[Drôme] dans les vergers en fleurs

Comme chaque année, le début du printemps est marqué par l’arrivée des fleurs dans les vergers. Et comme chaque année, je n’ai pas résisté au plaisir d’aller voir cela de plus près !

Je suis partie avec Melle 3e dans les environs de Châteauneuf sur Isère. Il y a en effet de nombreux arboriculteurs installés autour de la butte de molasse du village et le long de la rivière Isère. Il y a certains champs que je connais bien pour y aller tous les ans et où je sais pouvoir m’arrêter sans souci. Comme il était encore un peu tôt dans la saison (nous y étions fin février), tous les arbres n’étaient pas encore fleuris.

Nous nous sommes toutefois longuement arrêtées dans un de nos champs favoris où pêchers et abricotiers se côtoient. Si la floraison des pêchers était encore timide, les abricotiers déployaient leurs fleurs blanches à profusion, faisant le bonheur des abeilles !

Après avoir pris déjà beaucoup de photos, nous avons continué au hasard des petites routes afin de trouver d’autres champs fleuris. Nous avons fini juste au bord de l’Isère, sur une route entre des champs d’abricotiers et des champs de pêchers, où nous avons pris le temps de marcher un peu.

Le soleil jouait les invités de marque et tout cela sentait bon le printemps ! Le temps s’est étiré, et si nous n’avions pas eu un rendez-vous à honorer, nul doute que nous serions restées encore longtemps à profiter du spectacle de la nature.

Fleurs de pêcher
Fleurs de pêcher
Fleurs d‘abricotier
Fleurs d‘abricotier
Fleurs d‘abricotier
Fleurs d‘abricotier
Fleurs d‘abricotier
Fleurs d‘abricotier
Fleurs de pêcher
Fleurs d‘abricotier

Châteauneuf sur Isère – Drôme – 28 février 2021

25 réflexions sur « [Drôme] dans les vergers en fleurs »

    1. Les petits matins sont encore frais ici (autour de 3/4 °C cette semaine)… et la grosse crainte des arboriculteurs est une gelée sur les fleurs…. Ils surveillent ça attentivement !
      Bonne semaine à toi aussi !

    1. Pour la récolte, cela reste soumis à l’absence de gelées dans les semaines à venir…
      Et oui, sortie complètement « à plat » sur terrain bien stabilisé (en l’occurrence une route) malgré la cheville : il s’agit pour moi de trouver le bon équilibre entre la rémission de ma cheville et une certaine nécessité à prendre l’air quand c’est possible.

    1. En tous cas, ici, ils sont clairement en train de s’installer… Le manteau est rangé et une veste légère suffit, je commence à hésiter mettre des collants (mais bon le matin il fait encore frais…)

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :