[Drôme] un diner chez André

André, histoire-s- de cuisine, c’est le deuxième restaurant d’Anne-Sophie Pic à Valence. Situé dans les locaux historiques de l’hôtel-restaurant Pic, André propose une cuisine nettement plus abordable que celle du restaurant triple étoilé avec qui il partage sa devanture, mais déjà très raffinée.

Nous y sommes allés avec Mr 1er pour son anniversaire début septembre. C’était notre deuxième visite, puisque nous y avions déjà fêté l’obtention de son bac.

Cette fois encore, nous avons pu profiter de la terrasse, véritable havre de paix situé dans la cour intérieure de l’établissement.

Conditions sanitaires obligent, la consultation du menu se fait préférentiellement via le scan d’un QR Code avec un téléphone portable mais ceux qui ne sont pas équipés peuvent demander une version papier.

Notre choix s’est porté sur le menu qui varie au fil du temps et des saisons et permet de choisir entrée, plat et dessert parmi deux propositions chacun.

En entrée, nous n’avons pas retenu la soupe froide de tomates Green Zebra car nous avions mangé un peu trop de tomates les deux jours précédents (suite à une erreur de compréhension d’un message que j’avais fait pour demander à aller faire des courses un soir où mon train était en retard..). Nous avons donc choisi l’effeuillée de cabillaud confit à l’huile d’olive, servi avec une vinaigrette aux agrumes pomelo et aneth. J’ai beaucoup aimé le côté agrumes avec une amertume toute en délicatesse, qui vient subtilement souligner le goût du cabillaud.

Pour le plat, nous avons tous les deux choisi le poisson (la viande était une épaule d’agneau braisée à la sarriette). La pêche du jour était un filet de bar servi avec un caviar d’aubergine fumée, oignon rouge et pesto rosso. Outre la présentation très appétissante, nous avons apprécié la cuisson très maîtrisée du poisson et l’accord entre le caviar d’aubergine et le pesto rosso. Mais ce qui m’a fait complètement tomber sous le charme, c’est l’oignon rouge confit (qui m’a d’ailleurs fait penser à une échalote…).

Au dessert, nos choix ont divergé : vacherin à la framboise, crème glacée à l’estragon pour Mr 1er et tarte aux myrtilles, crémeux à l’agrume calamondin pour moi. J’avoue que j’étais curieuse de goûter les deux, mais nous n’avons pas partagé moitié/moitié car Mr 1er n’est pas très fan des agrumes. (En plus, comme c’était son anniversaire, il a eu droit à une bougie sur son vacherin…)

La crème glacée à l’estragon se marie très bien avec la framboise (note pour moi-même : penser plus aux herbes avec les fruits rouges), et j’ai l’impression que les desserts type vacherin, pavlova et omelette norvégienne redeviennent à la mode ces derniers mois !

Quant à la tarte aux myrtilles, elle était délicieuse. La fausse simplicité de la myrtille s’accorde très bien avec les agrumes et le calamondin apporte une touche d’amertume surprenante mais très intéressante. (Je n’ai par contre que des photos floues des desserts : je devais être trop impatiente de les goûter !)

Enfin, avec le café, la mignardise était une petite tartelette framboise/menthe qui apportait une petite touche de fraîcheur en fin de repas.

Nous n’avons pas vu le temps passer. Nous repartons, ravis de la soirée que nous venons de passer…. et calculant pour quelle occasion il serait adéquat d’y retourner !

effeuillée de cabillaud confit à l’huile d’olive, vinaigrette aux agrumes pomelo et aneth
filet de bar, caviar d’aubergine fumée, oignon rouge et pesto rosso
tartelettes framboise/menthe

Restaurant André, histoire-s- de cuisine
Maison Pic – Valence – Drôme
septembre 2020

(*) Maison Pic, 285 Avenue Victor Hugo, 26000 Valence

[les états d’esprit du vendredi] 2 octobre 2020

Les états d’esprit du vendredi sont un exercice de style lancé par Zenopia et The Postman (qui ne bloguent plus maintenant). La règle est simple : on complète les différentes rubriques le vendredi.

