[les états d’esprit du vendredi] 30 avril 2021

Les états d’esprit du vendredi sont un exercice de style lancé par Zenopia et The Postman (qui ne bloguent plus maintenant). La règle est simple : on complète les différentes rubriques le vendredi.

[Vendredi 30 avril 2021] – [début xx.xx] [rédigé jeudi 29 avril tard… et programmé]

Fatigue : Les vacances ont été très bénéfiques.

Humeur : toujours très bonne !

Estomac : des fraises, des radis, des épinards.. l’étal des primeurs commence à redevenir amusant.

Condition physique : un peu mal au dos, à force de passer mes journées assise

Esprit : vagabond

Boulot : c’est reparti sur les chapeaux de roues !

Culture : Nous avons fini de regarder la 1ère saison de Falcon et le soldat de l’hiver…. et nous n’avons pas été déçus. Nous avons même hâte de voir ce que la saison 2 nous réserve !
Je me suis laissée happer par la série Un homme d’honneur avec Kad Merad et Zabou Breitman.
J’ai, bien après tout le monde, lu Ces jours qui disparaissent, une BD de Thimoté Le Boucher. Après en avoir vu tant de critiques hyper positives, j’ai été plutôt déçue pour ma part. L’idée est vraiment bonne, mais j’ai trouvé que ça manquait de consistance sur la fin…

Penser à : ramener les livres empruntés à la médiathèque

Avis perso : C’était bien les vacances la semaine dernière ! Il a fait beau et du coup, on a pu sortir tous les jours (dans la limite des 10 km bien entendu mais j’ai la grande chance d’avoir beaucoup de coins de balades très différents dans mes 10 km !)

Message perso : (avec un petit jour d’avance) Je vous souhaite beaucoup de bonheur !

Loulous : les deux plus jeunes ont repris le collège/lycée à la maison. L’aîné a quelques cours en présentiel.

Amitiés : Comme on continue encore au moins 2 semaines en télétravail, ce n’est pas tout de suite que je vais revoir les copains du TGV. (les retards par contre ne me manquent pas du tout…)

Sorties :  dans un rayon de 10 km !

Divers : Comme beaucoup, on a regardé le décollage de la Mission Alpha vendredi dernier. Les enfants n’avaient en fait jamais vu de décollage vers l’espace en direct.

Courses : du muguet (je n’en ai pas eu en 2020, et vous avez vu l’année qu’on a passée ! Il est donc plus qu’indispensable que j’ai mon bouquet cette année !)

Envie de :  prendre l’air….

Pic : Celui qui aura 8 ans demain….

[fin xx.xx ]

[Drôme] un château de contes de fées

Un vendredi soir après le travail, j’ai eu envie de prendre un peu l’air. Le ciel n’était pas très engageant mais j’avais besoin d’une respiration ! C’est alors que j’ai repensé à ce château dont j’avais vu passer des photos sur les réseaux sociaux et qui se situe à quelques kilomètres de chez moi. Direction donc Montélier, et le château de Monteynard.

Ce château est une propriété privée, non accessible au public, mais surtout tant que les arbres ont encore peu de feuilles, on le voit très bien depuis la petite route qui longe la propriété.

Le lieu est vraiment digne d’un conte de fées : des douves alimentées par un ruisseau qui se déverse ensuite à travers champs, une petite chapelle au bord de l’eau, un pont fermé par une porte, et un joli bâtiment aux formes arrondies. Les volets clos ajoutent encore une touche de mystère complémentaire.

Appartenant depuis le XIXe siècle à la famille de Monteynard, le château avait été édifié par la famille de Sassenage à la fin du XVe siècle sur les bases d’une ancienne forteresse médiévale. Le château du XVe siècle a fait l’objet d’aménagements et de remaniements dans le courant du XIXe siècle. La légende faisant descendre les Sassenage de Mélusine, la femme-serpent, les sources proches du château ont pris le nom de Sources de Mélusine. Ce sont elles qui alimentent les douves.

