[projet 52-2021] semaine 36 – Ombre et lumière

Pour cette nouvelle semaine du projet 52, je vous ai proposé d’illustrer « Ombre et lumière ». J’avoue que je n’avais pas d’idée a priori sur le thème lorsque je l’ai ajouté dans la liste, mais je trouvais que ça sonnait joliment…

Au moment de m’occuper de trouver LA photo pour illustrer « Ombre et lumière », j’ai un peu hésité. J’avais d’abord pensé à des jeux d’ombres projetées par un rideau ou des éléments d’huisseries. Mais je n’étais pas pleinement satisfaite de ce que j’obtenais.

Lors d’une promenade en forêt de Saoû, les rayons du soleil jouaient à travers des feuillages des arbres avec l’ombre de la combe : mon sujet était d’un coup tout trouvé !

*********************

Pour voir comment les autres participants jouent avec l’ombre et la lumière, il suffit de suivre les liens dans les commentaires…

[Bretagne] Cancale, à marée haute

Lorsque je vais à Cancale, je ne regarde généralement pas les horaires de marée avant. Ainsi, c’est toujours une surprise en arrivant de découvrir si la mer est haute ou pas ! Ce jour-là, la marée était clairement haute, et conjuguée avec une météo estivale, les conditions étaient parfaites pour passer un bon moment.

Après avoir laissé la voiture sur le parking le long du quai, nous avons longé le port de la Houle. Arrivés au bout de la jetée, nous nous y sommes engagés pour avoir un panorama comme depuis la mer sur la ville. Après avoir fait demi-tour au bout de la jetée, nous avons traversé le marché aux huîtres (où nous ne nous arrêtons pas, car personne n’aime les huîtres à la maison ! ) pour nous rendre sur la grève.

La mer étant très haute, la balade se transforme rapidement en crapahutage dans les rochers. Même si les rochers de schiste de Cancale sont moins favorables à une progression rapide que ceux de granit que l’on trouve un peu plus loin, nous avançons assez vite, et nous éloignons ainsi de la foule.

La couleur de l’eau est féérique. Le calme sur l’eau et les conditions météo nous incitent à nous arrêter sur un rocher au pied duquel la mer vient jouer pour une pause les pieds dans l’eau. Le temps s’étire au soleil.

C’est finalement la perspective d’une glace sur le port qui nous donnera l’envie nécessaire pour repartir après un long moment de détente….

Sur le port de la Houle
Vue sur la ville depuis la jetée
Vue sur la pointe de la Chaîne et les Rimains depuis la jetée
au bord de l’eau….
Choisir le rocher où s’arrêter un moment
.. et mettre les pieds dans l’eau !

Cancale – Ille & Vilaine – juillet 2021

(*) Attention les rochers de Cancale, en schiste, sont très coupants. Il convient d’être prudent en se déchaussant pour aller dans l’eau, et de ne pas oublier que sous l’eau également, il y a des rochers !

[Normandie] on dirait la plage… randonnée en baie du Mont Saint Michel

Comme à chaque fois que nous retournons entre Bretagne et Normandie, nous sommes allés marcher dans la Baie du Mont Saint Michel. Une nouvelle fois, nous avons choisi de randonner dans les environs de la Roche Torin.

Après avoir laissé la voiture dans un renfoncement en bordure de route, nous avons longé les champs pour accéder à l’herbu. Là, nous avons très vite aperçu les moutons qui peinaient à trouver un peu d’ombre sur le tertre rocheux.

Continuant en direction du bord du fleuve, nous sommes rapidement arrivés sur la tangue, ce sable si particulier de la baie. Par endroits, avec le soleil, le sol a séché et s’est transformé littéralement en bancs de sable qui nous font penser à une plage lointaine.

Nous avons continué à progresser en faisant attention aux signes qui pourraient nous indiquer un sable mouvant. Nous sommes restés un moment à observer les oiseaux et regardé le courant dans le lit du fleuve. Puis, nous sommes repartis en direction de la pointe de la Roche Torin, regagnant ainsi l’herbu.

Chercher un peu d’ombre !
Fleurs de l’herbu
Comme une plage lointaine…
Pas à pas….
A l’approche du fleuve…

Baie du Mont Saint Michel – Courtils – Manche – juillet 2021

(*) La Baie du Mont Saint Michel recèle de nombreux dangers. Y allant depuis l’enfance, j’ai appris à reconnaître les signes de ceux-ci et je sais où et quand je peux m’y aventurer sans risque. La Baie ne peut pas être cartographiée car les marées font bouger les lits des fleuves et se déplacer les points de repère. Quand on ne connait pas la Baie, il faut absolument prendre un guide pour aller l’explorer.

[petits moments] le long de l’Isère, sur le chemin des Bœufs

Cela faisait un moment que j’avais envie d’aller découvrir le bord de l’Isère en amont du Pont Neuf à Romans. Disposant d’une demie-heure un matin avant un impératif en centre-ville, j’en ai profité pour aller faire un tour sur le chemin des Bœufs, ancien chemin de halage pour la remontée des bateaux sur la rivière.

Romans – Drôme – août 2021

[projet 52-2021] semaine 35 – (se) rafraîchir

Quand j’ai mis le thème (se) rafraîchir dans la liste pour le projet 52, je crois que je pensais que l’été serait globalement plus chaud et ensoleillé (même si personnellement, j’étais en Bretagne où il faisait beau et plutôt chaud quand la météo était à la grisaille et au froid dans la Drôme, et je suis rentrée dans la Drôme avec le soleil tandis que la pluie s’installait sur la Bretagne…).

