nom évoquait pour moi un monde extrêmement romantique (au sens littéral) et me fascinait. A la fin de l’été, nous ne faisions des bouquets que nous faisions sécher et que l’on gardait ensuite toute l’année.

Il y avait aussi ces Lavandes de mer (des limoniums qui font partie de la famille des statices) que j’allais ramasser sur la grève de Saint Briac avec une amie. Plus tard, j’ai plusieurs fois fait sécher des fleurs d’hortensias, des branches d’eucalyptus ou des statices.

Bref, j’aime les bouquets secs depuis bien avant qu’ils soient (reviennent) à la mode…. D’ailleurs, depuis que je vis dans la Drôme, un de mes plaisirs estivaux est d’acheter un bouquet de lavande fraîche que je laisse ensuite sécher et qui décore au moins jusqu’à l’été suivant. C’est celui de l’été 2020 que j’ai donc pris en photo pour illustrer le thème de la semaine.

******************

Pour découvrir les fleurs séchées des autres participants, il suffit de suivre les liens dans les commentaires.

[projet 52-2021] semaine 6 – tôt ou tard

Quand j’ai mis ce thème sur la liste, j’ai vraiment pensé à prendre quelque chose en photo très tôt le matin ou très tard le soir. Mais comment faire comprendre qu’il est très tôt ou très tard ? Finalement, la nuit ne tombe pas si tard que cela et le jour ne se lève pas si tôt…

Je me suis alors demandée quel était ce moment où il était à la fois très tard et très tôt, ce moment où on va se coucher sans trop savoir si c’est encore le soir ou déjà le matin (que ce soit après avoir passé un bon moment partagé, avoir veillé trop tard avec un bon livre ou avoir regardé trop longtemps une série…). Je me suis surtout attaché à ce que l’on ressent à ce moment-là : une sorte de demi-sommeil, de brouillard qui rend les contours un peu flous…

Ce soir-là (ou était-ce un matin ?), le brouillard nimbait le village et floutait les contours des maisons…

***********

Pour voir comment les autres participants se comportent tôt ou tard, il suffit de suivre les liens dans les commentaires…