J’ai longuement admiré, et photographié, l’ensemble… au charme très romantique. J’ai cherché des détails, et j’ai un peu rêvé aussi… Quelques gouttes de pluie m’ont ramenée dans la réalité, et incitée à faire demi-tour pour me mettre à l’abri, après avoir attrapé quelques narcisses des poètes dans une friche au bord du ruisseau.

Le pont et la porte d’accès au château
Le chapelle au bord de l’eau
Vue d’ensemble
Les douves
La chapelle du château et l’église Saint Prix
Narcisse des poètes
La grille du château

Montélier – Drôme – avril 2021

(*) Le château est une propriété privée, visible depuis la route. Pour cela, il faut prendre l’allée de la Bâtie, qui longe le mur de la propriété au niveau des terrains de tennis

[Drôme] le printemps au pied du Vercors

Un soir, après le travail, j’ai eu envie de profiter du ciel bleu et de l’ambiance quasi-estivale qui m’avaient narguée les quelques jours précédents. J’ai donc pris la direction de Peyrus, qui combine l’avantage d’être un joli point de départ pour se balader avec celui (non négligeable) d’être proche de chez moi.

Comme souvent, je me suis stationnée à côté du cimetière (où se trouve la jolie chapelle Saint Pierre du XIIe siècle, vestige d’un ancien prieuré). J’ai ensuite traversé le cimetière pour rejoindre le sentier qui passe de l’autre côté.

Là, un tapis de pâquerettes invitait à s’asseoir et contempler la montagne. Tout autour, le printemps étalait ses couleurs : vert lumineux de l’herbe, vert tendre des premières feuilles… Le ciel était d’un bleu éclatant, tandis que le soleil bien chaud donnait un petit air d’été à l’ensemble.

J’ai passé tellement de temps à contempler qu’il ne m’en est finalement pas resté beaucoup pour marcher ! J’ai quand même pris le chemin en direction du village. Il suit le trajet de l’ancien chemin de croix, duquel il reste quelques stations.

Après un petit aller-retour jusqu’aux portes du village, j’ai jeté un coup d’oeil aux montagnes, j’ai humé encore une fois le printemps… et j’ai pris le chemin du retour (histoire de m’assurer d’être à destination avant l’heure du couvre-feu !). Cette petite parenthèse bucolique m’a permis une belle respiration dans le rush d’une semaine de travail bien remplie.

Vert lumineux de l’herbe printanière au pied des montagnes
Au loin, la montagne ardéchoise
La chapelle Saint Pierre se dresse au cœur du cimetière
A la croisée des chemins, une station de l’ancien chemin de croix
Tapis de pâquerettes

Peyrus – Drôme – avril 2021

[petits moments] bouquets des bords de chemin

Au printemps, nombre de fleurs et arbustes fleurissent au bord des chemins… et parfois je cueille quelques tiges pour faire un petit bouquet à la maison. Ces dernières semaines, j’ai ainsi eu un bouquet de lilas sauvage (avant que les fortes pluies ne viennent faire tomber les fleurs au sol) et un bouquet de narcisses.

Lilas sauvage
Narcisses des poètes

********************

Edit du 25/04 – 18.30 : La balade du jour m’a de nouveau emmenée dans un grand champ de narcisses… alors un nouveau petit bouquet vient illuminer la semaine à venir !

[projet 52-2021] semaine 16 – pétales

Si vous me connaissez un peu, vous devez vous douter que le thème Pétales du projet 52 est pour moi forcément lié aux fleurs. Je dois malgré tout avouer que l’idée des pétales de maïs (les fameux corn-flakes) m’a traversé l’esprit.

J’ai eu une hésitation à montrer des pétales dans une coupelle, soit en version séchée/pot-pourri, soit en version fraîche. J’ai aussi envisagé de montrer des pétales jonchant le sol au pied d’un arbre.

Mais finalement, j’ai fait simple (enfin, après des dizaines de photos dans un joli jardin), et j’ai trouvé cette pivoine aux jolis pétales déployés.

**********************

Pour découvrir les pétales des autres participants, il suffit de suivre les liens dans les commentaires.

