[fourre-tout de la semaine] 1er mars 2020

Finir la journée par un petit tour au centre commercial avec Melle 3e et se laisser subjuguer par le coucher du soleil….

200221_coucher_soleil_marques_av

Marques Avenue – Romans – Drôme

*******************

Flâner dans les rues de Paris avant l’ouverture des restaurants….

200225_Paris_

Montmartre – Paris

*****************

Attraper des bouts de printemps dans la cour…

200228_crocus
Crocus
200228_muscari
Muscari

 

[Paris] au fil de la Seine

200129_Paris_8

Un soir de déplacement professionnel, j’ai eu envie d’aller faire un tour au pied de l’Arc de Triomphe. J’ai eu la chance d’arriver à l’heure où le soleil se couche, nimbant le monument d’une lueur presque irréelle.

J’ai ensuite commencé à descendre les Champs Elysées. Mais entre la foule et les néons, j’ai vite perdu tout intérêt pour les lieux. J’ai alors bifurqué en direction de la Seine. J’avais dans l’idée de jeter un oeil à la Tour Eiffel et marcher un peu le long des quais.

En arrivant au pont de l’Alma, je n’ai pas pu manquer les vastes panneaux indiquant les bateaux-mouches, ni les nombreux navires amarrés au quai. Plusieurs cars s’agglutinait sur le parking et le dernier venait de libérer un groupe de touristes asiatiques qui se précipitaient vers les portillons d’accès aux bateaux.

C’est alors que j’ai remarqué l’absence de queue à la caisse et une indication du prochain départ 5 minutes après. Plusieurs fois, j’avais hésité à m’offrir cette croisière (comme se plaisent à l’appeler les différentes compagnies de bateaux promenant les touristes sur la Seine). L’occasion était trop belle pour la manquer ! Quelques instants plus tard, je prenais place sur le pont supérieur, m’asseyant sur tribord, le long du bastingage.

19.00 en janvier, inutile de préciser qu’il faisait déjà nuit noire.. et que les températures n’étaient pas bien élevées. Je m’emmitouflais donc dans mon manteau, resserrant mon écharpe autour de mon cou, bien décidée à profiter des monuments by night.

Passer sous les ponts en entendant l’écho des bruits de notre bateau. Regarder les rares passants sur les quais aux ambiances de films noirs. Croiser les bars et restaurants flottants. Admirer les façades majestueuses. Apercevoir le chantier de Notre Dame. Deviner des vies dans les bâtiments. S’émerveiller devant la Tour Eiffel, qui s’est mise à scintiller à notre passage.

La promenade sur la Seine a duré un peu plus d’une heure, vite passée malgré le froid qui commençait à m’engourdir les orteils, et nous étions de retour au port de l’Alma….

Une prochaine fois, je le ferai de jour pour avoir encore une autre vision de la ville !

200129_Paris_1
Fin de journée au pied de l’Arc de Triomphe
200129_Paris_3
La Tour Eiffel depuis la port de la Conférence
200129_Paris_4
L’hôtel de la Monnaie de Paris
200129_Paris_6
Passer sous les ponts
200129_Paris_5
Ambiance de film noir sur les quais
200129_Paris_7
Fin de promenade sur la Seine

Promenade en bateau-mouche – Paris – janvier 2020

 

(*) Le hasard m’a fait emprunter la compagnie des bateaux-mouche mais plusieurs autres compagnies proposent des prestations similaires à des tarifs comparables sur la Seine. Chaque compagnie propose son point de départ, plusieurs sont situés aux environs de la Tour Eiffel mais il y en a aussi qui partent de l’île de la Cité.

[Paris] autour de la Butte Montmartre

200128_Paris_2

Lors d’un de mes derniers séjours professionnels à Paris, j’ai pris le temps d’une balade à pied autour de la Butte Montmartre.

Partie de derrière la gare Saint Lazare, j’ai commencé par me laisser hypnotiser par les voies ferrées. Cet enchevêtrement de rails est un véritable appel au voyage et à la découverte !

Rapidement arrivée place Blanche, je suis passé à côté du Moulin Rouge. Puis j’ai remonté la rue Lepic en direction de la Butte. La pluie a alors décidé de s’inviter, histoire d’apporter une autre ambiance…

Au niveau des vignes de Montmartre, si les gouttes étaient nombreuses, elles rendaient les rues désertes. Alors que la nuit était tout juste tombée, l’ambiance était vraiment particulière aux alentours du Sacré Coeur et de la place du Tertre vidée de ses peintres et des touristes.

J’ai pris des escaliers un peu au hasard pour descendre, loin des circuits classiques. J’ai fini par arriver au pied du funiculaire. De là, la vue en contre-plongée sur le Sacré Coeur est impressionnante.

Les magasins de tissus et les merceries du quartier étaient en train de fermer leurs portes et de tirer leurs rideaux de fer derrière les derniers clients.

Un dernier coup d’oeil depuis le coin de la halle Saint Pierre sur l’église et j’ai filé prendre le métro le plus proche pour me mettre à l’abri d’une pluie de plus en plus battante….

200128_Paris_1
Les voies ferrées de la gare Saint Lazare depuis la place de l’Europe
200128_Paris_7
Rue Lepic
200128_Paris_3
la fontaine du château d’eau, où se trouve le siège de la Commanderie du Clos Montmartre
200128_Paris_4
Le Consulat, institution montmartroise, que l’on retrouve sur un tableau de Maurice Utrillo
200128_Paris_5b
rue Saint Rustique
200128_Paris_6
vue sur le Sacré Coeur depuis la halle Saint Pierre

quartier de Montmartre – Paris – janvier 2020

 

[les états d’esprit du vendredi] 21 février 2020

Les états d’esprit du vendredi sont un exercice de style lancé par Zenopia et The Postman (qui ne bloguent plus maintenant). La règle est simple : on répond aux questions dans l’ordre et le vendredi.

[Vendredi 21 février 2020] – [début xx.xx] [rédigé jeudi 19 février tard… et programmé]

Fatigue : encore une semaine avant les vacances…

Humeur : reste bonne !

Estomac : a des envies de thé vert…. (il n’y a aucun message caché, c’est juste que j’ai des périodes où je suis plus thé vert ou thé noir ou tisane ou café… ça change très souvent en fait)

Condition physique : convenable

Esprit : vagabond

Boulot : les choses commencent à bouger, doucement…

Culture : je suis allée visiter l’exposition sur Philolaos au musée de Valence. j’ai beaucoup apprécié et je vous en ai déjà parlé.

Penser à : passer à la librairie

Avis perso : je n’aime pas croiser des gens en sachant que je les connais mais sans réussir à me souvenir de qui ils sont !

Message perso : il y a forcément des solutions !

Loulous : sont tous en vacances ce soir.

Amitiés : c’est toujours sympa de croiser des copains en ville par hasard et de discuter un peu…

Sorties :  un saut à Grenoble, une balade dehors si la météo le permet ou un ciné ?

Divers :  il va falloir que je m’occupe de réserver mes billets de train pour le déplacement pro à Paris d’après les vacances avant de partir en vacances…

Courses : minimales

Envie de : prendre le temps

Pic : en fin de semaine dernière, après une journée de travail à Paris, explorer le quartier des Batignolles.

200213_Batignolles_1

 

 

 

[fin xx.xx ]

[Paris] architecture contemporaine dans le quartier Clichy-Batignolles

200213_Batignolles_3

Après une journée de travail à Paris, j’aime bien me balader, histoire de décompresser après des réunions souvent intenses.

J’avais aperçu des images du nouveau tribunal de Paris, situé Porte de Clichy, entre les boulevards des maréchaux et le boulevard périphérique, et cela avait piqué ma curiosité. Je me suis donc dirigée vers le quartier Clichy-Batignolles et c’est tout un monde d’architecture contemporaine que j’ai découvert !

Clichy-Batignolles, c’est un nouveau quartier en pleine construction. Situé entre le quartier ancien des Batignolles (qui fut même une commune indépendante avant l’édification des fortifications de Thiers et son rattachement à Paris en 1860), et le périphérique, cet écoquartier résulte de l’aménagement d’anciennes friches ferroviaires de la SNCF.

Le site avait d’abord été envisagé pour accueillir le village olympique dans le cadre de la candidature de Paris à l’organisation des jeux olympiques de 2012. Londres ayant été préférée à Paris pour les jeux olympiques, c’est un autre projet urbain qui voit le jour pour réaménager le quartier. Depuis une dizaine d’années, le quartier sort progressivement de terre, entre immeubles d’habitation, bureaux, et le grand parc urbain Martin Luther King (qui était fermé lorsque je suis passée… période hivernale oblige).

Des passerelles ont été installées au dessus du faisceau de voies de la gare Saint Lazare afin de relier le nouveau quartier à celui de la Plaine Monceau. L’architecture contemporaine trouve là un formidable terrain d’expression, et chaque immeuble apporte sa petite touche d’originalité.

Tout au bout du quartier, le nouveau tribunal de Paris s’offre en point de mire. Ce bâtiment formé de trois parallépipèdes de verre, imaginé par l’architecte Renzo Piano (à qui l’on doit aussi, entre autres, le Centre Pompidou à Paris et la Cité Internationale à Lyon), dresse ses 160 mètres de haut au delà du boulevard du Maréchal Berthier.  Il s’agit du deuxième plus haut bâtiment « habité » de Paris, après la Tour Montparnasse et il marque déjà le paysage parisien de sa silhouette originale.

Le quartier Clichy-Batignolles n’a pas encore terminé sa mutation et il sera intéressant d’y revenir dans quelques années pour avoir une vision de l’ensemble achevé.

200213_Batignolles_2

200213_Batignolles_4
La passerelle Marcelle Henry au dessus du faisceau de voies ferrées de la gare Saint Lazare
200213_Batignolles_5
Le Tribunal de Paris, conçu par Renzo Piano
200213_Batignolles_6
Le Tribunal de Paris, conçu par Renzo Piano

Paris – février 2020

 

 

[les états d’esprit du vendredi] 7 février 2020

Les états d’esprit du vendredi sont un exercice de style lancé par Zenopia et The Postman (qui ne bloguent plus maintenant). La règle est simple : on répond aux questions dans l’ordre et le vendredi.

[Vendredi 7 février 2020] – [début xx.xx] [rédigé jeudi 6 février tard… et programmé]

Fatigue : le dimanche de CSO ne l’a pas arrangée !

Humeur : excellente

Estomac : j’ai dû faire ma soirée crêpes de Chandeleur avec un peu de retard sur la date officielle mais il n’était pas envisageable de ne pas la faire du tout ! Et comme chaque année, c’était bon !

Condition physique : j’ai eu de sacrés courbatures après la journée de dimanche passée dehors sans s’asseoir ou presque.

Esprit : vagabond

Boulot : j’ai eu pas mal de choses à faire cette semaine mais rien qui ne sorte vraiment de la routine… cela devrait changer dans les semaines à venir !

Culture : quelques discussions sur La Princesse de Clèves, Beaumarchais, Molière, Victor Hugo, Les liaisons dangereuses, Zola, etc avec les enfants….

Penser à : aller chercher mon gâteau d’anniversaire

Avis perso : La semaine dernière, en regardant les infos, je me faisais la réflexion que lorsque j’étais au lycée, j’avais été témoin d’un évènement historique : la chute du mur de Berlin et l’ouverture du bloc de l’Est…. et que maintenant que mes enfants sont au lycée, ils sont témoins d’un évènement historique : le Brexit…
Franchement, j’avais envie de dire « c’était mieux de mon temps » …. On vivait un truc qui s’appelait l’ouverture et l’espoir.. tandis qu’aujourd’hui, c’est le repli identitaire…

Message perso : —

Loulous : Melle 3e a assuré lors de son CSO de dimanche dernier. C’était son premier concours à l’extérieur et ça s’est très bien passé pour elle.

Amitiés : Lundi soir, à la gare, perdue dans mes pensées, je me suis trompée de quai. Je suis allée sur celui du train pour Marseille alors que je devais prendre celui qui va à Montpellier. Peu avant l’entrée du train en gare, j’ai entendu hurler mon prénom, par plusieurs voix en même temps… En me retournant, j’ai vu les copains du train qui étaient sur le quai de l’autre côté des voies et qui m’ont crié que j’étais sur le mauvais quai, qu’il fallait que je me dépêche de rejoindre la bonne voie ! Je suis arrivée sur le quai en même temps que le TGV…. Sans les copains, je partais à Avignon !

Sorties :  à voir selon la météo… mais il y aura forcément un aller/retour à Grenoble.

Divers : je vais peut-être partager une activité avec Vador durant le week-end…

Courses : ce serait bien que j’ai le courage d’aller au marché…

Envie de : repos, balade, grand air….

Pic : ce pochoir de La Dactylo m’a fait sourire quand je suis passée devant dans le quartier de la Butte Montmartre à Paris.

200128_street_art_Paris

 

 

[fin xx.xx ]

[coin lecture] visiter Paris

19xxxx_Guide_Vert_Paris

Paris – Le Guide Vert

Le Guide Vert Michelin est une référence dans le domaine des guides de voyage grand public. Je possédais une très ancienne édition de celui sur Paris (achetée lors de mon installation à Paris au tout début de ma vie professionnelle) et celui-ci est complètement différent, plus lisible et plus coloré !
En plus de l’organisation par arrondissements, on découvre un certain nombre de circuits de promenades (la couverture en annonce 75) à pied dans la capitale française. Chaque circuit est détaillé avec ses points d’intérêts et la durée moyenne de parcours est précisée.
On trouve également en début d’ouvrage une liste des incontournables ainsi que quelques coups de cœur sortant un peu plus des sentiers battus et organisés par « action » : flâner, musarder, méditer, contempler, etc. Plusieurs top 5 (vues imprenables, parcs et jardins, ..) complètent la panoplie pour ceux qui voudraient juste une idée ponctuelle de balade ou de sortie. Pour ceux qui se destinent à un séjour de quelques jours à Paris, des exemples d’itinéraires sur 3 et 5 jours sont proposés.
A l’intérieur de l’ouvrage, on retrouve la classification en étoiles qui reste la marque de fabrique du Guide Vert et permet en un coup d’œil de repérer les sites les plus remarquables. Des articles détaillés sur les lieux et monuments sont proposés, ainsi que des rappels historiques et architecturaux. Les nombreux plans et photos sont en couleur. Et pour chaque quartier, un encart de bonnes adresses donne des suggestions de lieux pour manger, boire un verre ou encore faire des achats.
Enfin, petit plus fort appréciable si on doit se promener à pied dans la ville, un petit plan détachable est intégré afin de ne pas avoir à porter toute la journée le guide dont le poids dans un sac n’est pas forcément négligeable.

 

[fourre-tout de la semaine] 2 février 2020

J’ai choisi ce restaurant parce qu’il était proche de mon hôtel à Paris… un petit restaurant italien sans prétention. J’ai été chaleureusement accueillie… J’ai mangé un délicieux plat de penne alla diavola, pimentés à la perfection, un plat simple et réconfortant pour un soir d’hiver. Et puis, j’ai bavardé joyeusement avec la restauratrice et les personnes de la table d’à côté, des habitants du quartier qui avaient téléphoné pour que leur commande soit prête quand ils arriveraient à table… Tous les ingrédients d’une bonne soirée étaient réunis !

200129_penne_diavola

 

(*) La scarpetta, 17 rue de Berne, 75008 Paris

***************

Quand je croise de jolis escaliers, je ne peux pas m’empêcher de les prendre en photo !

200129_Paris_2

 

(*) Apple Store, avenue des Champs Elysées, 75008 Paris

[Seine-et-Marne] la vie de château à Guermantes

191130_Guermantes_3

Il y a quelques semaines, j’ai eu la chance de passer un week-end au château de Guermantes avec mes collègues pour un séminaire.

