[les états d’esprit du vendredi] 15 janvier 2021

Les états d’esprit du vendredi sont un exercice de style lancé par Zenopia et The Postman (qui ne bloguent plus maintenant). La règle est simple : on complète les différentes rubriques le vendredi.

[Vendredi 15 janvier 2021] – [début xx.xx] [rédigé jeudi 14 janvier tard… et programmé]

Fatigue : reste raisonnable

Humeur : toujours excellente

Estomac : c’est la saison où le choix de fruits devient plus limité…

Condition physique : RAS

Esprit : vagabond

Boulot : Je devais retourner à Lyon mais le couvre-feu a été avancé à 18.00 dans la Drôme depuis mardi… donc je continue en télétravail ! Vu la quantité de travail cette semaine, ce n’était pas plus mal que je ne perde pas de temps dans les trajets…

Culture : J’ai regardé Three Billboards dont on m’avait dit beaucoup de bien et je n’ai pas été déçue…

Penser à : commander des chaînes pour la voiture

Avis perso : certes il fait froid (voire très froid) mais ça permet de profiter de paysages glacés et enneigés….

Message perso : prenez soin de vous ! La santé, c’est le plus important !

Loulous : L’avancement du couvre-feu modifie un peu l’organisation des différentes activités… On va jongler avec les nouveaux horaires du coup ! Mais ils ont quand même pu aller faire du ski de fond mercredi.

Amitiés : Merci pour vos cartes qui continuent à arriver….

Sorties :  en fonction de la météo et avant le couvre-feu !

Divers : les réverbères de ma rue sont en train d’être changés. A l’heure où on parle de limiter la pollution lumineuse, les nouveaux modèles éclairent nettement plus que les précédents (même s’ils consomment sans doute moins), et je n’ai pas l’impression que l’intensité lumineuse soit modulée au cours de la nuit…. mais peut-être que ça ne pourra être réglé qu’une fois que tous les anciens réverbères auront été changés (?)

Courses : je pense faire un saut au marché samedi matin

Envie de :  déconnexion…

Pic : je ne me lasse pas de jouer avec la neige !

[fin xx.xx ]

[Drôme] aller voir la cascade après les pluies

Après plusieurs jours de pluie en décembre, je suis retournée voir la cascade du Rif à La Baume Cornillane. En effet, compte-tenu de la nature des sols, les niveaux des ruisseaux et rivières sont très sensibles aux fortes pluies.

Dès que je me suis engagée sur le petit chemin dans la forêt qui mène à la cascade, j’ai entendu le bruit du ruisseau, nettement plus fort que lors de mes précédentes visites.

En allant y jeter un coup d’oeil, l’impression s’est confirmée : son débit était bien plus important que d’autres fois.

A l’approche de la cascade, en longeant le ruisseau, j’ai commencé à l’entendre d’assez loin. Et dès que je l’ai aperçue, plus aucun doute n’était possible : la cascade du Rif coulait avec un fort débit…

Après l’avoir admirée de loin, je me suis approchée de la mare qui se trouve à sa base, en essayant de ne pas glisser sur la pente saturée en eau (spoiler : je n’ai pas réussi et j’ai dévalé de façon peu contrôlée une partie de la pente… heureusement, l’eau fraîche de la cascade m’a permis de me laver les mains afin de pouvoir continuer à utiliser l’appareil photo).

J’ai passé un long moment à regarder l’eau dévaler le flanc de la montagne, à me laisser hypnotiser par le mouvement de l’eau et le bruit de la cascade (tout en essayant de ne pas trop me mouiller les pieds)….

C’est d’ailleurs un peu à regret que j’ai rebroussé chemin pour retourner à la voiture et rentrer me sécher à la maison…

Au bord du chemin en sous-bois, s’attarder sur les dessins de champignons de souches….

Cascade du Rif – La Baume Cornillane – Drôme – décembre 2020

(*) Vous l’aurez compris : après les fortes pluies, l’accès à la cascade est fortement glissant, non seulement aux abords même de celle-ci mais également tout le long du chemin. Si le sentier ne présente pas de difficulté particulière en temps normal, il convient donc d’être un peu plus prudent après un épisode pluvieux.

(**) Pour prolonger la balade, vous pouvez continuer jusqu’à la grotte de la Dame, située à proximité immédiate (le chemin pour accéder à la grotte passe par la cascade). Les escaliers menant à la grotte peuvent être glissants par temps humide.

[Drôme] prendre l’air à la Baume Cornillane

Il y a du vent, mais aussi un peu de ciel bleu. Après deux jours de pluies et juste après avoir fêté Noël, l’appel de l’extérieur est trop fort pour lui résister. Je pars donc pour La Baume Cornillane (ce n’est pas loin et s’il fait trop froid, la balade pourra facilement être écourtée).

