[projet 52-2022] semaine 21 – animal

J’aurais sans problème pu vous montrer une photo de Vador pour ce thème Animal du projet 52. (Pour ceux qui ne connaissent pas encore Vador, il s’agit de mon félin domestique… qui est régulièrement l’objet d’une séance photo, surtout lorsqu’il fait la sieste, par exemple ici ou encore là)

Mais, actuellement, mes dimanches sont souvent consacrés aux concours d’équitation où j’accompagne ma fille. C’était encore le cas dimanche dernier. Et entre deux épreuves, alors que nous cherchions (vainement..) un peu d’ombre à côté du camion, son poney et celui d’une amie se sont faits un câlin !

Ma photo était donc toute trouvée pour le thème de cette semaine !

*********************

Pour découvrir les animaux chez les autres participants, il suffit de suivre les liens dans les commentaires.

NB : ce week-end est un « long week-end » pour moi, mais également pour Mr 2e qui sera de passage à la maison pour 48 heures après 4 semaines d’absence. Je compte donc bien en profiter… Aussi, je n’aurais pas beaucoup de temps disponible pour passer valider les commentaires qui se trouveraient en modération, mais je le ferai le plus vite possible !

[projet 52-2022] semaine 20 – en toute transparence

La toute première idée qui m’est venue à l’esprit pour le thème En toute transparence de cette vingtième semaine du projet 52, c’est la rivière qui traverse mon village.

Pour aller faire mes courses, je dois passer au-dessus de cette rivière. Et chaque fois, je ne peux pas m’empêcher de marquer un temps d’arrêt au milieu du pont ou de la passerelle pour jeter un œil à l’eau si claire et m’amuser à chercher du regard les poissons qui nagent dans le cours d’eau ! J’avais donc envie de vous montrer ces petits poissons. Mais, mes essais photographiques ont pour le moment été plutôt infructueux. En effet, les poissons sont à peu près de la même couleur que le fond de la rivière, et on ne les voit pas sur les photos (en réalité, je crois que ce qui aide à les repérer, ce sont leurs mouvements tandis qu’ils nagent pour se maintenir à une position ou remonter le courant, ou lorsqu’ils se laissent dériver dans le flot…). Je vais donc continuer mes essais et vous ferai part de leur avancée si j’arrive à un résultat concluant.

Je me suis rabattue sur une photo prise il y a quelques semaines, lors de ma balade dans la vieille ville d’Annecy. Je reste dans la thématique « rivière » puisqu’il s’agit du Thiou, ce petit cours d’eau qui débute à la sortie du lac d’Annecy pour aller se jeter un peu plus loin dans le Fier. Les eaux du Thiou sont tellement transparentes que l’on voit le fond de la rivière même là où le courant un peu fort créé de légers remous.

*************************

Pour découvrir ce que les autres participants au projet 52 vont partager en toute transparence cette semaine, il suffit de suivre les liens dans les commentaires.

NB : la combinaison beau temps et activités à partager en famille prévue pour ce week-end me laissera peu de temps libre. J’essaierai de passer valider les commentaires qui iraient en modération à plusieurs reprises mais je ne peux pas garantir de délai pour cela…

[projet 52-2022] semaine 19 – fleuri

Fleuri… Voilà un thème du projet 52 parfaitement de saison ! Il n’y a que l’embarras du choix en ce moment, que ce soit dans les parcs, sur les bas côtés des routes ou dans les champs.

J’aurais bien aimé prendre en photo les genêts dont le jaune éclatant a accompagné ma traversée du Forez (par l’autoroute) il y a 2 semaines, mais je manquais de temps pour m’arrêter (ou plutôt je manquais d’envie de prendre du temps alors que j’avais 4 heures de route à parcourir… à l’aller et au retour). Et je n’ai pas encore trouvé de champ de coquelicots à ma convenance cette année.

Mais je suis allée me promener dans mon iriseraie préférée, et cette année encore j’ai été subjuguée par les formes et les couleurs (et je vous en reparle bientôt !).

Je crois que c’est la première fois que je me rendais compte que plusieurs fleurs peuvent pousser sur la même tige d’iris !

************************

Pour découvrir les photos fleuries des autres participants, il suffit de suivre les liens dans les commentaires…

[projet 52-2022] semaine 18 – forme géométrique

Ce thème Forme Géométrique du projet 52 tombe pour une fois assez bien pour moi ! En effet, durant les vacances, il y a une dizaine de jours, j’ai visité le château de Montrottier en Haute-Savoie (je vous raconterai cela dans un futur article). Et parmi les nombreuses surprises que recèle ce château, il y a un escalier assez impressionnant. Il s’agit en effet d’un escalier à vis sans pivot central !

Visuellement, cela donne une très belle spirale…. Notre forme géométrique du jour donc !

*************************

Pour découvrir les formes géométriques proposées par les autres participants, il suffit de suivre les liens dans les commentaires.

[projet 52-2022] semaine 17 – raconter

Je dois avouer un certain manque d’inspiration pour le thème Raconter de cette 17e semaine du projet 52… Je ne sais pas si c’est l’effet des vacances, du beau temps qui donne envie de passer les journées dehors ou des multiples choses « de la vraie vie » auxquelles il me faut penser, mais j’ai eu du mal à trouver une idée (à peu près) correcte.

Mon choix s’est finalement porté sur une photo prise cette semaine au Musée du Film d’Animation d’Annecy. C’est un petit musée, qui retrace l’histoire de l’image animée et des différentes techniques. Ce n’est pas vraiment un musée pour les enfants car on n’y voit pas de dessin animé mais pour qui s’intéresse un peu à l’image animée et à l’illustration, c’est une petite pépite. D’ailleurs, nous y avons passé 1 heure alors qu’il se compose d’une unique salle !

Une exposition temporaire sur le thème des animaux dans l’animation clôturait la visite. C’est là que j’ai pris cette photo d’un décor et des personnages du film Même les souris vont au paradis, en partie tourné en stop motion. Sorti en 2021, ce film a eu le César du meilleur film d’animation cette année. Il raconte l’histoire d’une petite souris et d’un renardeau qui se font écraser et se retrouvent au paradis des animaux. C’est le début pour eux deux d’une grande aventure et d’une belle amitié.

***********************

Pour découvrir ce que les autres participants ont à raconter, il suffit de suivre les liens dans les commentaires.

NB : pour des raisons familiales, j’aurai très peu de disponibilité et d’accès à internet durant ce week-end. Aussi, si vos commentaires n’apparaissent pas, je les validerai dès que possible… mais je ne peux pas vous garantir à quel moment !

[projet 52-2022] semaine 16 – pas besoin d’aller loin

Ce thème « Pas besoin d’aller loin » de la semaine 16 du projet 52 fait référence à ce que je dis dans mon à propos : Je pense que le voyage commence au coin de la rue et qu’il n’y a pas besoin d’aller loin pour être émerveillé.

Il suffit bien souvent d’être attentif pour trouver autour de soi d’agréables balades, de jolis lieux, des endroits dépaysants, … qu’il s’agisse de parcs, de restaurants ou de coins de nature plus sauvage. Si vous vous souvenez, je vous racontais il y a peu être tombée par hasard sur des ruines médiévales au sommet d’une colline dans un village voisin du mien. Voilà le genre d’émerveillement que l’on peut réussir à trouver sans aller loin.

Dans le même ordre d’idée, je suis éclaireuse pour Partir Ici, une initiative de la région Auvergne-Rhône-Alpes pour promouvoir le tourisme de proximité et permettre de découvrir des pépites qui se nichent au cœur même de notre région.

Pour illustrer le thème de cette semaine, j’ai choisi une des photos que j’ai prises il y a deux semaines lorsque je suis retournée me promener au Jardin Zen d’Erik Borja, à une vingtaine de kilomètres de la maison. Cette promenade pourtant proche en distance m’a immédiatement propulsée au Japon !

*********************

Pour voir ce que les autres participants ont découvert sans avoir besoin d’aller loin, il suffit de suivre les liens dans les commentaires.

[projet 52-2022] semaine 15 – perché

Lorsque j’ai mis le thème Perché sur la liste du projet 52, j’avais une idée assez précise de ce que je voulais prendre en photo !