[les états d’esprit du vendredi] 23 avril 2021

Les états d’esprit du vendredi sont un exercice de style lancé par Zenopia et The Postman (qui ne bloguent plus maintenant). La règle est simple : on complète les différentes rubriques le vendredi.

[Vendredi 23 avril 2021] – [début xx.xx] [rédigé 22 avril jeudi tard… et programmé]

Fatigue : quel bonheur de ne pas avoir de réveil qui sonne le matin…

Humeur : excellente !

Estomac : on a fêté l’anniversaire de Melle 3e avec quelques jours de retard, mais c’était pour pouvoir avoir un Saint Honoré de notre pâtissier sur la table !

Condition physique : j’ai profité de mes vacances pour de belles randos et promenades.

Esprit : vagabond

Boulot : J’étais en vacances toute la semaine. On en reparle donc à compter de la semaine prochaine.

Culture : J’ai lu quelques BD empruntées à la médiathèque mais rien de bien marquant ou intéressant. Cela fait un bon moment que je n’ai pas lu de roman.
Nous avons fini de regarder la 1ère saison de Pennyworth… et j’attends déjà la 2e avec impatience !
Nous avons commencé à regarder la 1ère saison de 24 heures chrono, que j’avais déjà vue à sa sortie. Mais tout le monde à la maison n’a pas accroché aux aventures de Jack Bauer : on continuera donc à regarder cela en « petits groupes ».
Et nous avons regardé Bienvenue à Zombieland, une parodie de film de zombies qui joue sur tous les clichés du genre depuis les images bien gore jusqu’à la trame romantique avec un parfait second degré. On a vraiment beaucoup ri !

Penser à : remettre le réveil à sonner pour lundi matin

Avis perso : j’ai hâte de retrouver les photos de Thomas Pesquet depuis l’espace.

Message perso : Aie confiance en l’avenir : tout ira bien !

Loulous : comme nous sommes tous en vacances, cela nous donne l’occasion de passer des moments en famille, dont nous profitons bien !

Amitiés : j’avais envisagé d’écrire quelques courriers, mais il faut se rendre à l’évidence, je n’ai pas eu le temps de répondre à tout le monde.

Sorties :  dans un rayon de 10 km…

Divers : avec les sorties faites durant les vacances, j’ai pu reconstituer un petit stock de (futurs) billets pour le blog ! La fréquence de publication devrait donc remonter un peu… si j’ai le temps de les rédiger. J’aimerais quand même bien publier les photos du printemps avant que l’été ne s’installe…

Courses : en magasins de proximité

Envie de :  prolonger un peu les vacances…

Pic : Petit galet trouvé au détour d’une randonnée vers la chapelle Sainte Marguerite.

[fin xx.xx ]

[Drôme] une fin d’après-midi au Jardin des Sables

La semaine dernière, après une grosse journée de travail, j’ai eu envie de profiter du ciel bleu et du soleil de la fin d’après-midi. Je suis allée au Jardin des Sables à Montvendre où je ne m’étais pas rendue depuis plusieurs années.

J’avais découvert ce jardin alors que j’habitais à Montvendre, lors de la fête des jardins (un week-end où des animations et visites sont proposées dans des jardins publics et privés remarquables ou intéressants). Le Jardin des Sables a été installé dans un ancien champ. Il n’est adjacent à aucune habitation. Ses propriétaires ont planté de nombreuses espèces de plantes, dont beaucoup sont exotiques et originales. Il en résulte un petit havre de paix, où se promener est un véritable plaisir.

J’ai passé une bonne heure, bercée par le son du mistral et le chant des oiseaux, à profiter du calme des lieux. J’ai aussi fait de nombreuses photos de plantes plus ou moins familières, plus ou moins étonnantes. J’ai consulté leurs noms (et n’en ai rien retenu quasiment ! ) sur les petites étiquettes qui sont présentes sur chacune des espèces et j’ai apprécié y lire également de quelle région du monde elles sont originaires.

Bien entendu, j’ai fait plein de photos… mais je me suis aussi souvenue que le jardin doit être beau en toutes saisons et qu’il pourrait être sympa de retourner y faire des photos à différentes saisons !

Jardin des Sables – Montvendre – Drôme – avril 2021

(*) Le Jardin des Sables est situé chemin des Sables, à Montvendre. Il s’agit d’un jardin privé dont les propriétaires ont la gentillesse de l’accès libre. Il convient donc de s’y comporter correctement (et de ne pas y pique-niquer ! ) afin de respecter leur travail…

[Drôme] admirer le printemps au Parc Jouvet

Profitant d’avoir un peu de temps à attendre en ville un matin ensoleillé, je suis allée faire un tour au Parc Jouvet. Y étant assez tôt, les allées et pelouses n’étaient pas encore remplies de monde, et j’ai pu prendre le temps de photographier le printemps.

Chaque saison apporte son lot de jolies images dans le parc. Au printemps, c’est tout d’abord la floraison des jonquilles qui marque la sortie de l’hiver. Fin mars, il était un peu tard pour la plupart qui avaient déjà fané. Mais les tulipes étaient en train de prendre le relais. Au hasard d’un coin d’herbe, j’ai aussi remarqué quelques jacinthes des bois.

Mais ce qui fait le plus le charme du parc au printemps, c’est la floraison des magnolias. Comme il avait plu la veille, certains pétales étaient un peu abimés mais les couleurs différentes de chaque arbre sont un vrai plaisir. Blanc, rose, jaune : il y en a pour tous les goûts. Si on trouve plusieurs arbres un peu partout dans le parc, c’est auprès de la maison du gardien qu’il y en a la plus forte concentration. Difficile de ne pas tomber sous le charme !

J’ai alors continué mon tour en direction de la mini-ferme où les moutons se reposaient à l’ombre, puis j’ai fait le tour de la mare aux canards. C’est en regagnant la grande pelouse que j’ai croisé une cane avec ses petits qui traversaient tranquillement en direction d’un des canaux qui traversent le parc.

Un dernier coup d’oeil aux massifs colorés et aux jets d’eau, il est temps de monter l’escalier qui me ramène au Champ de Mars.

Jacinthes des bois
Sans doute un de mes endroits préférés dans le parc… comme une salle de bal sous les platanes.
Les magnolias sont en fleurs
La famille Canard (il y avait bien une dizaine de canetons, mais c’était compliqué d’avoir tout le monde dans le champ !)
Les pavots aux pétales froissés
Jeux d’eau

Parc Jouvet – Valence – Drôme – mars 2021

[petits moments] variations autour d’un bouquet

En fin de semaine, je me suis acheté un bouquet d’aliums et d’arums, agrémenté de quelques branches d’eucalyptus. Je l’ai posé sur mon buffet.

Le soir venu, j’ai allumé une bougie et j’ai aimé l’ambiance qui se dégageait de l’ensemble. Alors j’ai tenté quelques photos.

Version diurne
Allumer une bougie pour une ambiance intimiste
A la lueur de la bougie
Éclairage indirect (c’est la même photo qu’au-dessus mais avec un traitement différent)

[projet 52-2021] semaine 15 – géographie

Quand j’ai ajouté ce thème Géographie au projet 52, j’avais clairement en tête de vieilles cartes murales comme celles que l’on avait à l’école ou au collège, des atlas aux pages usées, des couleurs un peu passées dessinant des pays qui n’existent plus. Mais je n’avais rien de tout cela sous la main cette semaine (et rien de tel dans mes archives).

Alors, j’ai eu envie de vous proposer une lecture de paysage. C’est un exercice que nous réalisons assez régulièrement lorsque nos randonnées ou balades nous amènent sur un point haut, permettant une vue d’ensemble d’un paysage qu’il soit naturel, agricole ou plus urbain. C’est une façon assez amusante de comprendre un territoire.

J’étais donc partie pour aller sur une petite butte et vous faire un jolie photo de paysage… quand je suis passée sous une allée d’arbres aux branches tortueuses, que de jeunes feuilles commençaient à peine à habiller. Et j’y ai vu les cours d’eau d’une géographie imaginaire !

**********************

Si vous voulez découvrir ce que la géographie a inspiré aux autres participants, il suffit de suivre les liens dans les commentaires.