Du village, je pars en direction du site médiéval. Je traverse l’ancien village dominé par les ruines du château des Cornillans. Au delà, le sommet de la Raye a pris une teinte blanche avec les chutes de neige de la veille.

Finalement, le vent n’est pas aussi intense une fois sur la crête que ce que j’aurais craint au départ. Je m’avance donc vers les roches de la Pangée. Le panorama sur la plaine de Valence est toujours aussi époustouflant.

Mais cette fois, j’ai surtout envie d’explorer les ruines. Je retourne donc vers le château, et je m’aventure au pied d’un mur dont je n’avais jamais remarqué qu’il était accessible côté « intérieur ». Là, une ouverture permet d’admirer le paysage de la Raye. Je ne me lasse pas de la vue sur les sommets légèrement enneigés.

Malgré tout, la température est fraîche… Je vais donc me mettre à l’abri dans les ruines de l’ancien donjon. Ainsi, face à la vue sur la plaine, l’endroit est parfait pour sortir mon thermos de café et profiter d’une pause. Je m’amuse à retrouver les lieux connus dans le panorama qui s’offre à mes yeux….

Le temps passe tranquillement, mais il est temps de prendre le chemin du retour… doucement.

Dans les ruines du vieux village
Au pied du donjon
Deviner la Raye enneigée derrière le château
Saupoudrage hivernal
Vers les Roches de la Pangée
Les montagnes au pied de la montagne….
Nature vs Man
Retour dans les ruines…
Au pied du mur…
Jeter un oeil sur le paysage..

La Baume Cornillane – Drôme – décembre 2020

[projet 52-2021] semaine 1 – commencer

Voilà, nous sommes repartis pour une année de photos avec le projet 52-2021 ! Et pour commencer, je vous ai donc très logiquement proposé le thème « commencer »….

Quand j’ai choisi la liste des thèmes, je cherchais en fait une variante sur début d’année, nouvelle année… Je souhaitais quelque chose de plus ouvert aussi, de moins limité au commencement d’une année.

Commencer, ça peut donc certes commencer l’année, mais aussi un nouveau projet, un chantier, un apprentissage, un livre (que l’on veuille l’écrire ou le lire), …

J’avais imaginé aller prendre en photo le poteau de départ du GR93, à Peyrus. Mais mardi matin, il avait neigé…. et donc je suis allée faire une belle promenade au lever du jour.

Voici donc comment j’ai commencé ma journée de mardi dernier, les pieds dans la neige, sur un belvédère dominant le village…. alors que le jour commençait !

*******************

Pour voir comment les autres participants vont commencer ce projet, il suffit de suivre les liens dans les commentaires…

NB : certains commentaires partent en modération, je les valide dès que je me connecte… mais j’ai aussi d’autres occupations le samedi, dans la vraie vie ! Aussi, ne vous inquiétez pas si votre commentaire met un petit moment à apparaître…

[les états d’esprit du vendredi] 8 janvier 2021

Les états d’esprit du vendredi sont un exercice de style lancé par Zenopia et The Postman (qui ne bloguent plus maintenant). La règle est simple : on complète les différentes rubriques le vendredi.

[Vendredi 8 janvier 2021] – [début xx.xx] [rédigé jeudi 7 janvier tard… et programmé]

Fatigue : à peu près normale….

Humeur : excellente !

Estomac : après des fêtes très gourmandes, il a plutôt envie de légèreté !

Condition physique : les vacances ont été marquées par plus de rando et à un rythme plus soutenu…. Mon genou gauche a parfois signifié son mécontentement !

Esprit : vagabond

Boulot : Je n’avais pas vraiment envie de remettre le réveil à sonner pour lundi matin…. ni pour les matins suivants !

Culture : On a regardé pas mal de films des années 80/90 durant les vacances. On a aussi vu Soul, la dernière pépite des studios Pixar.
Je me suis laissée happer par la série Little fires everywhere… et ça fait bizarre de voir Joshua Jackson, le Pacey de la série Dawson, dans un rôle adulte !
J’ai lu le tome 6 des Vieux Fourneaux que j’ai eu pour Noël. J’aime toujours autant cette série, à la fois drôle et pertinente….