[Vendredi 2 octobre 2020] – [début xx.xx] [rédigé jeudi 1er octobre tard… et programmé]

Fatigue : toujours là…

Humeur : je fais en sorte qu’elle reste bonne…

Estomac : la saison du gratin de ravioles est rouverte !

Condition physique : rouillée…

Esprit : vagabond

Boulot : les semaines continuent à être intenses et trop remplies… les priorités sont fluctuantes, on lance des projets qu’on met presqu’aussitôt en attente parce qu’il y a un autre truc plus urgent qui tombe… c’est compliqué de faire des plannings !

Culture : J’ai revu Top Gun… dont la mise en scène semble surtout être faite pour mettre en valeur les formes de Tom Cruise (et celles de Val Kilmer dans une moindre mesure…).
J’ai regardé Catch me if you can que je n’avais encore jamais vu. Sans être un grand film, cela se laisse regarder. La réalisation de Steven Spielberg est propre, presqu’un peu trop. La prestation de Tom Hanks est toute en subtilité (et a pas mal de points communs à mon avis avec celle qu’il fera une douzaine d’années plus tard dans Bridge of spies avec le même Spielberg à la réalisation), celle de Leonardo DiCaprio est géniale de contrastes pour incarner le même homme à des âges très différents. Cet acteur a un don pour démultiplier les personnalités de ses rôles !
Les saisons 6 et 7 de Once Upon a Time sont disponibles à partir d’aujourd’hui sur Disney+… Je crois que je sais comment occuper mes prochaines soirées !

Penser à : ne pas oublier son parapluie dans un commerce (cela a failli m’arriver cette semaine, je me suis aperçue que je n’avais pas récupéré mon parapluie en sortant du magasin une fois arrivée à la voiture… j’ai donc pu retourner facilement le chercher.)

Avis perso : le cake au citron d’Anne-Sophie Pic était vraiment fabuleux… et pour le coup, je vous mets une photo-bonus dans ce billet !

Acheté à l’éPICerie, avenue Victor Hugo, à Valence

Message perso : Cher hiver, je pense que tu as mal regardé ton calendrier et que tu t’es trompé de date… Parce que les collants et la neige (même si c’est pas encore jusques chez moi, c’est pas si haut) en septembre, c’est forcément une erreur !

Loulous : une entorse, du bénévolat, des activités associatives, …. et un peu de cours aussi !

Amitiés : on n’arrive plus à savoir qui sera dans le train quand….

Sorties :  ça va dépendre de la météo, même si j’ai très envie d’aller faire un tour dans la nature…

Divers : Il y a eu les premières neiges sur le Vercors le week-end dernier. Il va donc vraiment falloir que je me penche sur la question des chaines pour la voiture avant que l’hiver soit complètement installé (en pratique, je n’ai jamais eu la nécessité de chainer sur la précédente voiture mais d’une part, il suffit d’en avoir besoin une fois et d’autre part, à partir de début novembre, il est obligatoire de posséder des équipements pour la neige sur pas mal de routes pas bien loin de chez moi, et ce serait dommage de se faire contrôler sans…. ).

Courses : Vendredi dernier, nous parlions « cochon » avec mon boucher-charcutier et il a dit qu’il avait mis un lot de saucisses au fumoir… Alors forcément, avec Mr 1er, on a pensé saucisses aux lentilles, et j’en ai commandé pour aujourd’hui. Il ne faut pas que j’oublie d’aller les chercher !

Envie de :  rester sur le canapé avec un plaid, un thé et Vador, mais aussi d’aller dehors !

Pic : Il a beaucoup plu… mais cela donne l’occasion d’admirer de jolies contrastes dans le ciel d’une part, et de beaux arcs-en-ciel d’autre part…

[fin xx.xx ]

[projet 52-2020] semaine 39 – en toute simplicité

Si vous avez fait attention, il y a déjà eu au printemps un thème proche de celui de cette semaine. Simplicité était en effet le thème de la semaine 18. J’avoue que je n’avais pas prêté attention à cette quasi-redondance lorsque j’ai établi la liste des thèmes…

Au printemps, j’avais proposé une illustration de la simplicité d’un moment. Il fallait donc que je trouve autre chose pour cette semaine.

En cherchant une idée, j’ai assez vite pensé à un plat qui ne demanderait ni beaucoup d’ingrédients, ni beaucoup de savoir faire. Il y a bien les pommes au four mais j’en ai déjà parlé. Puis, j’ai repensé à ce plaisir que nous avons chaque été à aller en famille déguster un plat de moules en bordure de la Baie du Mont Saint Michel. Voici un plat qui se savoure en toute simplicité : on mange avec les doigts et la liste des ingrédients est très simple (des moules de bouchot AOP de la Baie Du Mont Saint Michel bien fraîches achetées directement chez le producteur, un peu de vin blanc, un peu d’oignon, et un peu de persil… ). Nul besoin de complexité pour se régaler !

(*) L’abri des grèves, rue de la plage, 35 Cherrueix

*****************

Si vous voulez savoir comment les autres participants passent un moment en toute simplicité, il suffit de suivre les liens dans les commentaires…

[petits moments] du 6 au 12 juin 2020

SAMEDI 6 JUIN. C’est la pleine saison des cerises et le début de celle des abricots. Quel plaisir que de pouvoir se fournir directement auprès d’un producteur !

Cerises et abricots de Chateauneuf sur Isère….

DIMANCHE 7 JUIN. C’est la fête des mères… et les enfants m’ont offert un joli bouquet pour fêter cela !

VENDREDI 12 JUIN. Je suis retournée en ville pour la première fois depuis des mois…. Impossible donc de résister au plaisir de s’acheter un dessert.

Olivia – Crème à l’huile d’olive citronnée, confit de fraises, biscuit crumble amande

(*) Maison Guillet, place du Champ de Mars, Valence

[Ardèche] la pâtisserie INTENSE, par Bastien Girard

200306_INTENSE_0

La pâtisserie Intense a ouvert ses portes en début d’année à Tournon. Derrière les créations de la boutique, on trouve Bastien Girard.

Bastien a été sacré champion du monde de la pâtisserie lors du SIRHA en 2017 avec l’équipe de France. Il était alors en charge de toute la partie chocolat de la création de l’équipe. Après différentes expériences professionnelles, il est revenu à Tournon d’où il est originaire afin d’y installer une pâtisserie-salon de thé.

Cela faisait un moment que j’avais noté d’aller y faire un tour, alléchée par les jolies photos des créations que je voyais passer sur les réseaux sociaux. J’ai donc profité de mes derniers congés pour m’y rendre.

En plein coeur de la vieille ville de Tournon, la boutique est lumineuse et accueillante. L’étalage des pâtisseries donne envie de tout goûter… C’est d’ailleurs un peu le souci ! Déjà que j’ai du mal à choisir habituellement, quand en plus tous les gâteaux ont l’air délicieux et que je n’en ai encore testé aucun, c’est d’autant plus compliqué….

Mon idée de départ était d’acheter une pâtisserie « grand format » pour déguster le soir en famille. Déjà, en ce matin de semaine, le choix est plus restreint que pour les pâtisseries individuelles. Je me décide pour Thimothée (caramel / cacahuète / fromage blanc) qui devrait convenir à tous les goûts.

Ma curiosité (pourquoi certains ont-ils pensé gourmandise ? ) me pousse à choisir aussi des pâtisseries individuelles pour le dessert du midi. J’opte pour Jane (cheesecake aux fruits exotiques) tandis que mon fils choisit Philippe (tarte pomme verte).

Le salon de thé semble nous tendre les bras… alors nous craquons (oui, j’admets que là, c’est sans doute un peu de la gourmandise) : Mr 2e pour un chou vanille et moi pour la forêt noire qui répond au doux nom de Cerise, avec un thé pour les accompagner. Nous nous installons… et profitons ! Si le chou vanille n’a pas complètement emballé Mr 2e (qui a des souvenirs d’autres choux vanille, plus à son goût), j’ai été conquise par Cerise… Le cerise est fruitée sans être trop sucrée tandis que le chocolat de la crème et du biscuit est très cacaoté. L’alliance cerise/chocolat en bouche est très réussie, pleine de pep’s.

Thimotée non plus ne nous emballera pas. Si la mousse au fromage blanc légèrement acidulée et le caramel au beurre salé hyper fondant sont vraiment réussis, nous avons trouvé que le goût de la cacahuète n’était pas assez marqué et qu’en dehors de son côté un peu crunchy, elle n’apportait pas de caractère à l’ensemble (qui demeure vraiment très bon tout de même !).

J’ai eu un coup de coeur pour Jane. Le cheesecake n’est pas trop sucré, apporte juste ce qu’il faut d’onctuosité sous la compotée de fruits exotiques. Il est posé sur une pâte sucrée croustillante et savoureuse.

Dans le même style, Philippe, la tarte aux pommes, est un délicat équilibre en l’acidulé de la pomme verte, la crème vanillée…. posés une fois encore sur cette exquise pâte sucrée.

200306_INTENSE_1
Cerise au salon de thé…

200306_INTENSE_2
Chantilly déposée en forme de sapin sur Cerise

200306_INTENSE_3
Thimothée

200306_INTENSE_4
Jane au premier plan et Philippe en arrière-plan

200306_INTENSE_5
Philippe

200306_INTENSE_6
Jane

Pâtisserie Intense – Tournon – Ardèche – mars 2020

 

(*) Pâtisserie Intense, 5 rue Gabriel Faure, 07300 Tournon

[fourre-tout de la semaine] 16 février 2020

Cela faisait un moment que nos samedis matins ne nous avaient pas conduits à Crest (à cause d’obligations variées en ville j’avais du coup fait mon marché à Valence ces samedis-là). Samedi dernier, tout était réuni pour se diriger vers Crest : du temps, pas de contrainte (en dehors de déposer Melle 3e en début d’après-midi au centre équestre… mais sans avoir un timing trop serré : elle montait à 17.00 !), et du soleil ! Nous en avons donc profité pour également retourner déjeuner chez Soie… qui nous plait toujours autant : accueil sympathique, lieu agréable, assiettes délicieuses et généreuses….

200208_Soie_2
Velouté de chou-fleur et croûtons à l’ail – réconfortant et délicieux !

200208_Soie_1
Brioche végé à la crème de lentilles corail, carottes et betteraves rapées, pousses d’épinard et graines de tournesol, accompagnée de sa salade de saison (et d’un bol de potatoes)

200208_Soie_3
Le meilleur bannofee que j’ai goûté (et en arrière plan le bol de yaourt/granola de Mr 1er)

(*) Soie, 17 rue Archinard, 26400 Crest

******************

Au détour d’une rue de village, faire une jolie rencontre !

200208_montvendre_chat_1

200208_montvendre_chat_2

******************

On a partagé (avec une semaine de décalage sur la vraie date) un magnifique millefeuilles de la Maison Guillet pour mon anniversaire.

