[journal de confinement] semaine 4

Tant que le confinement continue, ce journal de confinement fait de même.
Vous pouvez retrouver les semaines précédentes en suivant les liens :
Semaine 1
Semaine 2

Semaine 3

*****************

SAMEDI 4 AVRIL. Le soleil brille et j’en ai profité pour faire un grand ménage fenêtres ouvertes. Pas mal de cuisine aussi au programme : le week-end, je peux me permettre des préparations plus longues qu’en semaine. Au menu, enchiladas de boeuf le midi et nuggets de poulet/potatoes le soir. Et pour le goûter, on a pris une glace dehors, la toute première de l’année.

DIMANCHE 5 AVRIL. Puisqu’il n’est pas possible d’aller faire un brunch en ville, nous en avons fait un à la maison ! Au menu : pain grillé, fromage, bacon grillé, salade de mâche, fromage blanc avec confiture de pêches maison, pain perdu sucré (en partie inspiré par Anne-Sophie Pic qui a publié une recette en fin de semaine sur son compte instagram), jus de fruits et thé !
Et comme c’est le dimanche des Rameaux, j’ai également préparé un Suisse.

Pain perdu caramélisé

C’est intéressant de voir comment certaines personnes projettent leurs craintes et leurs angoisses dans une simple phrase factuelle et soumettent ainsi cette phrase à une interprétation qui n’a rien à voir avec la pensée de celui qui a initialement émis la phrase. C’est intéressant de s’apercevoir que certains passent tous les faits au travers d’un filtre négatif, comme si l’univers entier semblait se liguer pour faire en sorte qu’ils passent les plus mauvais moment possibles, comme si jamais rien de bon ou même de neutre ne pouvait survenir, comme si tout devait forcément contenir une plainte sous-jacente.

fleurettes discrètes au coin des marches de la maison

LUNDI 6 AVRIL. Nouveau Graal : une ramette de papier blanc ! Comme je n’ai pas d’imprimante, je n’en ai pas d’avance… mais ces dernières semaines, la consommation a nettement augmenté. La papeterie est fermée et l’épicerie du village est en rupture de stock. L’épicière m’a dépanné d’une vingtaine de feuilles sur son stock personnel, et dès qu’elle en reçoit, elle m’en met une ramette de côté.

MARDI 7 AVRIL. La météo de l’après-midi permet de travailler avec les fenêtres ouvertes et c’est super agréable. J’essaie aussi de prendre mon café dans la cour, même si le soleil reste encore un peu bas pour que j’en profite vraiment.

MERCREDI 8 AVRIL. J’ai reçu mon nouvel ordinateur professionnel. Maintenant, il va falloir trouver un créneau avec le service informatique pour qu’ils l’installent (même si j’aurai des choses à reprendre ensuite sur l’installation car j’ai besoin d’une configuration très personnelle ! ). Vu le comportement de mon ordinateur actuel, je suis rassurée d’avoir son remplaçant sous la main !

JEUDI 9 AVRIL. Avec mes collègues, on a organisé un apéro en after-work. Une heure et demie à papoter et rigoler, c’était vraiment sympa !
J’ai trouvé un service de livraison par des producteurs locaux qui se sont regroupés : cela me permet de récupérer des produits frais qui changent un peu de ce que propose mon épicerie de village…

En allant faire les courses, s’apercevoir que les arbres sont en fleurs.

Parmi les indispensables à faire pour réussir son confinement selon les réseaux sociaux, il y a le pain maison et les banana breads. Vu que mon boulanger est toujours ouvert, je continue à lui acheter du pain. J’en prends une quantité suffisante pour une semaine en une fois et je le congèle. Donc, je ne fais pas mon pain maison…
Mais ouf, je fais des banana breads, je ne suis donc pas complètement à côté de la tendance !

VENDREDI 10 AVRIL. Jour des courses… et cela se voit que c’est le week-end de Pâques. C’est la première fois que je fais la queue à la boucherie (à même pas 9.30 du matin) depuis le début du confinement… En outre, j’ai oublié de passer commande pour avoir de l’agneau ! Mais j’ai de la chance et il lui reste une seule épaule qui n’a pas été réservée : ce sera parfait pour mon repas de Pâques.
La semaine se termine et je me rends compte que je suis épuisée. Elle a encore été complexe à gérer coté boulot, et vu mon agenda des semaines à venir, cela ne s’annonce pas plus calme…. Et à la maison, c’est tout une gymnastique mentale pour prévoir les repas sans sortir faire trop souvent les courses, et réussir à organiser leur préparation avec un timing très serré le midi : je termine régulièrement des réunions à plus de midi, voire midi et demie, quand Mr 1er doit avoir déjeuné assez tôt pour se connecter vers midi et demie car son cours débute à 12.45… et je suis installée pour travailler dans la cuisine !

