[les états d’esprit du vendredi] 31 juillet 2020

Les états d’esprit du vendredi sont un exercice de style lancé par Zenopia et The Postman (qui ne bloguent plus maintenant). La règle est simple : on complète les différentes rubriques le vendredi.

[Vendredi 31 juillet 2020] – [début xx.xx] [rédigé jeudi 30 juillet tard… et programmé]

Fatigue : la chaleur n’aide pas à avoir des nuits reposantes… Vador qui s’exprime à 5.00 du matin, non plus…

Humeur : excellente….

Estomac : vivent les salades, les melons, les pastèques, les concombres et les tomates !

Condition physique : mon bras droit a particulièrement senti passer l’heure et demie de canoë de samedi ! (je pagayais à droite du canoë donc le bras gauche servait à diriger la pagaie, pas à tirer sur l’eau. Il a été nettement moins sollicité)

Esprit : vagabond

Boulot : c’est parti pour deux semaines de pause !

Culture : une visite guidée du Musée de la Chaussure samedi dernier… et quelques comédies romantiques sur Disney+

Penser à : remettre du liquide lave-vitre dans la voiture

Avis perso : il fait chaud, non ?

Message perso : ce serait sympa qu’on arrive à se voir….

Loulous : on se retrouve bientôt !

Amitiés : dans la série « Le monde est petit » j’ai appris que des copains de Valence ont une maison de famille à 40 km de chez mes parents !

Sorties :  puisque ce seront les vacances, il y en aura forcément, mais on n’a pas de programme précis….

Divers : Je crois que Vador est déréglé. Avant il miaulait au lever du soleil quand les martinets commençaient à voler bruyamment au dessus de la maison, soit vers 5.00. Et là, il continue à miauler vers 5.00 alors qu’il fait encore nuit et que les martinets sont tous repartis. Ou alors, il ne miaulait ni à cause du lever du jour, ni à cause des martinets et dans ce cas, je ne sais pas pourquoi il miaule….

Courses : inutiles

Envie de :  nature !

Pic : en balade le long de l’Isère…

Bourg de Péage – Drôme – juillet 2020

[fin xx.xx ]

[Drôme] redécouvrir le musée de la chaussure

Vue de la cour du musée

Après avoir fait du canoë sur l’Isère, je suis partie avec les autres instagrameurs pour découvrir ou plutôt redécouvrir le Musée de la Chaussure.

Installé dans l’ancien couvent des Visitandines à Romans, le Musée de la Chaussure a fermé plus d’un an suite à l’épisode de grêle subi par la ville en juin 2019 et qui avait fait de considérables dégâts. Il a rouvert le 15 juillet, et propose maintenant deux nouvelles salles consacrées aux chaussures contemporaines.

L’industrie de la chaussure a longtemps été un fleuron romanais. De grands noms avaient en effet leurs ateliers à Romans : Charles Jourdan, Robert Clergerie, Stephan Kelian mais aussi les ateliers Rivat, spécialisés en chaussures de sport et à l’origine des ouvertures décentrées ou du scratch pour fermer les chaussures.

En effet, depuis longtemps, le cuir était travaillé à Romans et la ville disposait de nombreux ateliers de tannage (on peut encore voir des maisons de tanneurs place de la Presles, même si celles-ci sont peu mises en valeur pour le moment). Et lorsque la production s’est industrialisée, les ateliers de fabrication de chaussures se sont installés à proximité des tanneurs.

Le musée de la chaussure nous propose d’abord un voyage dans le monde de la fabrication des chaussures depuis l’ère pré-industrielle avec les outils et l’atelier du cordonnier. Puis, nous découvrons les premières machines industrielles.

Mais l’essentiel des collections du musée se compose de… paires de chaussures ! Il y en a environ 20 000 dont un dixième est exposé, de façon tournante pour ne pas abîmer certains modèles plus fragiles.

La plus ancienne paire a 3500 ans et cette sandale en papyrus provient de l’Egypte des Pharaons. Nous descendons ensuite le fil du temps, de l’Antiquité au Moyen-Âge, de la Renaissance au Siècle des Lumières, de la Révolution Française au Second Empire, pour finir au tout début du XXe siècle. Puis, nous partons explorer le monde : Asie, Afrique, Amérique, Océanie….