Penser à : finir de ranger les décos de Noël

Avis perso : J’ai lu un bout d’ interview de Christophe André dans le JDD, et je suis vraiment en phase avec cet extrait : « En psychologie, l’acceptation est une démarche active dans laquelle on reconnaît le réel. On ne se dit pas « c’est bien » mais « c’est là », et on décide de composer avec le réel. On n’est ni dans le déni ni dans l’indignation. Que je l’approuve ou non, le phénomène existe, quel qu’il soit – le réchauffement climatique, le sexisme, le racisme, le Covid –, et la question est : qu’est-ce que je fais avec ça? L’acceptation est une démarche qui ne nous pousse pas à renoncer à l’action mais à une action économique pour éviter les gesticulations liées à la colère ou à la peur. Accepter, ce n’est pas subir sans rien dire, mais mettre son énergie dans l’adaptation à ce qui est là, puis dans le combat. L’acceptation suppose un calme relatif et une stratégie pour changer la situation, sinon on est juste dans la colère. Et la colère, ça s’épuise, ça crispe les autres et ça finit par m’épuiser moi-même. »

Message perso : Bonne année !

Loulous : Mr 2e est officiellement inscrit pour passer le bac, et il reprendra les cours à 100% en présentiel à compter de la semaine prochaine. Melle 3e est quant à elle inscrite pour passer le brevet.

Amitiés : Merci pour vos cartes et messages pour la nouvelle année !

Sorties :  cela sera essentiellement en fonction de la météo…

Divers : Il a neigé ! Il a neigé ! Certes pas beaucoup mais assez pour que ce soit tout blanc un matin… et c’est drôlement sympa de pouvoir faire une bonne balade au lever du jour pour en profiter….

Courses : maintenant que les restes des fêtes sont terminés, il va falloir songer à refaire quelques provisions !

Envie de :  calme…

Pic : retour en images sur les fêtes de fin d’année

Cadeaux sous bonne garde après le passage du Père Noël…

Préparatifs du réveillon du 31 avec une jolie composition de Fleurs d’Eucharis et le photophore « maison » du Terrarium que j’ai eu pour Noël

[fin xx.xx ]

[Drôme] petit matin enneigé au dessus de Chabeuil

Dans la nuit de lundi à mardi dernier, il a neigé. En regardant par la fenêtre avant d’aller me coucher, j’ai découvert les toits blanchis. Alors, j’ai décidé de m’arranger pour pouvoir m’octroyer une pause dans le travail au lever du jour afin d’aller marcher un peu au dessus de Chabeuil.

Mon premier arrêt alors que l’aube était tout juste naissante, je l’ai fait au pied de l’église Saint Jean Baptiste, depuis la placette d’où l’on a une si jolie vue sur les toits du village. La lumière bleutée du jour qui se lève se cumule avec la neige pour créer une ambiance féérique.

Je continue en direction de la colline de la Gontarde. Le sous bois est couvert d’un voile de neige. Les branches se sont parées de blanc. Personne encore n’est passé par là… J’aperçois deux chevreuils un peu plus loin, qui filent rapidement se mettre à couvert après avoir perçu le bruit de mes pas.

Je monte vers les ruines de l’ancien donjon, et continue jusqu’à la Vierge du Voeu. Tous les environs sont blancs, à l’exception des routes, rubans sombres dans le paysage.

Mais le temps passe et il va être l’heure de travailler. Un dernier coup d’oeil aux cimes dénudées des arbres me fait apercevoir la lune.

Je presse alors un peu le pas, dans l’air vif d’un matin enneigé sur Chabeuil, en pensant au café bien chaud que je vais me préparer sitôt arrivée !

Chabeuil – Drôme – 5 janvier 2021

*****************

Voici la petite couche de neige aperçue au moment de me coucher le 4 janvier au soir, celle qui m’a motivée à me lever un peu plus tôt le lendemain !

[Drôme] la région des lumières à Valence

Cet hiver, la région des lumières s’est de nouveau installée à Valence pour proposer des projections monumentales sur la façade de la cathédrale de Valence.

Le spectacle proposé est le même que l’an dernier mais c’était un vrai plaisir de retourner le voir malgré le froid !

Pendant vingt minutes, les murs prennent vie et racontent Valence et ses environs. On croise ainsi Mandrin et Napoléon Bonaparte. On se promène dans les vergers en fleurs, les vignes, les champs de lavande ou aux abords de la Nationale 7. On salive devant les Suisses de Valence. On sourit devant les personnages des studios d’animation valentinois. On plonge dans l’histoire de la ville. On vibre avec les mappings hypnotiques sur les vieilles pierres.

Le spectacle est parfait pour mettre de la lumière et de la couleur dans cette période de fin d’année 2020/début d’année 2021 !

Valence – Drôme – décembre 2020

(*) Le spectacle est projeté sur la façade de la cathédrale de Valence, côté place des Ormeaux, chaque soir de 17.30 à 19.30 jusqu’au dimanche 10 janvier 2021. Le spectacle dure 20 minutes et est projeté en boucle. L’accès est gratuit mais, en raison du contexte sanitaire, il y a une jauge de spectateurs présents en simultané sur la place, aussi les accès sont filtrés.