En effet, depuis toujours, mes enfants ont la manie de monter sur tout ce qui peut être escaladé, de se percher sur le moindre promontoire. J’ai ainsi dans mes disques durs des dizaines de photos d’eux sur des plots en ville, sur des murets, dans des arbres, sur des rochers… Ils avaient même appris au chien de ma mère à monter sur les murets pour marcher dessus avec eux ! Le challenge était en fait de réussir à avoir une photo où ils seraient perchés mais pas trop reconnaissables.

Lors de notre dernier séjour en Bretagne, une randonnée nous a conduits sur une petite plage. J’avais à peine eu le temps de prendre quelques photos des vagues s’échouant sur le sable qu’ils étaient déjà tous les trois rendus sur les rochers bordant la plage. Je les ai rejoints et très vite, nous avons commencé à prendre des photos les uns des autres, en jouant avec les reflets et les mises en abime. C’est ainsi que j’ai pris cette photo de Melle 3e, perchée sur un rocher au bord d’une flaque…

**************************

Pour découvrir où les autres participants sont allés se percher, il suffit de suivre les liens dans les commentaires.

[projet 52-2022] semaine 14 – printemps

Afin de clarifier les choses, je n’ai pas eu de souci avec mon calendrier en prévoyant le thème Printemps du projet 52 cette semaine. Je souhaitais en effet que ce thème n’arrive pas trop tôt afin que les effets visuels du printemps aient eu le temps de s’installer dans toutes les régions !

Chez moi, les premières fleurs arrivent tôt, dès la fin février dans certains vergers… Je vous ai d’ailleurs déjà montré les premières floraisons de ce printemps.

Pour illustrer ce thème, j’ai choisi d’autres fleurs, de celles que l’on prend moins souvent en photo car elles n’ont pas les couleurs, douces ou éclatantes, des autres fleurs. Les chatons poussent sur certains arbres et émettent beaucoup de pollens. En effet, la fertilisation est uniquement le fait du vent et leur pollen est donc très volatile (ils sont ainsi responsables de pas mal d’allergies saisonnières).

***********************

Pour voir le printemps chez les autres participants, il suffit de suivre les liens dans les commentaires.

[projet 52-2022] semaine 13 – ne te découvre pas d’un fil

Nous sommes en avril et le thème de cette 13e semaine du projet 52 fait référence au dicton « En avril, ne te découvre pas d’un fil. En mai, fais ce qu’il te plait ».

Pourtant, nous avons déjà eu de belles journées un peu chaudes et j’avoue avoir plutôt des envies de tenues printanières que de tenues hivernales. Mais, au début du mois d’avril, nous ne sommes pas à l’abri d’un retour de journées plus fraiches ou de gel nocturne et cette année ne semble pas faire exception sur ce point…. On nous annonce d’ailleurs de la neige !

En tous cas, cette semaine, j’ai encore dû gratter le pare-brise de ma voiture avant de partir le matin !

**********************

Afin de découvrir comment les autres participants ne se découvrent pas d’un fil, il suffit de suivre les liens dans les commentaires.

[projet 52-2022] semaine 12 – ralentir

En ajoutant ce thème Ralentir à la liste du projet 52, j’avais plusieurs idées en tête.

D’abord, j’avais pensé au rythme quotidien, souvent effréné, et qu’il est régulièrement nécessaire de ralentir lors de respirations salutaires, qu’il s’agisse de vacances, de week-ends ou de moments de loisir. Dans le même ordre d’idée, j’avais pensé à nos modes de vie où tout va de plus en plus vite, et où nous aurions bien besoin de ralentir de temps à autre : flots continus d’actualités, sollicitations immédiates, instantanéité de nos réponses…

Mais j’avais aussi pensé à la signalisation routière, qui nous demande quelquefois de ralentir : ralentisseurs de toutes formes, rétrécissements de voies, limitations de vitesse… et panneaux annonçant des risques.

C’est vers ces derniers que j’ai choisi de me tourner pour illustrer le thème. Il ne restait plus qu’à trouver le bon panneau. Manquant un peu de temps (et n’ayant pas eu l’occasion de pouvoir ralentir..) cette semaine, je suis allée chercher une photo précise dans mes archives. Elle a été prise durant l’été 2016 dans un village proche de celui où j’ai passé mon enfance et mon adolescence, et j’avais aimé son look désuet !

***************************

Pour voir les autres participants ralentir, il suffit de suivre les liens dans les commentaires.