Puis, nous arrivons aux nouvelles salles. La première, installée dans l’ancien parloir des Visitandines, explore la façon dont certaines chaussures sont devenues iconiques, ont traversé les frontières entre chaussures spécialisées (sport, danse, travail, rééducation..) et chaussures de ville. Nous retrouvons ainsi les Dr Martens, les espadrilles ou les sneakers. La muséographie s’attarde aussi sur la perméabilité des frontières masculin/féminin à partir du milieu du XXe siècle : richelieus, derbys ou cuissardes qui de masculin passent au féminin, mais aussi les « Zizi » créées par Rose Repetto pour sa belle-fille et ensuite portées par Serge Gainsbourg…

Après avoir traversé rapidement l’ancienne chapelle qui abrite des créations romanaises actuelles, nous arrivons dans l’autre salle ouverte cet été : tout autour de la pièce s’étale une rétrospective de l’évolution des chaussures depuis 1900 mise en parallèle avec les évolutions sociétales. Cette salle permet ainsi de se rendre compte de l’évolution de la condition féminine mais aussi de celle de la place de l’enfant.

Enfin, au centre de cette pièce, un focus est fait sur deux créateurs : le romanais Charles Jourdan d’une part, précurseur du marketing global et de l’internationalisation des ventes, et son disciple Christian Louboutin, surdoué envoyé en stage chez Jourdan par une maison de haute couture, et jamais totalement accepté dans les ateliers romanais. Plusieurs de ses modèles à la semelle rouge iconique sont ainsi présentés.

C’est la fin de notre visite, fort intéressante et complète grâce aux explications de notre guide Baptiste.

Le couloir des cellules des Visitandines
Escarpins de la Princesse Grace de Monaco
Corde tressée pour la fabrication d’une semelle d’espadrilles, et modèle Hermès au premier plan
Modèles Louboutin
L’escarpin étoilé d’Andréa Pfister – version originale dans le musée
L’escarpin étoilé d’Andréa Pfister – version géante devant le musée

Musée de la chaussure – Romans – Drôme – juillet 2020

(*) Les conditions de visite sont détaillées sur le site internet du Musée de la Chaussure. Il est intéressant de pouvoir suivre une visite guidée pour aller à l’essentiel et éviter la lassitude dans certaines salles lorsque, comme moi, on n’est pas un spécialiste de l’histoire des chaussures. J’avais pourtant déjà visité 2 fois le musée mais cette visite guidée m’a appris énormément de choses, ou fait faire attention à des points que j’avais zappés en visitant seule.

(**) Merci à la Ville de Romans pour cette invitation, à Baptiste pour la visite et aux autres instagrameurs (Le Caillou aux Hiboux, Claire & Thomas, Julie et Katia) pour leur bonne humeur.

[Drôme] faire du canoë sur l’Isère

Samedi dernier, j’ai été invitée avec d’autres instagrameurs par la Ville de Romans pour découvrir les escales estivales. Durant tout l’été, des animations, des expériences inédites et des visites patrimoniales sont proposées dans la ville.

Parmi ces expériences, il y a la possibilité de faire du canoë sur l’Isère. Et justement, nous étions attendus pour une balade façon Pocahontas dans un canoë 9 places.

Après avoir traversé la passerelle des Ors (celle qui relie Bourg de Péage à Romans sur la vélo voie verte), le point de départ des promenades en canoë se fait au niveau de la rampe de mise à l’eau des pompiers située juste à côté, le long de la voie verte. Nous sommes accueillis par Matthieu, le moniteur du CARP qui s’occupe de l’activité. Suite à la distribution des gilets de sauvetage et des pagaies, accompagnées de quelques explications sur le maniement de celles-ci, le canoë est mis à l’eau et nous embarquons (suite à un petit souci de répartition, devinez qui devra marcher un peu dans les eaux de la rivière pour embarquer… et oui, c’est moi ! Comme quoi même quand ce n’est pas de mon fait, je me retrouve chaque fois les pieds dans l’eau…. ).

Après un bref temps de coordination, nous avançons tous en rythme et le canoë remonte le courant en direction de la ville. Même si le débit est assez calme, cela tire quand même dans le bras qui actionne la pagaie… Toutefois, cela n’empêche pas la bonne humeur et les discussions vont bon train.

Arrivés à l’approche du Pont Vieux, nous posons un peu les pagaies pour faire quelques photos mais l’élan que nous avions donné à l’embarcation faiblit, et nous recommençons à pagayer. Au pied de la collégiale Saint Barnard, Matthieu nous fait faire demi-tour pendant que nous prenons encore quelques photos.