J’avais pensé à des coupes ou des cornets de glace. J’avais pensé à de grands verres perlés de buée. J’avais pensé à des baignades dans la mer ou les rivières. J’avais pensé à des grottes où l’on doit prévoir un gros pull quelle que soit la saison. J’avais pensé à bords de piscine.

Mais finalement, c’est un petit chat croisé au centre équestre en fin de semaine dernière qui aura ma préférence. Alors que la journée se terminait et que la foule de l’après-midi était repartie, il a traversé tranquillement la cour puis il a sauté sur le bord de l’abreuvoir pour les chevaux afin d’aller boire… et se rafraîchir ! Il avait alors un petit côté « félin qui s’approche du point d’eau alors que le soleil décline » comme on peut le voir dans certains documentaires animaliers.

********************

Pour voir comment les autres participants ont choisi de se rafraîchir, il suffit de suivre les liens dans les commentaires.

A noter : bien que l’école (enfin le lycée et l’université) aient repris cette semaine, ce n’est pas encore le cas des activités sportives. Aussi, je vais encore profiter de cette journée pour passer des moments en famille. Par conséquent, je vais peu me connecter à l’ordinateur et je ne garantis donc pas de délai de validation des commentaires qui iraient en modération (mais je les validerai dès que possible). Profitez bien vous aussi de votre week-end !

[Drôme] un soir d’été en Drôme Provençale

Depuis plusieurs années, j’avais envie d’aller à Grignan profiter d’une représentation théâtrale lors des Fêtes Nocturnes dans la cour du château. Mais jusqu’à présent, celles-ci se déroulaient soit pendant que j’étais en vacances en dehors de la région, soit alors que je travaillais. Cette année, la chronologie de mon été m’a permis d’y aller. C’était l’occasion d’une soirée en Drôme Provençale.

Arrivés assez tôt pour avoir le temps de nous promener un peu avant l’ouverture de la billetterie où nous devions récupérer nos billets et du Bar du Bosquet où nous avions réservé pour un diner léger, nous avons fait un crochet par Chamaret.

Le village est blotti au pied de sa tour en un dédale de calades médiévales, et se poursuit autour de la butte avec les constructions du XIXe siècle, dont un charmant lavoir communal. Le jour où nous y étions, le mistral soufflait très fort et s’engouffrait dans les ouvertures des ruines de l’ancien château. De l’esplanade au pied de la tour de Chamaret, la vue sur les alentours est grandiose. Nous repérons assez facilement Grignan d’un coté et le Mont Ventoux de l’autre. Avec le vent, nous n’avons toutefois pas très envie de nous attarder sur place, aussi, nous repartons en direction de Grignan.

Après avoir laissé la voiture sur l’un des grands parkings (en herbe) aux abords du centre, nous remontons la rue (piétonnisée) vers le cœur du village. Nous repérons de charmantes façades, et arrivons rapidement à la place où une statue de Madame de Sévigné, décédée et inhumée à Grignan, a été installée au XIXe siècle.

Connaissant déjà le village de Grignan, nous profitons de la terrasse abritée du vent du café des Vignerons pour déguster un verre de vin de l’appellation Grignan-les-Adhémar (et faisons également quelques emplettes). Puis, nous prenons la direction du château pour notre soirée.

Après un diner léger sur la terrasse du Bar du Bosquet, installé dans les jardins du château, nous allons admirer le coucher du soleil depuis les terrasses. La lumière déclinante dore les murs du château. Nous profitons de la douceur de l’instant.

L’heure de rejoindre nos places dans les gradins sonne. Nous assistons à la représentation de Fracasse, d’après le roman de Théophile Gautier, mis en scène par Jean-Christophe Hembert (Karadoc dans Kaamelott) avec Thomas Cousseau (Lancelot dans Kaamelott) dans le rôle du baron de Sigognac/Fracasse. Deux heures de spectacle que nous ne voyons pas passer, embarqués par la mise en scène vive et moderne et le jeu magistral des acteurs.

Après avoir longuement applaudi, nous retournons sur les terrasses jeter un dernier coup d’œil à la majestueuse façade Renaissance du château… et découvrir d’étranges colorations sur le parvis de la collégiale tandis que les calages des futures projections monumentales sont en cours.

Minuit approche. Nous avons encore une heure de route pour rentrer. Il est temps de repartir !

La tour de Chamaret depuis la place du village
Dans le vieux village de Chamaret
Grignan depuis Chamaret
Au pied de la tour de Chamaret
Vue sur les Baronnies depuis la tour de Chamaret
Du village médiéval au village moderne

Chamaret

Hôtel particulier « Grand Siècle »
La statue de Madame de Sévigné installée au XIXe siècle
Coucher de soleil depuis les terrasses du château
Fin de journée sur les terrasses du château
Coucher de soleil depuis les terrasses du château
Coucher de soleil sur les terrasses du château
La façade Renaissance de nuit
Calage des futures projections monumentales sur le parvis de la collégiale
Calage des futures projections monumentales sur le parvis de la collégiale

Grignan
Drôme – août 2021

(*) Les Fêtes Nocturnes de Grignan sont des spectacles de théâtre joués dans la cour du château qui sert de décor. Elles y sont organisées chaque été (la pièce change chaque année) par le Conseil Départemental de la Drôme.