[les états d’esprit du vendredi] 3 avril 2020

Les états d’esprit du vendredi sont un exercice de style lancé par Zenopia et The Postman (qui ne bloguent plus maintenant). La règle est simple : on complète les différentes rubriques le vendredi.

[Vendredi 3 avril 2020] – [début xx.xx] [rédigé jeudi 2 avril tard… et programmé]

Fatigue : les journées sont longues et fatigantes. Cela se sent nettement !

Humeur : toujours bonne…

Estomac : comme j’ai encore de la farine et des oeufs, je continue à pâtisser !

Condition physique : avoir une sinusite alors qu’on ne peut pas prendre d’ibuprofène actuellement, ce n’est pas une bonne idée !

Esprit : vagabond

Boulot : cette semaine, avec un jour de travail en moins, j’aurais fait le nombre d’heures d’une semaine normale… Non, vraiment, je ne m’ennuie pas !

Culture : C’est un peu vide de ce point de vue… J’ai du mal à être concentrée une fois le soir venu, que ce soit sur un livre ou un film.

Penser à : déconnecter

Avis perso : J’aime bien apprendre moyennement l’histoire anglaise avec Pom de Pin en ce moment. Chacun de ses billets me procure une petite pause rigolote !

Message perso : Restez chez vous !

Loulous : confinés….

Amitiés : J’espère que tout va toujours bien pour vous et vos proches. Je pense bien à vous.

Sorties :  la sortie « courses » prend des allures d’expédition alors que techniquement, je vais seulement au bout de la rue…

Divers : Vador semble s’être fait une raison à notre présence à la maison non stop… mais à certains moments de la journée, on voit bien qu’il cherche à s’isoler dans une pièce où nous ne sommes pas !

Courses : avec les commerces de proximité, je trouve de quoi manger sans souci. Par contre, les approvisionnements ne sont pas aussi constants qu’habituellement, et il faut donc faire preuve d’un peu plus d’inventivité pour remplacer un produit par un autre, ou même se rabattre sur des produits que je n’ai pas l’habitude de consommer. L’essentiel est que l’on mange à notre faim chaque jour !

Envie de :  prendre l’air…

Pic : souvenir des printemps passés…

La Baume Cornillane – Drôme – printemps 2017

[fin xx.xx ]