Nous nous laissons alors porter par le courant pour redescendre la rivière, tout en profitant du paysage et des vues sur les berges. Matthieu nous emmène alors découvrir une curiosité en aval sur la rive gauche de l’Isère : une fontaine pétrifiante visible uniquement depuis la rivière. L’endroit est vraiment paisible avec pour seul bruit celui de l’eau qui sourd et cascade dans les mousses.

Mais il est l’heure de revenir à notre point de départ… Quelques coups de pagaie pour remonter le courant et nous y sommes.

C’est la première année que des sorties en canoë sont organisées sur l’Isère et c’est vraiment une belle expérience, une façon originale et sympathique de (re)découvrir les berges de l’Isère et la ville de Romans avec un point de vue différent.

A l’approche du Pont Vieux

Vue sur la collégiale Saint Barnard depuis la rivière

Passer sous le Pont Vieux

la fontaine pétrifiante

Au milieu de la rivière….

Romans – Drôme – juillet 2020

(*) Les promenades en canoë sont proposées jusqu’à fin septembre 2020. Les informations pour la réservation sont disponibles sur le site internet de la ville.

(**) Merci à la Ville de Romans pour cette invitation, à Matthieu pour son accueil et aux autres instagrameurs (Le Caillou aux Hiboux, Claire & Thomas, Julie et Baptiste) pour leur bonne humeur.

[petits moments] entre le 18 et le 24 juillet 2020

LUNDI 20 JUILLET. Retour au bureau après une semaine de pause qui a fait beaucoup de bien.

Prendre le train…. – Gare de Valence TGV

******************

La semaine, très remplie, est passée à toute vitesse… et je n’ai pas pris de photos ! C’est assez rare pour être noté !

[projet 52-2020] semaine 30 – sport

Quand j’ai choisi le thème Sport pour cette semaine, c’est parce que nous aurions dû être a tout début des Jeux Olympiques. Forcément, certains évènements sont venus mettre un peu de pagaille dans ce planning initialement si bien préparé !

Point de Jeux Olympiques cette année, il a donc fallu que je trouve une idée autrement… Le sport, ce n’est pas trop mon truc, il faut bien l’avouer…. à part la randonnée. Je suis donc partie non pas en randonnée mais dans mes photos de randonnée pour trouver une illustration.

J’ai mis de côté les paysages et les vues larges des chemins, déjà souvent montrés. Voici donc une photo dans le ruisseau, à un endroit où celui-ci prend toute la largeur du chemin, juste après le passage d’une petite cluse… et quelques pas d’escalade pour le randonneur !

*****************

Pour voir comment les autres participants font du sport, il suffit de suivre les liens dans les commentaires.

****************

PS : ce samedi, je ne serai que peu disponible et je ne sais pas quand j’aurai l’occasion de me connecter dans la journée. Donc, si par hasard votre commentaire ne s’affichait pas, ne paniquez pas : il est très certainement parti en modération et je le validerai dès que possible….

[les états d’esprit du vendredi] 24 juillet 2020

Les états d’esprit du vendredi sont un exercice de style lancé par Zenopia et The Postman (qui ne bloguent plus maintenant). La règle est simple : on complète les différentes rubriques le vendredi.

[Vendredi 24 juillet 2020] – [début xx.xx] [rédigé jeudi 23 juillet tard… et programmé]

Fatigue : les longues journées de travail se font sentir, surtout à l’approche de la fin de semaine.

Humeur : excellente !

Estomac : j’ai fait un peu de confitures pour l’hiver prochain.

Condition physique : après la reprise de la « vraie » randonnée la semaine dernière, j’ai redécouvert certains muscles ! L’huile de massage à l’arnica est vraiment ma copine….

Esprit : vagabond

Boulot : Reprise sur les chapeaux de roues… Heureusement que les vacances approchent car même après une semaine de coupure, c’est compliqué de tenir le rythme….

Culture : j’ai vaguement regardé quelques émissions à la télé, mais rien de bien marquant !

Penser à : organiser les trajets aller et retour en Bretagne

Avis perso : les gros orages qui donnent l’impression qu’il faut nuit noire en pleine réunion, c’est pas terrible !

Message perso : prenez soin de vous !

Loulous : ont pris le chemin de la Bretagne pour les vacances.

Amitiés : ce serait sympa qu’on s’organise un déjeuner…

Sorties :  quelques activités prévues samedi, rien pour dimanche : j’aviserai selon l’humeur et la météo !

