[projet 52-2021] semaine 37 – carnet de notes

En cette période de rentrée, le thème Carnet de Notes du projet 52 m’a inspiré essentiellement deux idées.

Tout d’abord, il y a tous ces petits carnets sur lesquels je prends des notes, je griffonne, j’écris des pense-bêtes ou des listes de courses. Je dois dire que c’était ce que je comptais initialement prendre en photo, mais je n’ai pas trouvé d’idée de mise en œuvre qui me satisfasse.

J’ai donc opté pour un autre sens de carnet de notes : celui qui nous rappelle nos années scolaires d’enfance et d’adolescence. Mais de nos jours, le carnet papier où étaient inscrites nos notes au fur et à mesure n’a plus court et a été remplacé par une rubrique sur les ENT (Espace Numérique de Travail) des élèves. J’ai bien songé à rechercher mes propres bulletins scolaires du collège, du lycée ou même du début de mes études supérieures mais je n’en ai pas eu le temps (surtout que je n’ai qu’une très très vague idée d’où ils pourraient être et que je ne suis même pas certaine qu’ils ne soient pas restés chez mes parents).

J’ai donc sorti un joker de ma bibliothèque ! Quand j’étais enfant, ma grand-mère m’avait offert un de ses livres de prix obtenu quand elle même avait une dizaine d’années. Celui-ci me suit depuis, de déménagement en déménagement, toujours en très bonne place dans ma bibliothèque (les autres livres de prix de ma grande-mère, nombreux, sont restés pour le moment dans la maison de mes parents). Collée sur la 2e de couverture, un papier rappelle l’année, l’objet et le récipiendaire du prix : ma grand-mère avait donc reçu en 1925 le prix d’honneur…

*****************

Pour voir les carnets de notes des autres participants, il suffit de suivre les liens dans les commentaires.

A noter : cette semaine voit la reprise des activités sportives, mais ce sont aussi les Journées du Patrimoine. Mon week-end s’annonce donc bien rempli. Par conséquent, je vais peu me connecter à l’ordinateur et je ne garantis donc pas de délai de validation des commentaires qui iraient en modération (mais je les validerai dès que possible). Profitez bien vous aussi de votre week-end !

71 réflexions sur « [projet 52-2021] semaine 37 – carnet de notes »

  1. Hello Ma’
    Quel beau trésor, surtout, garde le précieusement.
    J’aime ces belles écritures que l’on ne risque plus de trouver nulle part 😥
    Un peu vieux jeu, je n’apprécie pas l’idée que les élèves et leurs parents consultent les notes sur leur téléphone portable…
    Je me souviens de certaines fois où je faisais signer mon carnet de notes à ma mère, le lundi matin, si la moyenne n’était pas bonne… C’est vieux tout ça 😆
    Bon we aux JEP, j’espère que tu ne feras pas trop la queue partout…
    J’ai renoncé aux visites, tout ce monde qui se presse m’est devenu insupportable 😉
    Gros bisous
    PS à 7 h je reviens avec mon lien !

    1. Pour les JEP, il faut savoir choisir où l’on va 😉 Je crois que je n’ai jamais fait la queue pour les JEP, ni subi la foule ! Cette année, j’ai fait une super visite à la préfecture : inscription obligatoire et groupe très limité…
      Quant à l’écriture, il ne tient qu’à nous de faire perdurer une jolie calligraphie…

      1. Hello Ma’
        Oui, il faut anticiper pour s’inscrire, ce que je n’ai pas fait.
        A Lyon, il y a tellement de monde…
        Pour l’écriture, le stylo à bille n’a rien arrangé. Ecrire avec une plume permet de mieux écrire.
        Et puis, en vieillissant, l’écriture vieillit aussi 🙄
        Bises

      2. Oui, depuis 2 ans, la plupart des propositions sont sur rendez-vous mais avant, j’évitais la foule simplement en sélectionnant avec soin les lieux (et les horaires). Même quand j’étais sur Paris, je n’ai jamais attendu !
        Bonne semaine.

    1. C’est un entrainement pour l’écriture… Il faut s’y mettre, et pratiquer très régulièrement. J’ai eu une période où j’écrivais à la plume ainsi, et j’avais trouvé le bon geste, la bonne inclinaison de la plume… C’était devenu fluide. J’ai arrêté un moment et quand j’avais réessayé, cela manquait de fluidité, il aurait fallu que je pratique à nouveau (mais je n’avais plus trop d’occasion… je m’y remettrai un jour plus tard).

  2. Mais j’en ai eu des « prix » comme celui de ta grand-mère, dans les années 50-60 il y avait toujours, j’ai reçu un roman de Balzac que j’ai encore avec la fameuse étiquette à la belle écriture.
    J’ai pris le carnet de note de mon époux pour ce thème.
    Bon week-end patrimoine à tous.

    1. Les bulletins sont des récapitulatifs avec des moyennes pour nous généralement. Le carnet de notes, c’était celui où on écrivait nos notes au fur et à mesure que les enseignants nous rendaient les copies et que l’on devait faire signer aux parents

    1. J’aime l’idée de ton petit carnet. Je faisais cet exercice aussi à une époque, et puis, petit à petit j’ai arrêté sans vraie raison, peut être le manque de motivation, et de besoin de le faire.

  3. Après quelques semaines d’absence, je suis également de retour. Je n’avais pas du tout pensé à cette belle interprétation du thème. C’est vrai que chez nous, on parle plus facilement de bulletin, ou éventuellement de carnet de cotes. Quant à moi, pour ne pas être une fois de plus en retard, j’ai choisi la facilité au détriment de l’esthétique : http://passionculture.be/2021/09/18/carnet-de-notes/

    1. J’ai du mal à en évaluer la rareté car il y en a quand même pas mal chez mes parents, peut-être parce qu’ils n’ont pas été dispersés au fil des générations ?

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.