[Paris] découvrir les monuments français à la Cité de l’Architecture et du Patrimoine

191024_cite_archi_0

La Cité de l’Architecture et du Patrimoine faisait partie de ces endroits dont j’avais pas mal entendu parler sans avoir l’occasion d’y aller. Profitant d’une soirée à Paris lors d’un déplacement professionnel, je m’y suis rendue un soir de nocturne.

Situé dans le Palais de Chaillot, le bâtiment impression déjà par lui-même : bâtiment Art Déco aux imposantes verrières zénithales héritées du Palais du Trocadéro, la Palais de Chaillot est en effet conçu pour l’exposition universelle de 1937 en reprenant une partie de la structure et des éléments de son prédécesseur qui avait été conçu pour celle de 1867. Par ailleurs, le musée en lui-même a aussi une longue histoire car, les collections de moulages ont commencé dès le XIXe siècle, sous l’impulsion de Viollet-Le-Duc. D’abord musée de sculpture comparée, puis musée des monuments français, il a été intégré à la cité de l’architecture et du patrimoine en 2004. Les galeries des moulages proposent une découverte des monuments majeurs de l’histoire de l’architecture en France à travers des moulages grandeur nature ainsi que quelques maquettes. Difficile de ne pas être impressionné par les portails d’églises richement sculptés, par la richesse des statuaires, par la proximité des éléments habituellement loin de nos yeux….

Je suis ainsi allée de surprise en surprise tout au long de mon parcours des galeries du rez-de-chaussée, éblouie par la finesse des détails, par la richesse des décors.

A l’étage, j’ai découvert avec intérêt la galerie d’architecture contemporaine et ses maquettes et dessins de conception de bâtiments de l’ère industrielle à nos jours. Les grands noms de l’architecture et les projets majeurs défilent : Marcel Breuer et la station de ski de Flaine, Jean Balladur et La Grande Motte, Le Corbusier et la Cité Radieuse de Marseille (dont une unité d’habitation est reproduite à l’échelle 1/1), les Perret et l’église du Raincy, les premières tours de La Défense, …..

J’ai terminé ma visite par la galerie des peintures murales. Je ne savais pas à quoi m’attendre et j’ai vraiment été stupéfaite ! Des chapelles entières sont reproduites en taille réelle avec leurs fresques….. En quelques pas, je suis transportée dans un monde parallèle !

Le retour à la réalité se fait doucement, en regardant la Tour Eiffel scintiller à travers les immenses baies vitrées du Palais de Chaillot… Car l’un des attraits de la cité, c’est aussi cette vue unique sur la grande dame de fer !

191024_cite_archi_1
moulage d’un chapiteau roman
191024_cite_archi_2
cache-cache version automne
191024_cite_archi_3
Moulage de la fontaine de Neptune de la place Stanislas de Nancy
191024_cite_archi_4
lumière zénithale sur la galerie des moulages
191024_cite_archi_5
moulage de la Mise au Tombeau de l’église de Saint Mihiel (Meuse)
191024_cite_archi_6
vue sur la Tour Eiffel depuis la galerie d’architecture contemporaine
191024_cite_archi_7
Unité d’habitation de la Cité Radieuse de Marseille par Le Corbusier
191024_cite_archi_9
reproduction de la crypte de l’église Saint Nicolas de Tavant (Indre-et-Loir)
191024_cite_archi_8
Tour Eiffel scintillante depuis la galerie des peintures murales

Cité de l’Architecture et du Patrimoine – Paris – octobre 2019

 

(*) La Cité de l’Architecture et du Patrimoine se trouve dans le Palais de Chaillot et est accessible depuis les stations de métro Iéna ou Trocadéro.
Les conditions de visite sont détaillées sur le site internet de la cité.

[projet 52-2019] semaine 45 – noir & blanc

Ces dernières semaines, j’ai pas mal travaillé en noir et blanc mes photos après mes visites au Louvre et à la Cité de l’Architecture et du Patrimoine. En effet, les éclairages nocturnes combinés aux sujets même des photos s’y prêtaient particulièrement.

J’aurais donc pu en piocher une parmi toutes celles-ci pour le thème de la semaine du projet 52… Mais j’ai choisi de plutôt vous montrer un escalier en béton ciré blanc dont les barreaux de la balustrade sont noirs (tout comme les vêtements de la personne au pied de l’escalier).

Pour les curieux, cet escalier contemporain est situé au Louvre dans le département des objets d’art, et ce sont ses lignes minimalistes qui m’ont attiré l’oeil.