Divers : Chaque année, je récupère un martinet noir dans la cour alors qu’il s’est égaré au sol et ne peut plus s’envoler… mais cette semaine, j’en ai déjà sauvé 2…. Vador les a chaque fois repéré avant moi mais comme il n’est pas affamé et plutôt curieux de nature, il les observe et me laisse ainsi le temps de l’attraper avant qu’il ne lui prenne l’idée de jouer avec ! (Les martinets passent leur vie en volant, en dehors de la période où ils sont au nid… et le nid est toujours situé de telle sorte que l’oiseau puisse repartir en se laissant tomber avant de prendre son vol incessant. Quand on en trouve un, il faut l’attraper tout doucement en prenant soin de ne pas lui abîmer une aile qu’il aura tendance à vouloir étendre, pris de panique. Puis, il faut se mettre en hauteur, à une fenêtre en étage par exemple, et le laisser repartir en ouvrant sa main et lui donnant une petite impulsion.)

Courses : minimales et locales, essentiellement des produits frais…

Envie de :  glace !

Pic : je repartirais bien à la montagne….

Saint Hugues de Chartreuse au pied de Chamechaude – Chartreuse – Isère – juillet 2020

[fin xx.xx ]

[petits moments] en Chartreuse – juillet 2020

MERCREDI 15 JUILLET // JEUDI 16 JUILLET // VENDREDI 17 JUILLET


J’ai pris 3 jours de vacances en Chartreuse, un massif situé à à peine plus d’une heure de route de la maison et que je ne connaissais quasiment pas (en fait, je n’y étais pas retournée depuis que j’y avais passé une journée alors que j’étais en stage de fin d’études sur Lyon… en dehors des fois où je suis allée à la Bastille de Grenoble, mais bon, ce n’est pas vraiment le coeur du massif !).

*************

Cette fois, j’avais posé ma valise à Saint Pierre de Chartreuse et j’ai bien profité des alentours. Je vous reparlerai en détail de mes balades et découvertes les plus significatives. Mais voici déjà un petit aperçu.

Saint Laurent du Pont pavoisé pour le 14 juillet – Chartreuse – Isère
le village de Saint Hugues de Chartreuse et le sommet de Chamechaude – Chartreuse – Isère
Saint Pierre de Chatreuse – Chartreuse – Isère
Entremont le Vieux – Chartreuse – Savoie

****************

La visite au Musée de l’Ours des Cavernes est partie d’une boutade…. Nous avons découvert un petit musée spécialisé, fort intéressant et très bien conçu. Sa mise en place à Entremont le Vieux fait suite à la découverte en 1988 de milliers d’ossements d’ours des cavernes dans une grotte voisine. On estime que le site a servi de caverne d’hivernation aux ours entre moins 45 000 et moins 21 000. Ce qui a été retrouvé sont les squelettes des ours morts au cours des périodes d’hivernation.

Squelette reconstitué façon puzzle à partir d’ossements de plusieurs ours trouvés dans la grotte de la Balme à Collomb

(*) Musée de l’Ours des Cavernes, 73670 Entremont le Vieux (dans le massif de la Chartreuse)

*************

La vue depuis l’hôtel à Saint Pierre de Chartreuse était plutôt sympa…

Saint Pierre de Chartreuse – Chartreuse – Isère

*************

On a fait une pause pique-nique au bord du lac de Paladru en redescendant de la montagne et avant d’aller sur Voiron.

Vue depuis le bord du lac à Paladru – Isère
Au bord du lac à Paladru – Isère

(*) Attention, il y a peu de « plages » au bord du lac et plusieurs sont payantes, y compris des « plages municipales ».

*************

A Voiron, nous sommes allés visiter les caves de la Chartreuse. Installées sur l’ancien site de production, elles vont bientôt être réaménagées en un lieu de vie culturelle. Les travaux auraient dû être en cours mais ont été retardés de quelques mois, ce qui nous a permis de visiter les lieux.

La visite se termine par une dégustation de Chartreuse jaune et de Chartreuse verte, pour les plus de 18 ans et avec modération…

(*) Caves de la Chartreuse, Boulevard Edgar Kofler, 38500 Voiron. Il convient de vérifier au préalable les conditions de visite sur le site internet de la Chartreuse.

**************

Quant au hasard, il nous a conduit au café de la gare de Voiron qui a conservé son décor vintage.

Tables en formica aux pieds doublés de métal, bar en bois recouvert de zinc, vaisselier assorti, carrelage 50’s… rien ne manque !

*************

Il me restera à vous parler de la Grande Chartreuse, ses environs et son musée, du cirque de Saint Même, et de la cascade de la Pisserote…. Cela devrait arriver d’ici quelques jours/semaines selon le temps dont je vais disposer.

[petits moments] entre le 11 et le 14 juillet 2020

SAMEDI 11 JUILLET. Passage à Valence dans une rue que je connais peu.. L’occasion de découvrir de bien jolies façades !

rue du Parc – Valence

La météo actuelle est idéale pour déguster un bon cold brew coffee

Cold brew coffee

(*) Travel Café, rue Madier de Montjau, 26000 Valence

DIMANCHE 12 JUILLET. Le bouquet de la semaine associe agapanthes et ornithogales. J’aime beaucoup ce style de bouquet simple et épuré.

(*) Fleurs d’Eucharis, rue des Alpes, 26000 Valence

Je suis allée retrouver des amis qui avaient fait une balade à cheval pour un goûter/papotage au centre équestre… et j’y ai trouvé plusieurs chatons que je ne connaissais pas encore….

LUNDI 13 JUILLET. Retour en selle pour Mr 1er… et pendant ce temps, j’en profite pour tirer le portrait des chats !

MARDI 14 JUILLET. En passant rapidement au marché le matin, j’ai trouvé des fraises de second choix délicieusement parfumées et à un prix dérisoire… J’en ai donc profité pour faire un peu de confiture.

[projet 52-2020] semaine 29 – vers le haut

Il y a des hasards amusants : alors que j’ai choisi de mettre ce thème « vers le haut » cette semaine dans le projet 52 depuis décembre dernier, c’était également le thème choisi pour le flash challenge de IgersFrance sur Instagram dimanche dernier ! La photo que je vous propose est la même que celle que j’ai publiée dimanche sur mon compte Instagram donc.

En effet, samedi, en balade dans le Vercors, j’avais pris (entre autres photos de paysages) celle-ci depuis le porche de Coufin. C’est un angle sous lequel j’aime bien photographier les porches et autres entrées de grottes, en me positionnant au bord et en prenant la photo en direction du ciel, de façon à avoir un aperçu de la masse rocheuse au-dessus de nos têtes.

Pour les plus curieux, le porche de Coufin est facilement accessible car il se situe à l’entrée de la grotte de Choranche (dont je vous reparlerai) et le chemin d’accès est très bien aménagé.

***************

Pour jeter un oeil à ce que les autres participants voient vers le haut, il suffit de suivre les liens dans les commentaires…

****************

PS : ce samedi, je ne sais pas si j’aurai l’occasion de me connecter. Donc, si par hasard votre commentaire ne s’affichait pas, ne paniquez pas : il est très certainement parti en modération et je le validerai dès que possible….

[les états d’esprit du vendredi] 17 juillet 2020

Les états d’esprit du vendredi sont un exercice de style lancé par Zenopia et The Postman (qui ne bloguent plus maintenant). La règle est simple : on complète les différentes rubriques le vendredi.

[Vendredi 17 juillet 2020] – [début xx.xx] [rédigé jeudi 16 juillet tard… et programmé]

Fatigue : étant en vacances cette semaine, il n’y a pas de réveil qui sonne et c’est vraiment agréable !

Humeur : toujours excellente

Estomac : des fruits, des glaces, … des choses de saison quoi…

Condition physique : la reprise des randos, ça tire un peu.

Esprit : vagabond

Boulot : c’était les vacances alors j’ai tout oublié !

Culture : balades, visites, lecture, films… un vrai programme de vacances !

Penser à : remettre le réveil à sonner pour lundi matin

Avis perso : les paysages en montagne sont quand même drôlement beaux…

Message perso : prenez soin de vous…

Loulous : profitent bien de leurs vacances, et vont bientôt partir en Bretagne jusqu’à la fin de l’été ou presque.

Amitiés : c’était vraiment sympa de passer l’après-midi ensemble dimanche !

Sorties :  au programme du week-end : un saut en ville et un passage au centre équestre.. et sinon, on avisera en fonction de ce qu’on aura envie de faire sur le moment.

Divers : il va peut-être falloir que je me penche sur l’organisation du trajet pour les vacances en Bretagne….

Courses : à faire si on veut manger….

Envie de :  prolonger les vacances !

Pic : Je n’ai pas trouvé qui est A.L. …. La phrase ressemble beaucoup à une citation de Jean d’Ormesson (dont les initiales ne correspondent donc pas à A.L.) : « Tout le bonheur du monde est dans l’inattendu »

[fin xx.xx ]