200209_millefeuilles

(*) Maison Guillet, place du Champ de Mars à Valence / place Jean Jaurès à Romans (26)

******************

 

 

[fourre-tout de la semaine] 12 janvier 2020

Cette semaine a marqué l’entrée dans la saison de la Galette des Rois…

200103_galette_des_Rois
La toute première de la saison, achetée dans une boulangerie de village

200104_galette_Rois_Guillet
La délicieuse aux pommes de la Maison Guillet

 

(*) Maison Guillet, place du Champ de Mars, 26000 Valence / place Jean Jaurès, 26100 Romans

*****************

[fourre-tout de la semaine] 1er décembre 2019

Dimanche dernier, nous avons fêté un anniversaire… avec un entremets Rose Baiser de la maison Guillet…

191124_anniv_M

(*) Maison Guillet, place du Champ de Mars à Valence et place Jean Jaurès à Romans

*********************

Avec des collègues, nous sommes allés déjeuner à Une faim d’apprendre, un restaurant d’application à Lyon. Nous avons choisi le menu « on fait confiance au chef » et n’avons pas été déçus.

191125_dessert_une_faim_apprendre
Crémeux citron, clémentine confite, sorbet mandarine

(*) Une faim d’apprendre, 24 rue Joannès Masset, Lyon 9e

*********************

[fourre-tout de la semaine] 24 novembre 2019

Samedi dernier, j’ai eu besoin d’aller en ville après l’épisode de neige. J’en ai profité pour aller voir le kiosque Peynet sous la neige…

191116_Valence_1

191116_Valence_2

************************

Depuis le temps qu’ils me faisaient de l’oeil, j’ai enfin testé les cakes de la Maison Guillet. J’en avais pris un à la vanille et un au chocolat. J’ai une nette préférence pour celui au chocolat  (en plus il est entouré d’une belle coque croquante !) : je trouve l’amande trop présente dans celui à la vanille.

191117_cakes_Guillet

(*) Maison Guillet, place du Champ de Mars, 26000 Valence / place Jean Jaurès, 26100 Romans

************************

De passage à Paris, j’ai fait une petite pause chez Thierry Marx Bakery …

191118_Thierry_Marx_Bakery

 

(*) Thierry Marx Bakery, 17 boulevard Haussman, 75009 Paris

************************

J’ai aussi pris un goûter au Café Pierre Hermé…

191119_cafe_Pierre_Herme

(*) Café Pierre Hermé, hall 2 de la Gare de Lyon, 75012 Paris

************************

C’était une belle idée d’acheter ces fleurs d’amaryllis en boutons au marché…

191120_amaryllis_1

191120_amaryllis_3

[fourre-tout de la semaine] 17 novembre 2019

Précision à la demande de Oth : ce billet est très gourmand !

*******************

Au marché, j’ai trouvé des grenades bio et locales chez un petit producteur. Un vrai plaisir de saison !

191109_grenade

*****************

Cela faisait trop longtemps que nous n’étions pas allé déjeuner chez SOIE…. Ce midi, nous avons réparé cela et clairement, il va falloir que la prochaine fois, on n’attende pas aussi longtemps avant d’y retourner !

Nous nous sommes régalés. La cuisine est maison, végé et de saison. Côté boisson, c’est jus de fruits frais pressés ou jus bio de la Ferme Margerie, vins et bières locaux (celles de Les Gens Sérieux par exemple)… et cafés Kaffa Roastery ! Bref, tout bon d’un bout à l’autre.

191109_dejeuner_chez_Soie_1
Soupe lentilles corail, panais & butternut – noisettes torréfiées

191109_dejeuner_chez_Soie_2
Tortilla, légumes & salade de saison

191109_dejeuner_chez_Soie_3
Lasagnes végé, salade de saison

191109_dejeuner_chez_Soie_4
Tarte citron/coco

 

(*) Café Soie, 17 rue Archinard, 26400 Crest

 

******************

Avec le week-end prolongé, j’ai eu plus de temps pour pâtisser. J’ai donc fait une tarte aux poires.

191110_tarte_poires

****************

De passage à Romans, je me suis arrêtée à la Maison Guillet pour découvrir le léop’agrumes qui associe la douceur du marron à l’acidulé des agrumes : original et réussi !

191111_leopagrumes_guillet

(*) Maison Guillet, place Jean Jaurès, 26100 Romans