52-2019_S45_noir_et_blanc

**************

Pour voir comment les autres participants ont traité le noir et blanc, il suffit de suivre les liens dans les commentaires.

[Paris] retourner au Musée du Louvre

191023_Louvre_1

Cela faisait vraiment longtemps que je n’avais pas mis les pieds au Musée du Louvre : certainement depuis le déménagement dans la Drôme, mais sans doute depuis plusieurs années avant !

A Paris un mercredi soir pour le travail, j’ai décidé de profiter de la nocturne…. C’est souvent une bonne idée car il y a nettement moins de monde le soir qu’en pleine journée. Je suis donc arrivée vers 19.00, et en effet, il n’y avait quasiment aucune attente pour passer la sécurité ou acheter un billet. Une dizaine de minutes après être sortie du métro, j’entrais dans le musée.

Je n’ai pas pris le plan car je n’avais pas prévu de voir telle ou telle oeuvre particulièrement. J’ai pris un escalier au hasard, et quand je me suis retrouvée dans la cour des chevaux de Marly, je me suis aperçue que ce n’était peut-être pas tout à fait le hasard qui m’avait guidée, mais plutôt un vieux réflexe… J’ai toujours beaucoup aimé cette cour : je lui trouve une dimension grandiose, différente de celle des salles « intérieures ».

Tout autour se trouvent les sculptures françaises. Dans la lumière du jour déclinant, elles prennent encore une autre dimension. Je me suis un peu attardée autour des gisants et des orants (avec forcément une petite pensée pour Pomdepin). Puis j’ai pris l’escalier du ministre pour gagner les appartements Napoléon III.

A cet endroit, le musée redevient Palais… et ces salles ont toujours fait partie de mes préférées, m’émerveillant à chaque fois. Elles ont été restaurées depuis mon dernier passage, et elles sont encore plus belles. Les salons, la salle à manger nous livrent leurs velours fastueux sous les lustres de cristal.

De là, j’ai continué à parcourir le département des objets d’art. Cette partie du musée relativement peu fréquentée est quasi déserte une fois la nuit tombée et permet une découverte plus intimiste, parfois à la seule lueur des candélabres…

Au bout de l’aile, j’ai emprunté un escalier majestueux pour traverser le département de peinture et en particulier les salles dédiées aux peintres du nord. Des Rembrandts, des Rubens, des Weermer m’ont discrètement fait de l’oeil. Mais les visiteurs étaient là plus nombreux, alors j’ai continué vers les Antiquités : les Egyptiens d’abord, puis les Grecs…

C’est par la grande salle des sculptures grecques que j’ai terminé ma visite. Au fond de celle-ci trône la Venus de Milo, imperturbable. L’heure se faisant plus tardive, il n’y avait pas grand monde autour d’elle, permettant de vraiment l’admirer sous tous les angles.

Un peu plus loin, Hermaphrodite est plongé dans un sommeil de marbre, tandis que Diane s’apprête à courir.

Je suis ressortie après plus d’une heure et demie de visite, où je n’ai pas compté mes pas.

Il est bien entendu impossible de tout voir au Louvre en une seule visite. Il faut soit déterminer quelles oeuvres on souhaite voir et se créer un itinéraire de visite sur mesure, soit (comme je préfère le faire) flâner de salle en salle en se laissant guider par son instinct.

191023_Louvre_3
Chapiteaux sculptés médiévaux
191023_Louvre_4
tombeau de Philippe Pot, grand Sénéchal de Bourgogne
191023_Louvre_6
Orants du XVIe et XVIIe siècles
191023_Louvre_2
Escalier du ministre
191023_Louvre_7
Appartements Napoléon III
191023_Louvre_9
le Louvre, version intimiste

191023_Louvre_10

191023_Louvre_8

191023_Louvre_11
Antiquité égyptiennes
191023_Louvre_12
Antiquités grecques
191023_Louvre_13
Vénus de Milo
191023_Louvre_14
Hermaphrodite endormi
191023_Louvre_15
Diane (Antiquités grecques)

Musée du Louvre – Paris – octobre 2019

 

(*) Le site internet du musée du Louvre détaille horaires et conditions de visite, ainsi que les jours et horaires de fermetures de certaines salles.
Si vous en avez la possibilité, je vous conseille vraiment de venir le visiter en soirée lors des nocturnes : il y a moins de monde et l’ambiance est vraiment particulière.

 

 

[Ile-de-France] de l’autre côté du périph’, balade à Montreuil

190925_Montreuil_1

Lors d’un récent déplacement professionnel à Paris, mon hôtel était situé Porte de Montreuil… l’occasion de passer de l’autre côté du périph’ pour une balade dans les rues hétéroclites de Montreuil !

Je crois que je n’étais jamais allée jusqu’alors dans la cité de Seine Saint Denis. Partant du périphérique au niveau de la porte de Montreuil, à côté du siège de la CGT, je remonte la rue de Paris.

Les épiceries exotiques se succèdent. Des vendeurs ambulants grillent des épis de maïs sur des chariots de supermarché aménagés. Les murs se couvrent de street-art. La ville vibre, colorée !

Je croise une friche industrielle que j’explorerais bien… si je n’étais pas chaussée de sandales ! Il s’agit des vestiges de l’ancienne plâtrière Morel qui transformait les produits de l’exploitation des carrières de gypse locales au début du XXe siècle. Il en subsiste une cheminée massive et une impressionnante carcasse métallique, parfois attribuée aux ateliers de Gustave Eiffel.

Peu à peu, je m’approche du secteur de la Croix de Chavaux. Le quartier est marquée par la gentrification : ressourceries proposant des objets de décoration vintage, bars aux terrasses très tendance, petits restos sympathiques… Les gens s’attardent dans la rue, partagent un verre en terrasse, les enfants font de la trottinette dans la rue Dreyfus piétonne….

En continuant, j’arrive à la mairie de Montreuil, énorme bâtiment Art Déco. Les entrées du métro, également de style Art Déco, donnent à l’ensemble un côté très Gotham City !

Ma balade s’achève. Il est l’heure de diner… puis de rentrer se coucher en refaisant le trajet en sens inverse. La lumière de l’enseigne Métro me fait remarquer l’entrée Art Déco de la station Robespierre alors que la nuit tombe.. et que la luminosité ambiante ne me permet plus de la prendre en photo correctement…

De retour à l’hôtel, je remarque le phare de la Tour Eiffel qui balaye la nuit… et je passe un moment à la fenêtre à regarder les lumières de la ville….

190925_Montreuil_2
Mairie de Montreuil
190925_Montreuil_3
Mairie de Montreuil
190925_Montreuil_urbex
Ancienne plâtrière Morel -Montreuil

Montreuil – Seine-Saint-Denis – septembre 2019

 

 

[fourre-tout de la semaine] 27 octobre 2019

Le week-end dernier s’est passé entre (grosses) averses et vent constant…. pas vraiment les conditions idéales pour une balade automnale ! J’ai tout de même fait un arrêt en passant devant la source de Barcelonne, au pied du Vercors.

191019_source_Barcelonne

******************

J’ai passé quelques jours pour le travail à Paris : l’occasion de traverser les passages couverts tôt le matin !

191024_Paris_petit_matin

[projet 52-2019] semaine 39 – le temps qui passe

Je dois dire qu’en proposant « Le temps qui passe » comme thème pour cette 39e semaine du projet 52, je pensais à un réveil ou une horloge où les aiguilles marquent la course du temps…

Puis, la course quotidienne m’a un peu fait oublier de prendre en photo/chercher ce à quoi j’avais pensé…

Or le hasard a fait que mercredi soir, je me suis retrouvée à passer devant une friche industrielle à Montreuil… et cette structure métallique, ancienne usine abandonnée, m’a semblé tout aussi appropriée…

52-2019_S39_le_temps_qui_passe

***************

Pour visualiser le temps qui passe chez les autres candidats, il vous suffit de suivre les liens dans les commentaires…

[fourre-tout de la semaine] 15 septembre 2019

Après une semaine de travail, il est agréable de profiter d’une promenade au calme dans le Vercors, entre Léoncel, son abbaye et ses vaches

190907_Leoncel_1

190907_Leoncel_2
Abbatiale de Léoncel

… et La Vacherie où je n’avais encore jamais pris le temps d’entrer dans la charmante petite église.

190907_LaVacherie
La petite église du hameau de La Vacherie

 

**********************

De passage à Paris pour le travail, après une grosse journée de réunions, j’ai apprécié une boule de glace à la noisette chez Grom, à la gare de Lyon.

190912_glace_GROM

… avant de regarder le paysage défiler à grande vitesse par la fenêtre du TGV…

190912_paysage_TGV

************************

Le plaisir de traverser la plaine de Valence au coucher du soleil, et celui encore plus grand de s’arrêter au bord de la route, en pleine campagne pour en profiter !

190904_coucher_soleil_Montelier