[Drôme] les pieds dans la neige

Les derniers jours de décembre 2020 nous ont gratifiés de quelques flocons à basse altitude. Après avoir aperçu par la fenêtre qu’elle était si proche, impossible de résister : nous sommes partis voir la neige de près !

Pour cela, nous sommes allés à Peyrus, là où je m’étais déjà promenée lors des toutes premières neiges. Cette fois, les champs aux abords immédiats de la sortie du village sont blanchis. Nous n’aurons aucun mal à trouver la neige !

Nous avons laissé la voiture juste à la sortie de Peyrus et sommes partis sur la route en direction des Chichats. Plus nous montons, plus la neige est présente. Nous croisons plusieurs groupes de personnes avec des luges qui rentrent ou partent en direction des champs pentus situés dans les environs.

Les falaises des Rancs du Touet et des Roches de Treillaras dominent majestueusement le paysage. La température, plutôt douce (environ 3°C), fait fondre doucement la neige et l’on entend le plic-ploc des gouttes sur les feuilles. Le soleil brille et la balade est vraiment agréable.

Nous délaissons le GR qui monte droit dans la pente pour passer par le chemin carrossable, plus large, moins abrupt (et moins glissant afin de ménager un genou qui a un peu trop travaillé les jours précédents). Cela me permet de découvrir de nouveau points de vue sur la montagne, entre les branches des sapins. Nous allons jusqu’à l’intersection avec le chemin de Drogue afin de jeter un oeil à la vue en direction de la plaine de Valence.

Après avoir bien profité et alors que le soleil commence doucement à se cacher derrière les collines, nous rebroussons chemin, heureux de cette sortie improvisée les pieds dans la neige !

Depuis la route, vue sur les falaises enneigées
En montant, trouver progressivement la neige.
Paysages hivernaux….
Piste de luge improvisée
Dans les champs enneigés….
Magie de l’hiver…

Peyrus – Drôme – 30 décembre 2020

(*) Il est possible de se stationner à la sortie du village au bout de la route des Chichats, au niveau des containers à tri sélectif. C’est là que nous avions laissé la voiture.

[petits moments] gourmandises festives

Ces derniers jours, entre les fêtes de Noël et du Nouvel An, ont été particulièrement gourmands…

Morceaux choisis !

Sucres d’orge pour Noël….
Bûche vanille/myrtille pour le réveillon de Noël
Pour notre goûter de Noël, nous avions choisi la bûche Cocosmos (noix de coco/kalamansi/mangue) de la Maison Guillet à Valence/Romans.

Pour le réveillon du 31, nous avions opté pour une bûche glacée : celle de La Fabrique Givrée en version chocolat/vanille/caramel

Première galette des Rois de la saison (aux pommes de la Maison Bédouin de Romans)… et comme chaque fois, j’ai réussi à couper sur la fève !
Et (cela n’a rien à voir) j’aime énormément la couleur bleue de cette assiette que j’ai eue pour Noël et qui a été faite à la main par la céramiste du Terrarium

Les Rois Mages ont accueilli la galette « Spatiale » de la Maison Guillet, garnie d’une frangipane aux noix du Royans. J’ai vraiment apprécié le goût de la noix travaillée en frangipane, à la fois plus rustique et plus délicat que celui de l’amande traditionnelle.
(Et donc, j’ai coupé de nouveau sur la fève, pas sur celle déposée sur la galette bien visible, mais sur une de celles en porcelaine blanche insérée dans la garniture….).

[projet 52-2021] en route pour une nouvelle année de photos !

Je l’ai évoqué déjà : je vous propose de nouveau un projet 52 sur l’année 2021.

Certains thèmes sont inédits, d’autres ont déjà pu être traités ou s’approchent de thèmes déjà rencontrés. J’ai essayé de mélanger des sujets et des complexités différentes, et j’espère que cela vous plaira !

Voici donc la liste pour le projet 52-2021 !

Côté règles du jeu, il n’y aura pas de modifications cette année…

– un thème par semaine, sachant que la 1ère semaine est la semaine prochaine (ma photo sera donc en ligne samedi 9 janvier 2021)
– une photo prise par vous à publier chacun sur son blog ou sur Instagram avec le hashtag #projet52dema (et, idéalement, en taggant mon compte Instagram @ducotedechezma)
– un commentaire à mettre avec le lien vers votre billet (ou vers la photo sur Instagram) sous mon propre billet du projet 52 pour la semaine (que je continuerai à publier le samedi)
– aucune obligation : chacun publie quand il veut, quand il peut…

Comme c’est déjà le cas depuis quelques années, il n’y aura pas de récapitulatif de vos participations car c’est réellement beaucoup trop chronophage. Chacun sera donc invité à suivre les liens déposés en commentaires, et j’irai moi-même vous rendre une petite visite ainsi.

Au plaisir de vous retrouver sur le projet 52-2021 donc !