Accueillis sur place le vendredi soir, la première impression est magique : les fenêtres éclairées du château se détachent dans la nuit et déjà mettent des étoiles dans les yeux. L’impression ne se dément pas lorsque nous parcourons les couloirs pour rejoindre nos chambres. Nous sommes dans un lieu exceptionnel ! D’ailleurs parmi les architectes qui sont intervenus sur le château, on compte Jules Hardouin-Mansart…

Après l’installation, nous découvrons la grande galerie au moment de l’apéritif. Construite à la fin du XVIIe siècle, cette galerie de 31 mètres a conservé ses boiseries, ses peintures et ses lustres. Celle qui avait été surnommée La Belle Inutile a retrouvé une seconde jeunesse et est devenue le coeur de la vie du château.

Chaque salon traversé est un petit bijou et rappelle les grandes heures des lieux. Le salon du Roi était ainsi la chambre de Louis XIV fuyant la fronde. Louis XV a d’ailleurs offert deux toiles de Van Loo le représentant ainsi que son épouse en remerciement de cet épisode, toiles qui ont été installées dans ce salon du Roi.

La chapelle, depuis transformée en salon, dévoile ses vitraux et ses toiles au dessus de l’autel. La bibliothèque et ses vastes étagères donnent envie de s’installer avec un livre ou un jeu de société. Chaque pièce invite à prendre son temps, à échanger, à discuter.

Le château est entouré d’un vaste domaine comprenant entre autres un miroir d’eau conçu par André Le Nôtre. J’ai pris le temps d’en faire le tour tôt le matin alors que le givre recouvrait encore les pelouses.

Et quand l’heure de partir en réunion est venue, il a fallu traverser le parc, suivre le ruisseau et ses petites cascades artificielles, longer le pré des chevaux… Avec la lumière du matin, le soleil qui commençait doucement à réchauffer l’atmosphère, c’était agréable de profiter de ces quelques centaines de mètres.

Après deux jours dans ce cadre enchanteur, à la fois hors du temps et hors du monde, après tous les bons moments passés ensemble, il fallu refermer la parenthèse, en emportant plein de jolis souvenirs…

191129_Guermantes_1
Grand escalier
191129_Guermantes_2
La grande galerie à l’heure de l’apéritif
191129_Guermantes_3
Plafond de la grande galerie
191130_Guermantes_4
La grande galerie
191129_Guermantes_4
Profiter d’un instant de calme dans la bibliothèque
191130_Guermantes_1
Petit matin sur le parc
191130_Guermantes_2
Beauté classique de la façade arrière du château
191130_Guermantes_5
Jeter un oeil par la fenêtre
191130_Guermantes_6
Départ en réunion…

Château de Guermantes – Seine-et-Marne – novembre 2019

 

 

(*) Le château de Guermantes est privé. Il est exploité par une société spécialisée dans les séminaires professionnels.

 

 

[fourre-tout de la semaine] 5 janvier 2020

Petit tour dans les rues de Valence sous le soleil….

191122_Valence_1

191122_Valence_2
Le pendentif, monument funéraire Renaissance, tire son nom de la forme de sa voûte

*****************

Souvenir d’un passage express à Grenoble au début des vacances scolaires pour récupérer Mr 1er…

191221_Grenoble

*****************

Dans le fourre-tout des vacances, j’ai oublié le très sympathique goûter chez Picorette à Granville…. Le choix de thés est impressionnant et les pâtisseries maison !

191228_gouter_picorette_Granville

(*) Picorette, rue Saint Sauveur, 50 Granville

*****************

Matin d’hiver sur la plaine de Valence…

191230_montoison
Montoison – Drôme

*****************

Après avoir traversé la moitié de Paris à pied pour attraper notre TGV, la récompense a été d’avoir le temps d’acheter une boîte de macarons au Café Pierre Hermé de la gare de Lyon….

191229_macarons_Pierre_Herme

*****************

Un joli bouquet de fleurs pour passer à la nouvelle année…

191231_bouquet_tulipes

(*) Fleurs d’Eucharis, rue des Alpes, 26000 Valence