Il faut que je fasse attention à ne pas me laisser happer par ce qui ne me concerne pas (ce qui est certainement plus simple à dire qu’à faire…) et à ne pas me placer moi-même la barre trop haut, que ce soit à la maison ou au travail.

****************

Et parce que ce billet est publié le jour de Pâques, je vous souhaite à tous de Bonnes Fêtes de Pâques !

32 réflexions sur « [journal de confinement] semaine 4 »

    1. Vu que je travaille, on ne peut pas vraiment dire que « j’occupe le temps » : une fois ma journée de travail terminée, il ne me reste pas beaucoup de temps « libre » !

    2. (et le but de ce journal est aussi de montrer que même chez soi, il y a des choses à faire et qu’on n’est pas contraint à forcément tourner en rond ! )

  1. Oui, il faut savoir se préserver, et je comprends que ce ne doit pas simple de gérer un emploi du temps très différent de l’habituel, surtout gérer les repas (même en changeant de peu les habitudes, il faut bien penser les choses à l’avance pour ne pas avoir à sortir trop souvent… )
    Jolie cymbalaire des murs (la fleurette) et Joyeuses Pâques !

    1. Je crois que la gestion des repas fait partie de ces trucs qui me mettent la pression car il faut que ce soit rapide à préparer ou prêt à réchauffer pour le midi (j’ai eu plusieurs fois des réunions jusqu’à plus de midi alors que Mr 1er a des cours qui débutent à 12.45), il faut penser à 2 fois plus de repas qu’à l’accoutumée (puisque nous ne déjeunons pas à la maison habituellement) et surtout il faut tout penser à l’avance (j’essaie de faire les courses une fois par semaine alors qu’autrement, j’y vais au moins 2 fois : pour le week-end et au marché le mardi)… et que la diversité de choix est plus limitée en plus !
      Joyeuses Pâques à toi et toute ta famille !

    1. Je ne fais les courses qu’une seule fois par semaine, avec ma liste préparée au fil de la semaine (et donc des besoins) que je raye au fur et à mesure pour ne rien oublier. Je n’y retourne pas s’il manque quelque chose : j’imagine une autre façon de faire avec ce dont je dispose.

  2. Des semaines bien denses comme pour toutes celles et ceux qui travaillent à la maison (même si certains ignorants pensent que ça ressemble à des vacances!!!) qui demandent une organisation sans faille. Mais tu sembles bien maîtriser, c’est le principal 😉
    Joyeuse fête de Pâques avec encore un magnifique soleil qui a une très bonne influence sur le moral 🌞

    1. Oh oui, ce soleil qui permet d’ouvrir les fenêtres est excellent pour le moral !
      Quant au télétravail, en effet, c’est tout sauf des vacances…. je serai d’ailleurs bien contente lorsque celles-ci arriveront !

  3. Bonnes fetes de Paques et merci de continuer a faire vivre votre blog dans votre nouvelle organisation.
    Cette periode est certes difficile, mais il faut essayer le « merveilleux » de la vie encore plus que d habitude pour garder le moral, meme si ce n ‘est pas forcement simple tous les jours

  4. Du pain perdu caramélisé, des belles fleurs de cerisier, des petites choses qui adoucissent le confinement… prends bien soin de toi ❤ J'adore la photo de ces fleurs roses si douces et poétiques !

    1. Je n’avais jamais remarqué à ce point ces fleurs…. peut-être juste la chance d’être passée là au bon moment… mais que c’était agréable !

  5. Etrange Pâques aussi ici, mais nous avons fait un repas amélioré.
    Le timing est terrible; je termine a midi, parfois un peu plus tard, papa cuisine mais je ne peux pas toujours l’aider pour le rangement car je dois vite refiler ensuite pour tout preparer pour le cours suivant.
    Et meme si l’effort physique n’est pas aussi intense, on est tous creve a la maison.
    Par contre je suis out: pain achete a la boulangerie (que je congele) et jamais teste le banana bread…..
    Belle semaine. Les vacances arrivent….

    1. Ici aussi on est tous complètement crevés. L’absence de grandes balades dans la nature est pesante (et je sais par expérience qu’un WE où je ne vais pas faire de grande balade ne me repose pas complètement… donc…. )

      1. C’est dingue comme l’air frais fait du bien; c’est alors une bonne fatigue regeneratrice si je puis dire..
        Je savoure mes balades avec Muppet; il faut que tu ailles promener Vador….. 😉

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.